Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Le sauvetage des commerces doit être un objectif à suivre pour les élus, surtout à Vierzon

Publié par vierzonitude sur 9 Juin 2018, 13:15pm

D'accord, ce n'est qu'un sondage, paru sur le site des Echos. Mais il montre ce que les habitants des centres-villes désirent, et ce qu'ils veulent ne reflète pas en tous points ce que les élus veulent... Par exemple, "le sauvetage (des commerces) doit être un objectif à suivre pour les élus." Si vous avez l'impression que c'est le cas à Vierzon, alors, ne lisez pas le reste de ce post..

Les Français "aimeraient des rues piétonnes, des commerces de bouche, des transports en commun, des espaces verts, des multiplexes, des restaurants et des cafés avec des terrasses..." Pour tout cela, il faut arrêter les discours et se retrousser les manches. A Vierzon, on brade les rues piétonnes en les abandonnant, en pensant les rouvrir à la circulation. Quant aux cafés avec terrasses, la bagnole reste souveraine !

Mais surtout, à entendre nos élus, il faut des services publics en ville, c'est ce que réclameraient les Français. "Dans ce classement idéal, les services administratifs n'arrivent qu'en 7e position sur 13 et les professions libérales (médecins, notaires...) en 10e. A l'heure des villes connectées, plus de 50 % des habitants souhaitent aussi du wi-fi gratuit dans les rues et l'accès à des informations publiques via des écrans digitaux..." Hou là, mais c'est un autre monde !

Les Echos poursuivent : "Les Français ont-ils été sensibilisés par le plan gouvernemental qui zoome depuis plusieurs mois sur ces quartiers souvent oubliés et leur promet quelque cinq milliards d'euros ? Le troisième baromètre Clear Channel CSA, « Un centre-ville en Mouvement », révèle en tout cas une inquiétude croissante des habitants des villes grandes et petites, face au déclin de ces lieux auxquels toutes les générations sont attachées. La plupart souhaite les voir soutenus par les commerçants qui les animent et les pouvoirs locaux qui les régulent."

Bien sûr, ce ne sont que désirs, et des désirs à la réalité, il y a un gouffre. Les Vierzonnais devraient donner une plus-value au commerce vierzonnais en arrêtant d'aller voir ailleurs, sauf s'ils ne trouvent pas ce qu'ils veule,t sur place. Y-aurait-il un snobisme à snober le commerce vierzonnais ?

"42 % de l'échantillon des 1.000 personnes interrogées au cours du mois de mai considère que leur centre-ville va mal. Ce taux monte à 56 % dans les villes de 50.000 à 100.000 habitants, où le sentiment d'abandon a augmenté de 20 points en un an. Là où de nombreuses vitrines sont vides, où les services publics ferment leurs portes, faute de clients ou d'administrés, de 35 % à 43 % des habitants affirment même ne plus se déplacer vers les coeurs de villes." Il n'y a qu'à voir le samedi à Vierzon : si le matin reste animé grâce au marché, l'après-midi se vide dangereusement. 

"Le centre-ville reste plébiscité comme le meilleur endroit pour retrouver des proches (82 %, contre 16 % en périphérie), flâner (79 %, contre 20 %), faire du shopping (57 %, contre 42 %). Pour leurs achats courants, en revanche, 66 % choisiraient la périphérie, contre 33 %, le centre-ville. Des chiffres qu'il convient toutefois de modérer au regard des foules qui se précipitent dans les grands centres commerciaux, pour faire leurs courses alimentaires, mais aussi se promener et croiser des amis..."

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents