Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Les 5.300 mètres carrés de surfaces commerciales supplémentaires de Leclerc plus à l'ordre du jour !

Publié par vierzonitude sur 4 Mai 2017, 16:55pm

Les 5.300 mètres carrés supplémentaires de l'hyper Leclerc ne sont plus à l'ordre du jour. La convocation prévue le 12 mai dernier a même disparu de l'agenda de la Préfecture du Cher. Est-ce un renoncement à ce projet qui ajoute encore 5.300 mètres carrés en plus e périphérie ? Ou l'attente d'une date meilleure, comme l'après législatives par exemple ?

Les 5.300 mètres carrés de surfaces commerciales supplémentaires de Leclerc plus à l'ordre du jour !

En septembre 2014, la commission départementale d'aménagement commercial du Cher a dit oui à la création d'un nouvel ensemble commercial de 4.655 mètres carrés autour de l'hypermarché Leclerc. Le projet n'a pas vu le jour malgré la délivrance d'un permis de construire dans la foulée. Du coup, l'hypermarché Leclerc revient devant la commission départementale du Cher pour un nouveau projet, un peu plus grand de 5.300 mètres carrés mais qui ne divisent plus en quatre cellules mais seulement en deux. Jardinerie ? Magasin de sport ? A voir. Il faudra d'abord que la commission départementale donne un avis favorable le 12 mai prochain. Est-ce bien raisonnable d'autoriser encore de nouveaux commerces en périphérie quand on voit l'état du commerce à l'Orée de Sologne et dans la galerie marchande d'Hyper U et surtout dans le centre de la ville ?

Les 5.300 mètres carrés de surfaces commerciales supplémentaires de Leclerc plus à l'ordre du jour !
Les 5.300 mètres carrés de surfaces commerciales supplémentaires de Leclerc plus à l'ordre du jour !

Pourquoi la commission départementale d'équipement commercial du Cher (CDAC) a-t-elle refusé l'extension de l'Orée de Sologne (12.900 mètres carrés). C'est la deuxième fois, en l'espace d'un an, que cette commission retoque un projet d'agrandissement d'un centre commercial qui, il est vrai, n'a pas rempli sa vocation, en matière de clientèle. Mais ce n'est pas tant ces deux refus qui posent problème. On peut comprendre l'instinct de conservation des élus vierzonnais qui d'un côté, verse un million d'euros chaque année à la Sem-Territoria pour le commerce de proximité et de l'autre, ne peuvent pas voter pour l'agrandissement d'un centre commercial qui risque de nuire au commerce de centre-ville...

Mais alors pourquoi, dans ce cas-là, la ville et les membres de la commission départementale d'équipement commercial ont-ils voté l'extension du centre commercial Leclerc, à un jet d'enseignes de l'Orée de Sologne ? L'hypermarché Leclerc, implanté depuis beaucoup plus longtemps que l'Orée de Sologne a fait un sans faute dans sa demande d'extension. C'est tout juste si l'on a pas entendu les applaudissements de la commission.

Le 12 septembre 2014, la CDAC accorde une rallonge de 4.655 mètres carrés supplémentaires sous la forme de quatre cellules commerciales pour Leclerc. Rien à voir avec les 12.900 mètres carrés (quatre fois plus) réclamés par l'Orée de Sologne sous la forme de neuf cellules commerciales supplémentaires. On peut comprendre que la CDAC refuse un agrandissement de 12.900 mètres carrés. Mais pourquoi avoir accepté une extension de 4.655 mètres carrés pour Leclerc et un an plus tôt, refusé une extension de 2.700 mètres carrés pour l'Orée de Sologne ?

Cela signifie très clairement que la CDAC et les élus de Vierzon ont privilégié un projet au détriment d'un autre. Pour quelles raisons ? Les arguments avancés (lire ci-dessous) ne répondent pas franchement à cette question. En tout cas, les commerçants de l'Orée de Sologne savent à quoi s'attendre : pas d'extension autorisée. Pour quelle raison, là encore, les arguments sont flous.

On se souvient que la société Redeim, à l'origine avait deux projets distincts : l'un autour de l'actuel Hyper U, celui réalisé et un autre en centre-ville, dans le B3 de la Société-Française dont la restauration était à la charge du promoteur, contrairement au projet de bowling où là, c'est le contribuable qui raque. Or, Redeim n'a rempli que la moitié de son contrat. Que dire de la navette gratuite de bus que Redeim a promis entre le centre-ville et l'Orée de Sologne ? Du bla-bla destiné à convaincre les élus de donner leur feu vert pour l'Orée de Sologne. Quand on pense aussi que l'on a refusé à Leclerc d'implanter son centre culturel dans le B3... Bref, voilà un épais mystère que ne manqueront pas d'éclairer les élus. On n'en doute absolument pas...

Le refus d'extension de L'orée de Sologne (novembre 2014)

Les 5.300 mètres carrés de surfaces commerciales supplémentaires de Leclerc plus à l'ordre du jour !
Les 5.300 mètres carrés de surfaces commerciales supplémentaires de Leclerc plus à l'ordre du jour !
Les 5.300 mètres carrés de surfaces commerciales supplémentaires de Leclerc plus à l'ordre du jour !
Les 5.300 mètres carrés de surfaces commerciales supplémentaires de Leclerc plus à l'ordre du jour !
Les 5.300 mètres carrés de surfaces commerciales supplémentaires de Leclerc plus à l'ordre du jour !
Les 5.300 mètres carrés de surfaces commerciales supplémentaires de Leclerc plus à l'ordre du jour !
Les 5.300 mètres carrés de surfaces commerciales supplémentaires de Leclerc plus à l'ordre du jour !

Commenter cet article

Andrée 24/04/2017 08:43

Assez de surfaces commerciales, L'Orée de Sologne n'est pas pleine, la galerie de Hyper U non plus, Vétimarché est vide. La tendance n'est plus au très grande surface. Comblez d'abord les vides avant de reconstruire...

Cereus 02/03/2015 16:51

Pour ce qui concerne la jardinerie, il s'agirait donc de Gamm Vert qui viendrait ainsi s'implanter à quelques encablures de Baobab. Concurrence risquée pour l'une comme pour l'autre. Enfin, les amateurs ne bouderont pas leur plaisir, surtout ceux qui résident sur Vierzon nord.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents