Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Lecture de l'été : Ce pays que tu ne connais pas de François Ruffin

Publié par vierzonitude sur 4 Août 2019, 05:50am

Lecture de l'été : Ce pays que tu ne connais pas de François Ruffin

Vierzonitude a lu le livre du journaliste et député de la France insoumise, François Ruffin, "Ce pays que tu ne connais pas". Une lecture adressée à Emmanuel Macron. On aime ou pas François Ruffin. Peu importe. On aime ou pas Emmanuel Macron. Peu importe. Mais comment résumer une opposition idéologique, philosophique et politique à une détestation aussi rance ? Comment vouloir imposer l'idée que la gauche telle que la vit François Ruffin à travers ses certitudes est la seule bien-pensante ? Que les gens fréquentables sont justement ceux qu'ils fréquentent ?

Le défaut majeur de ce livre, c'est la dénonciation d'un mépris de classe, flagrant, lourd parfois. Pas celui que peut avoir la bourgeoisie, les riches, la caste, la France d'en haut envers celle d'en bas, non, mais l'inverse, le mépris de classe envers tout ce qui n'est pas ce qu'aime François Ruffin. C'est son combat. Sa came. C'est légitime. Sauf lorsque le débat qu'il porte, et qui n'est pas sans intérêt, servi, en plus, par une écriture efficace, dérape sur le délit de sale gueule, le rejet physique, les doutes gratuits distillés entre parenthèses. le propre du débat, c'est le respect. François Ruffin discrédite sa pensée par ce dénigrement qui n'est ni politique, ni vraiment respectueux.

Ils sont de la même ville, du même établissement scolaire, ils ont bifurqué. Peut-on le reprocher à l'un comme à l'autre ? Va-t-on reprocher à François Ruffin, même si c'était son désir, d'être journaliste à Fakir, de vouloir boire les paroles des invisibles ? Noble cause. Il n'est pas le seul à porter à bout de bras, une partie de la France oubliée. D'autres journaux, de gauche aussi, le font régulièrement. Ce qui dérange, ce qui gâte la lecture, c'est cette détestation dressée en statue, en modèle, ces traits haineux. Reproche-t-on à François Ruffin d'avoir été élu député ? Doit-on haïr la réussite sociale pour être apprécié de François Ruffin ? A partir de quand est-on riche et donc, on tombe dans le ravin qu'ouvre le député sous les pieds de ceux qu'ils condamnent comme étant du mauvais côté.

C'est là où l'on ne comprend plus le chemin au bout duquel veut nous mener le journaliste-député qui côtoie les gilets jaunes, les salariés pauvres, les personnes sans-emploi, les ouvriers. Mais pourquoi creuser une tranchée aussi profonde entre deux mondes qui ne se comprennent déjà pas ?  Ce n'est pas 2019 qui a engendré les injustices sociales et salariales. La caste, les bourgeois, les riches ne sont pas apparus au XXIème siècle. Le livre de François Ruffin fourmille de témoignages poignants, de vérités sèches qui claquent comme des gifles mais salvatrices.

Mais ce remugle entretenu tout le long des pages, cette haine facile contre tout ce qui n'est pas lui semble être une posture dont il veut fair une mode. Alors, qui ne haït pas son riche, son bourgeois ? Qui ne rêve pas d'être "riche", sinon comment expliquer les profits de la Française des Jeux ? Qui ne rêve pas d'avoir beaucoup d'argent, de s'exonérer du réel ? On peut fustiger l'inégalité planétaire qui fait qu'une poignée de milliardaires se partagent le monde. On peut, et c'est nécessaire, souhaiter renverser la table pour un modèle plus équitable, on peut espérer plus d'argent à ceux qui en manquent sans pour autant en souhaiter moins à ceux qui en ont beaucoup. Mais pas selon la méthode de François Ruffin qui consiste à entretenir l'adversité, le rejet de l'autre, le mépris. Allégé de ce poids, ce pourrait être un bon livre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Robert Sine 10/03/2019 11:27

C'est marrant quand on parle d'anti sociaux et de réactionnaires c'est l'ami Wizard qui sort du bois.

Torez en Ukraine 10/03/2019 11:25

Au Monde diplomatique il y a des journalistes.A BFM TV,et dans les médias détenus par les grandes fortunes il y a des journaleux.Sur le service public il y a des apprentis juges d'instruction de mauvaise facture grassement payés par le contribuable.Bravo et merci à Nicolas Dupont Aignan d'avoir tenu bon devant la meute de chien de C à Vous.

Manière de voir 10/03/2019 11:21

Wizard mangez de la banane,quelques graines de cardamome,de coriandre et une cuillère d'alcool de menthe.Ca vous rafraichirait l'haleine quand vous vous exprimez.

Wizard 10/03/2019 10:44

Par où t'es rentré, on t'a pas vu sortir ? SR, sors de ce clavier ! Et tais-toi quand tu parles !!!
On connait tous le pouvoir apaisant des doudous, n'est-ce pas. Ce que personne ne savait en revanche c'est qu'il existe à Vierzon un individu mystérieux qui se doudouïse au Monde diplomatique. C'est clairement moins cher que la dope, l'alcool ou les médocs. Et quant le spleen du mal aimé se fait un peu trop pesant, hop, on file se faire une séance au Café repaire. La totale quoi.
Non, sérieusement, il faudrait voir à voir. Des journaleux en mal d'inspiration débitent des articles ne traitant plus que de haine et de mépris comme les charcutiers débitent du jambon. A partir du moment ou tu n'es pas d'accord tu es nécessairement haineux et méprisant puisque "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil" sauf ceux qui ne pensent pas que "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil".
Vaines et inutiles également ces tentatives d'enfumage maladroites pour masquer l'intolérance, la haine (la vraie) et la violence d'une minorité de délinquants sociaux qui s'arrogent le droit de tout bloquer, de vous apostropher en tout lieu, ou encore de détruire les biens publics ou privés. Imaginez un instant dans quel merdier serait le pays si cette clique tenait le haut du pavé, ce qui ne risque pas d'arriver c'est évident.

Manière de voir 09/03/2019 17:07

Salut les réactionnaires,les marcheurs,les anti sociaux.......... je me permets un conseil de lecture.Dans le Monde diplomatique de mars,lire l'article"Une Philosophie du mépris"de Bernard Pudal.Ensuite vous tourner la page et vous lisez"Vieillesse en détresse dans les ephad"de Philippe Bacque.Vous avez le droit de ne pas aimer Ruffin,ses reportages et son parti d'affiliation.Mais lisez au moins ces 2 articles pour comprendre que la violence et la haine ne sont pas du côté des gilets jaunes et des gueux.Je cite le méprisant:"Qu'est-ce que le peuple?c'est ceux qu'il faut éduquer,voire reeduquer,ceux quu sont réfractaires,qu'il faut guider,ceux qui se plaignent au lieu de se prendre en main et de se responsabiliser,ceux qui trop souvent ne qont rien".Les gilets jaunes,haineux et violents????Vous y croyez?Bonne lecture.

Wizard 09/03/2019 11:15

-) La Gauche : fédération de tous les Iznogoud qui voient leurs échecs personnels comme des injustices. N'est pas soluble dans les réalités.
-) La France d'en bas : vue de l'esprit et slogan de tous les Iznogoud afin d'exciter ceux qui ont la faiblesse de croire faire partie de cette pseudo France là.
-) Pouvoir d'achat : locution obscure qui semble traduire une frustration chez des individus dont l'avidité et les capacités ne sont pas proportionnelles. Traduction littérale inusitée dans les pays convertis à la libre entreprise.
-) Elite : expression militaire à l'origine, elle est aujourd'hui largement galvaudée tant par ceux qui pensent en faire partie que par ceux qui ne souhaitent rien plus que d'y accéder. "Corporatisme des classes privilégiées" serait peut-être plus adapté car il ne suggère pas qu'une valeur particulière auréole lesdites classes.

Wizard 09/03/2019 10:11

Pour trouver plus sectaire, borné, et malhonnête que LFI, il faut aller creuser profond chez Besancenot ou chez Lutte Ouvrière. LFI ne tient que par (et pour) son bonimenteur de foire Mélenchon. Après lui, ce parti de circonstance, conglomérat approximatif de recalés du talent, se retrouvera dans le panier de crabes des groupuscules.
Porter le débat sur le physique des personnes prend un relief tout particulier chez eux. Inutile d'en dire plus un simple coup d'oeil suffit.

Lautre 09/03/2019 09:32

Vous etes de plus en plus transparent sur votre engagement politique, c'est bien.

Je résume celui ci à "en marche contre"; contre quoi ? La gauche sauf les socioliberaux.

C'est votre droit et je trouve ca tres saint d etre transparent dessus.

Mais a travers votre blog, ou transpire votre haine personnelle contre certains elus vierzonnais et ce qu'ils incarnent, vous etes parfois le pendant exact de Ruffin, avec comme seule difference que vous etes dans le camp opposé.

En meme temps, Cela n'enleve rien a votre talent et a l'interet de votre blog qui a le merite de provoquer du debat !

vierzonitude 09/03/2019 11:50

Non, il n'y a pas de haine, il y a un combat sans doute, comme les décideurs qui font de cette ville ce qu'elle ne doit surtout pas devenir.

Akko 09/03/2019 08:39

Les commerçants mettent leurs mauvais chiffres sur le dos des gilets jaunes.Si les commerçants attendent le client c'est surtout parce que les gens n'ont pas d'argent.Il a raison Ruffin!Et il il a reussi l'exploit de se faire élire alors qu'il était en ballottage défavorable.Mais quand on parle au peuple,et bien ça paie.Pas comme le Député de Vierzon élu de manière calamiteuse en 2012 et qui se réveille au dernier moment avec sa randonnée en circonscription.Evidemment ça a sonné faux!Sa randonnée à la rencontre de ceux qui n'ont pas voté pour lui,c'est en 2012 ou 2013 qu'il aurait dû la faire.

Plagiat 09/03/2019 08:31

C'est Vierzonitude qui a lu et c'est la Députée ou son caniche écossais qui ont réagi.

Calais 09/03/2019 08:19

A defaut de lire Ruffin,si vous voulez comprendre le mépris de classe des aisés envers les gueux,lisez les études sociologiques de Michel et Monique PINCON CHARLOT AFIN DE NE PLUS VOUS laisser enduire de vaseline par les ghettos du gota et autres Président des RICHES.Vous comprendrez alors que,n'en déplaise à Vierzonitude,la VIOLENCE SOCIALE VA toujours de haut en bas et non pas du bas vers le haut,car elle s'abat et ecrase les plus faibles,ceux qui n'ont que leur travail pour vivre.Violence sociale,et policière votée par votre Députée en passant.

Fakir 09/03/2019 08:02

Les gilets jaunes,les déplorables,les cassoc,la France périphérique ne comprennent rien à rien.Ils sont bêtes,fainéants,moches,ils sentent la clope et roulent au diesel.S'ils n'ont pas les moyens de rouler en Zoé et de résider en centre ville ou en banlieue résidentielle c'est parce qu'ils ont raté leur vie.Qu'ils ne s'en prennent qu'à eux même et pas aux sur diplômés qui s'en mettent plein les poches. Merci aux CRS déshumanisés de faire usage de leur lbd pour eborgner ces bons à rien.Le seul tort de Ruffin c'est de ne pas reprendre les éléments de langage de Maurice Szafran,Bruno Jeudy,Léa Salame et autres Demorand ou Apathie.......Dans ce cas il eût reçu les éloges de Vierzonitude.Mais non,"Ils font ch... les gilets jaunes"comme dirait le sinistre Berleand.Je finis par avoir un oeil bienveillant sur le réchauffement climatique qui balaiera cette vermine bobo intello parvenue qui méprise leurs semblables mais qui a les egards de Vierzonitude.

Archives

Articles récents