Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Le prochain maire de Vierzon devra aussi présider la communauté de communes

Publié par vierzonitude sur 23 Septembre 2019, 15:00pm

Le Modem ne mettrait-il pas la charrue avant les boeufs ou les méthodes de la majorité municipale auraient-elles déteints sur les hommes de François Bayrou ?

Le Modem ferait-il passer le partage des places comme un bon vieux parti politicien au détriment d'un projet pour les Vierzonnais ? On pourrait le penser en lisant les déclarations du chef de file du Modem qui évoque "un accord" et son envie de présider la communauté de communes... Est-ce qui prévaut quand on s'adresse à des citoyens ? 

Avant de savoir à quelle sauce seront agrémentés les électeurs vierzonnais, voilà qu'on parle place, envie, partage du gâteau minicipal, le vieux monde gigote encore. 

Vierzon indécrottable ? Que le Modem qui a remporté les législatives bombe un peu le torse sur cette victoire, on peut le comprendre, mais qu'il prétende faire la pluie et le beau temps sur les futures municipales comme le PC depuis 2008, (et encore avant) c'est autre chose. Un peu d'humilité serait la bienvenue. On a noté que le Modem a expliqué qu'il ne soutiendrait pas le maire actuel s'il se représente. Sans blague ! On attend que LREM dise la même chose ! 

Le prochain maire de Vierzon devra aussi présider la communauté de communes

Deuxième du département avec plus de 40.000 habitants (au 1er janvier avec les villages de la forêt et Massay), derrière l'agglo de Bourges, la communauté de communes Vierzon-Sologne-Berry peut ouvrir les appétits. Jusque-là, la communauté de communes a fonctionné avec un président qui n'était pas le maire de la ville-centre. Erreur ! En 2020, le maire de Vierzon devra être aussi le président de la communauté de communes. 

On le sait, les responsabilités des maires se vident peu à peu au profit des compétences des communautés de communes. A quoi servirait d'être maire de la seconde ville du Cher, avec moins de pouvoirs qu'un président de la communauté de communes et surtout moins d'habitants ? Le maire de Bourges ne s'est pas gêné pour devenir président de l'Agglo et cela semble logique. Un candidat à la mairie de Bourges ne dit pas autre chose s'il est élu.

Le prochain maire de Vierzon ne peut pas se priver de cette présidence de la communauté de communes car la ville et sa CDC doivent marcher ensemble. A moins de retomber dans des guerres de clans et de chapelles avec le  mairie d'un côté et et le présidente de la CDC de l'autre. Celle de Vierzon est encore appelée à s'élargir car il faudra bien, un jour prochain, briser le tabou de la communauté de communes du Lurois et donc de Méreau notamment. C'est inéluctable en plus d'être politique. 

Alors, le prochain maire, qu'il soit de l'actuelle majorité ou issu de l'opposition, n'a pas d'autre choix que d'administrer la ville et le territoire intercommunal en même temps. Tout autre option serait purement politicienne et ce serait surtout un mauvais signe envoyé aux Vierzonnais et aux habitants de l'intercommunalité, on aurait l'impression d'une distribution de postes en échange de soutien, ce qui, pour un projet municipal citoyen n'est pas en envisageable. Le partage du pouvoir entre partis a trop duré. Les électeurs attendent autre chose en 2020 que cette tambouille d'antan.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Resistons 24/09/2019 16:34

Bayrou c'est le contraire de Jean Lassalle.

AR 24/09/2019 13:12

Bayrou ? C'est qui ?

Wizard 24/09/2019 10:06

Le RN pourrait bien mettre tout le monde d'accord et dehors.

JIM 23/09/2019 21:54

Il est clair depuis le début que le deal est monsieur Doré soutenu par monsieur Piffault avec partage du pouvoir. Mais si monsieur Doré accepte cela, il sera dépendant des choix et des autorités de monsieur Piffault.

Bruno 23/09/2019 20:07

Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l’avoir tue et ne pas confondre intérêt général et intérêt personnel

Michel 23/09/2019 20:55

Il y a peu la Mairie trônait encore au milieu du village et les vaches étaient bien gardées. La Poste n'était jamais loin et la gendarmerie non plus. Le Maire gérait sa commune s'occupait de ses administrés et l État veillait, garant des grands équilibres. Par endroits le décor subsiste encore. L'illusion est presque intacte. Mais derrière le tableau désuet le paysage de nos villages et de nos villes a bien changé. L'équilibre s'est rompu. Sous les coups de boutoir de la mondialisation, de la construction européenne, d'une décentralisation toujours inachevée de l'intercommunalité, L'État est désormais trop grand pour les petites choses et trop petit pour les grandes. Au milieu de ce nouveau big-bang seuls les maires résistent encore pour assurer la gestion locale du territoire et le lien social. Derniers remparts de la République ils font front parant au plus pressé. Seuls, souvent mal formés et excédés ils ploient sous la paperasse et les responsabilités. Ils sont à la fois aménageurs, développeurs et assistantes sociales. L'ouvrage dresse un bilan sans concession : les Français ont un attachement très profond pour les élections municipales et le rôle de leur maire. Mais à quoi sert de faire appel au vote si la majorité des décisions locales est prise par des responsables non élus de l'intercommunalité ? Il propose aussi des pistes de réflexion et d'action pour éviter que 2008 sonne peut-être le glas des élections municipales;
La fin des maires dernier inventaire avant disparition – 20 février 2008
de Gilles Rabin (Auteur), Luc Gwiazdzinski (Auteur)

MDR 23/09/2019 17:40

Le maire actuel est mauvais et il est pas capable de gérer Vierzon, alors là... C'est le fond.

Athos 23/09/2019 16:57

Preuve est ainsi faite qu'un candidat sans étiquette (Christophe Doré), ça n'existe pas.

Jean Lacal 23/09/2019 16:52

Pour un vierzon solidaire,social,écologique,progressiste,votons pour le Colonel Piffaut!
Non je plaisante!

LoL 23/09/2019 17:13

@ Jean Lacal, Attention , cela vaut tout de même cinquante pompes en petite tenue de sport cet hivers à -10°, et trente kms avec un sac à dos de 70kilos pleins de cailloux !! :-)

Allez rommmmpez !! :-)

JIM 08/09/2019 06:21

Ce serait logique mais il semble que pour le moment, les tractations des uns et des autres soient encore tournés vers le projet d'avoir deux têtes pour l'exécutif local

Archives

Articles récents