Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Le pire c'est que Vierzon s'est habituée à vivre sans sa librairie indépendante

Publié par vierzonitude sur 18 Juillet 2019, 05:40am

Le pire c'est que Vierzon s'est habituée à vivre sans sa librairie indépendante

Liquidation judiciaire. Fermeture le 21 juillet. Vierzon a perdu sa maison de la presse, sa dernière librairie indépendante, un commerce de proximité. C'est ce que nous écrivions, il y a un an.  

A Vierzon, ville de 27.000 habitants, la grande distribution a repris le business de la presse et continue à vendre des bouquins. La grande distribution vomit ses linéaires de magazines et de journaux que certains clients lisent sur place avant de les reposer, froissés, dans les rayons. Comme du papier toilette qu'on jette au fond de la cuvette avant de tirer la chasse.

On ne s'y fait pas. un an que la maison de la presse a baissé le rideau avec ses quatre emplois. Un an que la vitrine est peinte en blanc, à louer, presque trois mille euros par mois... Pas étonnant que le local reste vide. Un an sans ce commerce de la rue Voltaire. Et pourtant. A-t-on cherché, dans le cadre de l'Action coeur de ville, à redonner une librairie indépendante à Vierzon ? Est-ce impossible ? Hors de portée ? Pas de projet. Pas de téméraire. Mais pas d'initiative non plus. Bah, une ville sans librairie, Vierzon n'est pas la première et pas la dernière non plus. Quelle tristesse.

Depuis, même le marché place Fernand-Micouraud a changé de place, il a grimpé place Jacques-Brel. La roue tourne. Depuis un an, Vierzon vit sans sa librairie et sa maison de la presse et le pire, c'est que la ville s'y est habituée. Disons qu'elle s'habitue au toujours moins, moins de commerces avenue de la République (un quart de vacance commerciale), moins de commerces rue Joffre malgré les nouvelles installations, la rue reste désertique. Moins, moins, moins, moins... Mais plus de supermarchés rouite de Neuvy, là, ça y va.

Un commerce a fermé depuis un an. Un de plus. Il y a, pour faire oublier ce gâchis, une belle place, une belle route, des trottoirs tout neufs et rien autour. Et juste là, dans l'ombre, une vitrine vide, une de plus. Ce n'est pas grave, ce ne sont que des commerces. Ce n'était qu'un magasin de livres et de journaux. On v a créer un musée virtuel dans l'ancienne Poste, à quand une librairie virtuelle aussi ?

Rien de plus qu'un pas-de-porte vide, ce n'est rien à côté d'un restaurant, d'une entreprise, d'un bowling... Le samedi, jour de marché, on se parle ailleurs, ou on ne se parle plus. Il arrivera un jour où l'inéluctable se produira. Bizarremment, le conseil municipal n'a jamais voté une motion pour le maintien du commerce vierzonnais et les emplois qu'il génère... La trésorerie, l'hôpital, la SNCF oui. Mais le commerce non. Alors une librairie...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Rick hunter 19/07/2019 07:54

Si la boutique a fermer c'est peut être car les gens n'allaient pas faire leurs achats la bas. Une réouverture pour faire un bide qu'elle est l'intérêt ?

Scoubidou 0404 18/07/2019 17:58

Je vois toujours des personne se plaindre pourquoi vous reprenez pas la boutique pour la rouvrir cest le monde a lenver on se plain et on fait rien

J 18/07/2019 11:52

Il nous manque Jean Catinaud...
La culture par les livres se trouve maintenant chez Leclerc, hyper u, Lidl....et surtout Amazon qui a un point de livraison à la gare.
Vierzon fait tout ce qu’il peut pour dérouler le tapis rouge à la grande distribution au détriment du commerce local dans la culture comme dans les autres produits.

Plus 12/07/2018 16:13

Opposer le développement de périphérie et celui de centre-ville est bien trop réducteur pour expliquer la tendance nationale et supra nationale à une baisse de l'activité commerciale dans les centre-ville des villes moyennes. L'orée de Sologne s'est créée pour éviter une évasion commerciale qui avait démarré depuis longtemps déjà vers le voisin berruyer. Les métropoles ont à la fois des périphéries et un centre-ville dynamique. Cela démontre que le fond du problème est beaucoup plus complexe et aussi lié au développement des achats sur internet (avant Internet, Vierzon était une ville dont les habitants achetaient déjà beaucoup en vente par correspondance). Pourquoi alors reprocher tout et son contraire aux pouvoirs publics : leur reprocher de ne pas acheter les murs d'un commerce, et en même temps leur reprocher de l'avoir fait pour d'autres ? Leur reprocher un manque de dynamisme, et en même temps parler de la nouvelle place, de l'aide aux entreprises, du bowling qui plait tant à nos jeunes.... Expliquer les choses par raccourcis et simplifications excessives ne permet malheureusement pas ni d'éclairer un juste débat, ni de trouver les solutions efficaces, qui sont, à mon avis, loin d'être évidentes à mettre en place. Souhaitons bon courage au libraire et à ses salariés pour passer ce cap et rebondir.

vierzonitude 12/07/2018 16:24

Les reproches sont fondés : pourquoi aider un restaurant via une Sem Vie et ne pas aider ou essayer d'aider une librairie indépendante via des aides d'Etat ? Pourquoi investir des millions d'euros dans un bowling, donc être en capacité de mobiliser des fonds publics, et ne pas essayer de sauver un commerce culturel ?

Tanche Déprimée 10/07/2018 20:40

Ne vous inquiétez pas citoyens, tout va s'arranger avec les prochaines générations !

Qui n'ont pas grandi avec l'achat en ligne comme habitude de vie...
Qui ne passent pas de temps inutile sur leurs rézos sociaux
Qui ne regardent pas de films et séries sans fin sur netflix
Qui ont arrêté de se détruire les neurones avec hanouna, the voice, séries amerloques glauques, footbusiness...
Qui ont avancé et vite compris que la satisfaction du tout immédiat pour leur ego n'est pas bonne pour la fraternité humaine...
Qui ont arrêté d'acheter au moins cher car ils veulent serrer la main de vrais artisans qui sont aussi leurs voisins, amis, villageois du même endroit...
Qui en ont marre du trio travail, trajet, facebook, netflix, livraison kebab/pizza les poussant à vivre en autarcie dans leur univers nombriliste et bunkerisé au chaud à la maison...

Tout çà c'est fini encore heureux, les jeunes ont compris tout çà et nous préparent une belle civilisation :)

Bruno 10/07/2018 19:26

ET on oublie les 18 années de gestion Rousseau ! c'est nul comme argument mais c'a fait plaisir a ceux qui le disent

vierzonitude 10/07/2018 20:47

Ça fait dix ans que Rousseau n'est plus élu...

Ville de Vierzon 10/07/2018 18:45

Tous les Vierzonnais ne peuvent qu'être déçus et tristes de la liquidation judiciaire de la Maison de la Presse. En ces moments difficiles, la municipalité tiens à témoigner toute sa solidarité à Jean Catinaud gérant du magasin avec qui la ville avait notamment un important marché de fournitures diverses et variées, notamment de fournitures de livres scolaires et pour la médiathèque municipale Paul Éluard.
Il est donc profondément injuste et outrancier de profiter de cette situation pour tenter d'en faire porter la responsabilité à la municipalité.
Contrairement à ce qui peut être affirmé dans cet article, la disparition de la Maison de la Presse n'est pas due à de nouvelles conditions de concurrence car aucun magasin de librairie et papèterie n'est venu s'implanter à Vierzon dans la dernière période, ni en centre ville, ni d'ailleurs en périphérie. Les grandes surfaces et la zone commerciale de l'Orée de Sologne, n'ont bénéficié d'aucune subvention municipale pour leur création.
D'autre part, chacun sait aujourd'hui que les difficultés des centres villes ne sont pas propres à Vierzon mais qu'elles concernent la quasi-totalité des villes moyennes. C'est précisément pour y faire face que les pouvoirs publics viennent de lancer le dispositif "Action Cœur de Ville" auquel la Ville de Vierzon s'est immédiatement portée candidate. Il est donc parfaitement absurde de raconter que Vierzon aurait été archi-subventionnée pour soutenir le commerce, alors que jusqu'à présent, elle n'a reçu que quelques aides essentiellement pour financer des études. En vérité, chacun le sait, les collectivités locales n'ont que très peu de moyens juridiques et financiers pour soutenir les commerces existants parce qu'ils évoluent dans un cadre concurrentiel. Et c'est malgré ce handicap, que la municipalité à tout de même réussi à aider à la reconquête de nombreuses cellules commerciales de l'avenue de la République dont, en 2008, presque la moitié étaient vides.
Enfin, il est ridicule d'opposer la pérennité de la Maison de la Presse à la reconquête du B3 de la Société Française et à la création du Parc Technologique Sologne qui est actuellement en plein développement et permet de créer des emplois.

vierzonitude 10/07/2018 23:01

"Il est donc profondément injuste et outrancier de profiter de cette situation pour tenter d'en faire porter la responsabilité à la municipalité" : on voudrait juste savoir, alors, ce que la municipalité a proposé comme elle l'a fait pour d'autres (on reparle de l'achat des murs d'un restaurant par la Sem-Vie ou pas ? On reparle de l'investissement faramineux du bowling ou pas ? On reparle des plus de 7 millions d'euros investis dans la Sem-Terriroria pour quels résultats ? On reparle de l'Office du commerce qui ne relaie pas les initiatives citoyennes même quand c'est pour aider un commerce ou pas ?

"Contrairement à ce qui peut être affirmé dans cet article, la disparition de la Maison de la Presse n'est pas due à de nouvelles conditions de concurrence car aucun magasin de librairie et papéterie n'est venu s'implanter à Vierzon dans la dernière période, ni en centre ville, ni d'ailleurs en périphérie. Les grandes surfaces et la zone commerciale de l'Orée de Sologne, n'ont bénéficié d'aucune subvention municipale pour leur création." Peut-on savoir où c'est écrit dans l'article justement ? Il est dit que la grande distribution avait ouvert des linéaires de presse, et il n'est pas dit que la municipalité les avaient subventionnés. Encore heureux !

"D'autre part, chacun sait aujourd'hui que les difficultés des centres villes ne sont pas propres à Vierzon mais qu'elles concernent la quasi-totalité des villes moyennes." On connaît la musique, ailleurs c'est pire. Mais jamais on ne demande si on peut faire mieux...

" Il est donc parfaitement absurde de raconter que Vierzon aurait été archi-subventionnée pour soutenir le commerce, alors que jusqu'à présent, elle n'a reçu que quelques aides essentiellement pour financer des études." Super ! Des études de quoi ? pour faire quoi ? Et les loyers à prix cassé rue Joffre sont financés par le Père-Noël ? Alors, on vide la rue Joffre pour mettre les commerces avenue de la République avec l'argent du contribuable (le million d'euros versé à la Sem-Territoria) et on repeuple la rue Joffre avec des commerces avec l'argent du contribuable (Action coeur de ville).

"En vérité, chacun le sait, les collectivités locales n'ont que très peu de moyens juridiques et financiers pour soutenir les commerces existants parce qu'ils évoluent dans un cadre concurrentiel." Sauf pour les restaurants, les bowlings, les entreprises du Cac 40 (siège de Véolia...)

"Et c'est malgré ce handicap, que la municipalité à tout de même réussi à aider à la reconquête de nombreuses cellules commerciales de l'avenue de la République dont, en 2008, presque la moitié étaient vides." Oui, en vidant la rue Joffre en 2015 pour le re-remplir en 2018.

"Enfin, il est ridicule d'opposer la pérennité de la Maison de la Presse à la reconquête du B3 de la Société Française et à la création du Parc Technologique Sologne qui est actuellement en plein développement et permet de créer des emplois." Où avez lu ça dans cet article ?

visiteur 10/07/2018 14:50

Vierzonnais,il serait grand temps d'ouvrir les yeux et de constater ou en est rendu la ville après des années de gérance communiste!A force d'être systématiquement contre tout on voit le résultat.
La MDLP ferme,pas grave Mr le Maire en fera des logements sociaux!

py 11/07/2018 13:03

visiteur , car c'est toujours sur un nom anonyme que vous écrivez , courage
la zone commerciale c'est rousseau qui l'a créer et non la mairie actuelle , je ne veux pas faire de politique politicienne mais le centre ville se meurt depuis bien plus des 10 années communistes comme vous dites et oui peut être que la zone commerciale fait du mal au centre ville , mais les gens allaient déja faire leurs achats dans les zones à bourges et non dans nos commerces de centre ville . j'avais fait une étude de marché en 2000 pour savoir si un magasin de sport était viable sur vierzon et le rapport était net , les gens allaient dans les grand magasins de sport sur bourges. malheureusement les gens recherches du moins cher et non pas de la spécialité. pour la spécialité il vont sur internet

Archives

Articles récents