Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Le Pen - Mélenchon : les candidats des bas revenus, c'est net à Vierzon

Publié par vierzonitude sur 25 Avril 2017, 10:10am

Analyse très pertinente de la presse locale qui publie, sur son site, la nature des votes par rapport au revenu mensuel médian, sachant que Vierzon possède le revenu mensuel médian le plus bas avec 1384 euros. le constat est rapide : à Vierzon, Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen arrivent en tête des votes. Ils sont donc les candidats des bas revenus. Plus pour les mesures, sans doute, prises par les candidats que par leur situation personnelle.

Le Pen - Mélenchon : les candidats des bas revenus, c'est net à Vierzon

La carte publiée ce mercredi matin dans la presse locale sur les niveaux de vie selon les communes est riche d'enseignement. Elle montre surtout une évidence : Vierzon est à la toute fin du classement avec un revenu médian de 1384 euros. Pour comparaison, Saint-Amand-Montrond est plus haut (1482 euros) et Bourges surtout (1618 euros). Ce qui se détache nettement de la carte, est une constatation faite notamment par Christophe Guilluy dans son dernier livre Le Crépuscule de la Franc d'en haut : les plus riches désertent les villes pour habiter dans les agglomérations. Du coup, les villes comme Vierzon se paupérisent.

Le constat est clair : Vierzon affiche donc un revenu médian de 1384 euros quand celui de Méreau est de 1766 euros, presque 400 euros de plus ! Foëçy qui comment Méreau est frontalier avec Vierzon affiche de so côté un revenu médian supérieur à Vierzon : 1563, beaucoup moins que Brinay (1726 euros), Saint-Laurent 1611 euros), Vignoux-sur-Barangeon (1721 euros), Méry-sur-Cher (1623 euros), Saint-Hilaire-de-Court (1658 euros). Même Graçay affiche un salaire médian supérieur à Vierzon (1440 euros).

Dans ce cas, en effet, difficile de faire vivre une structure commerciale mise à mal à la fois par une crise du commerce en France et une paupérisation de la ville qu s'accélère. Dans le cas de Vierzon, les plus riches ont en effet quitté Vierzon notamment pour Méreau où la fiscalité est plus avantageuse que celle de Vierzon. Une anomalie territoriale quand on voit que Méreau, imbriquée dans Vierzon dépend d'une autre communauté de communes ! Il y a, là, une véritable inégalité territoriale qui doit tout à cette folie politique qui s'empare des élus à vouloir préserver leur périmètre électoral bloquant tout projet intelligent de coopération intercommunale. 

Les salaires nets donnent à peu près une même lecture du phénomène. Alors que le salaire net mensuel moyen est de 1730 euros à Vierzon, parmi les plus bas avec celui de Foëçy (1785 euros), celui de Méreau affiche 1965 euros net mensuel moyen, Vignoux 1915 euros.

Commenter cet article

Konkong Foufou 25/04/2017 19:45

Le papa spirituel de monsieur Macron avait prononcé les mots ( les sans dents), ce qui signifie, les bas revenus.
Tout s’explique.

Cereus Maximus 24/11/2016 10:48

Désolé de revenir sur le sujet, mais il faut sans cesse remettre les points sur les i lorsqu'on lit des articles comme celui du BR, que vous relayez ici. Certes, le niveau journalistique du BR est ce qu'il est (...), mais un journaliste ne peut s'exonérer d'un minimum de clarté dans ses exposés. Là, visiblement, nous sommes en présence de l'expert ultime en matière de statistiques qui estime que les méthodologies de l'INSEE sont connues de tous, ou alors il ne comprend pas bien lui-même le sujet. Nous pouvons déjà imaginer que ces chiffres s'établissent sur une base mensuelle mais le préciser n'aurait pas été superflu.
Ces revenus (et salaires) s'entendent-ils par habitant, par adulte majeur et capable (des mineurs pouvant percevoir des revenus !), par ménage, par extrapolation à partir des UC conventionnelles de l'Insee, par BDS (Berrichon de souche) ? Alors, par quoi SVP ?
Idem pour les salaires (nets mensuels, là c'est précisé) : quel intérêt économique de connaître ce chiffre si on ne peut le mettre en perspective avec le ratio salarié/population active et l'échelle des CSP locales ? Bref, deux salaires médians dans un ménage permettent de vivre correctement en France et à Vierzon tout particulièrement.
A partir de là toutes les options sont possibles mais vous aurez noté que le Cher se situe dans la moyenne nationale. Une note médiocre dans un établissement moyen, c'est presque une note moyenne dans un établissement médiocre, non ?

Bob 23/11/2016 17:55

Je suppose que le revenu médian est calculé "net", ce que ne dit pas l'article (SMIC net à 1139.21 € et brut à 1466.62 € https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2300 )
Très intéressant l'écart entre le revenu médian (1384) et le salaire moyen net (1730).

Clément 23/11/2016 16:06

Le revenu médian de Vierzon, c'est environ 12 fois moins que les indemnités du député-maire. C'est cela le communisme ? C'est cela la Gauche qui lutte contre les grands écarts de revenus.

Cereus Maximus 23/11/2016 15:17

Bien sûr puisque le clientélisme politique permet de verser des subsides à des familles qui n'ont dès lors plus besoin de chercher du boulot. On leur verse en outre des primes pour se reproduire !
Il est loin le temps où les Irlandais, Espagnols, Italiens, etc avaient le courage de parcourir le monde en quête de travail. Vous aurez également noté que, sauf erreur pour vous relayez une information brute sans l'expliciter, ces revenus théoriques ne prennent pas en compte les exonérations, abattements et secours divers dont bénéficient les assistés professionnels.
Deux commentaires additionnels :
-) Avez-vous déjà vu à Vierzon des cadavres d'individus morts de faims ? Moi pas. Morts de soif, à cause notamment de la fermeture de quelques bistrots ? Pas davantage. En revanche, on en voit des bagnoles ici et là, et il devient très rare de rencontrer des vierzonnais sans smartphone ou écran plat. Cherchez l'erreur.
-) Jusqu'où et jusqu'à quand les actifs qui font tourner la machine France supporteront-il ce fardeau social accroché à leurs basques ?

Jag 23/11/2016 14:45

Ces chiffres parlent d'eux mêmes, ils ne vont pas inciter les commerçants à venir s'installer à Vierzon vu la faiblesse du niveau de revenus des vierzonnais et donc de leur capacité à acheter.
Le tiers monde dans le Cher, c'est à Vierzon...
Quelle honte pour une ville qui fut mais qui n'est plus !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents