Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Le nouveau siège de Véolia est sorti de terre

Publié par vierzonitude sur 4 Novembre 2017, 14:06pm

Le nouveau siège de Véolia est sorti de terre sur le parc technologique de Sologne. Une opération menée par la Société d'économie mixte de Vierzon dont on ne comprend pas trop le rôle dans cette affaire vu que personne ne nous l'a expliqué ! Reste à savoir ce que va devenir l'ancien siège, route de Puits-Berteau. La ville va-t-elle récupérer l'emprise foncière ? Pourquoi faire ? on parle d'une maison de retraite ou d'une résidence pour seniors, un truc dans le genre. Si c'est le cas tant mieux, ça prouve que le nord de Vierzon attire plus que le centre...

Le nouveau siège de Véolia est sorti de terre
Le nouveau siège de Véolia est sorti de terre
Le nouveau siège de Véolia est sorti de terre

La Société d'économie mixte de Vierzon, bras armé financier de la ville, est bien bonne avec les sociétés du CAC 40. Au 31 décembre 2016, la situation administrative de la SEM.VIE, fait apparaître une participation de la ville de Vierzon au capital de la Société de 22,55 % représentant 6090 actions. Les élus de Vierzon auront plaisir à lire le rapport 2016 de la Société d'économie mixte de Vierzon et surtout la partie relative à la nouvelle implantation de Véolia. Il y est confirmé que "la SEM.VIE a été sollicitée en qualité d'opérateur permettant la nouvelle implantation de l'agence de Vierzon de la société VEOLIA Eau." Jusqu'ici rien de neuf sous le soleil. On se demande juste pourquoi une société d'une telle amplitude a besoin d'une petite société d'économie mixte de province pour s'implanter. Pourquoi ne le fait-elle pas toute seule ? Cette question a déjà été posée, elle n'a jamais reçu de réponse et ce n'est faute de ne pas avoir été lue par ceux qui l'ont (la réponse).

"Cette implantation intervient au sein du Parc Technologique de Sologne sur une emprise foncière d'environ 4 700 m² qui sera acquise par la SEM.VIE auprès de la communauté de communes." Donc, c'est la Sem-Vie qui va acheter le terrain pour Véolia. Bon...

"Il s'agit de la réalisation d'un bâtiment à usage de bureaux et d'atelier d'environ 460 m² et, en extérieur, des aires de stationnement, de voirie, et zone de stockage. Un cabinet d'architecture a été missionné. Le budget global est d'environ 750 000 €", précise la délibération. Ce devrait être un beau bébé architectural.

"L'ensemble immobilier serait loué par la SEM.VIE à la société VEOLIA  (ce ne serait pas plutôt le contraire, loué par Véolia à la Sem-Vie ?) dans le cadre d'un bail commercial à durée ferme de 6 ans." Ah bon, Véolia n'a pas les reins assez solides pour devenir propriétaire d'un bâtiment de 470 mètres carrés ?  "Le Crédit agricole et le Crédit mutuel ont été sollicités chacun pour un concours de 340 000 € garanti à 50 % par la Communauté de Communes." Non seulement, la Sem-Vie achète les terrains mais en plus la communauté de communes de Vierzon garantit un emprunt au grand capital, on  croit rêver ! 

"La demande de permis de construire a été déposée le 12 décembre 2016, délivré le 1er février 2017 et la première pierre a été posée le 12 mai 2017. Les travaux doivent permettre l'installation de la société VEOLIA au plus tard en fin d'année 2017." Et dire qu'au 31 décembre 2016, le résultat de la Sem-Vie était déficitaire de 258.867,59 €.

Aussi con-tribuables que nous sommes, il y a parfois des choses qui nous échappent. Prenez, par exemple, la société d'économie mixte de Vierzon, présidée par le maire de la ville. Voilà que la presse locale nous apprend que cette société présente, en 2016, un déficit de 259.000 euros. Nous ne reviendrons pas sur le rachat des murs du restaurant le Champêtre dont la Sem-Vie ne parvient pas à se débarrasser, même pour 100.000 euros. Pourtant, 100.000 euros dans un résultat déficitaire, ça compte. La Sem-Vie a volé au secours du restaurant mais pourquoi ne vole-t-elle pas au secours d'autres commerces vierzonnais en difficulté ? La qualité des petits fours, sans doute.


Aussi con-tribuables que nous sommes, pourquoi une société d'économie mixte avec un déficit de 259.000 euros accepte-t-elle, pour on ne sait toujours pas quelles raisons non plus, de construire de nouveaux locaux pour Véolia, sur le parc technologique de Sologne, d'un montant de 750.000 euros, dont on apprend que ces travaux doivent être financés par deux emprunts de la SEm-Vie et ses fonds propres. Comme pour le restaurant, quelle logique a primé ? Véolia, rappelons-le, entreprise du CAC 40, a-t-elle vraiment besoin d'une société d'économie mixte pour réaliser ses travaux ? Ce n'est sans doute pas la qualité de ses petits fours qui font la différence mais une explication claire serait la bienvenue. L'espoir fait vivre...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents