Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Les Forges de Margerides (ex-Carroy) en redressement judiciaire

Publié par vierzonitude sur 22 Août 2019, 17:55pm

Les Forges de Margerides (ex-Carroy) en redressement judiciaire

En juin, nous annoncions que, d'ici à la fin de l'année, la toute dernière entreprise qui fabrique encore du matériel agricole devrait quitter Vierzon pour l'Allier. Le site société.com nous apprend que Les Forges de Margerides dont dépend l'ancienne société Carroy-Giraudon, installée historiquement aux Forges, ont été placées en redressement judiciaire le 1er août dernier. 

L'ex-société  Carroy-Giraudon, implantée dans la zone industrielle de Vierzon- Forges et reprise en 2014 par les Forges de Margerides, basée dans l'Allier,  est donc elle aussi concernée par ce redressement judiciaire. Les locaux vierzonnais sont d'ailleurs à vendre depuis plusieurs semaines, bien avant la décision du tribunal de commerce. 

Sur un terrain de 21 000 m², un bâtiment de 4 000 m² comprenant :
- Une partie Activité de 3 600 m²
- Accès de Plain pied
- Une partie Bureaux de 400 m² environ
- Locaux sociaux

On se souvient de la tragédie économique de Carroy-Giraudon. Une entreprise qui ne parvenait pas à trouver des locaux adaptés pour s'étendre. Placée en liquidation judiciaire, l'usine des Forges avait trouvé un repreneur. Cinq ans plus tard, non seulement en juin les locaux n'étaient  plus dimensionnés pour de la grande série mais en août la société dont celle de Vierzon se retrouve en redressement. Plusieurs chaînes de production ont déjà quitté les locaux vierzonnais pour l'Allier. 

Une vingtaine de personnes travaillait chez Carroy-Giraudon lors de sa reprise. Elles ne sont plus qu'une douzaine aujourd'hui. C'est la dernière entreprise de ce type qui restait à Vierzon, vingt-cinq ans après l'annonce de la fermeture de Case.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Vous connaissez une entreprise qui coule parce que les locaux sont trop petits vous?
Répondre
W
Vous reprenez mot pour mot les propos de Vierzonitude. Incroyable ou pas ?
Si c'est un blog privé, il suffit d'instaurer des logins et des passwords pour les membres probablement cooptés.
Si c'est un blog public, ce qui fait son petit succès relatif, le 1er critère de diffusion repose à l'évidence sur la pertinence des commentaires. C'est à ce titre et sans plaisir que je me fais un devoir de signaler aux contributeurs ce qui m'apparait comme des incohérences ou des inexactitudes plus ou moins grossières.

Je persiste donc, et vais revenir sur le sujet en cours.
Une entreprise ne peut pas fonctionner dans un déséquilibre permanent entre ses moyens de production et les caractéristiques du marché. Les FDM tournent sur deux sites ce qui peut occasionner, sous réserve, des doublons en termes de personnel et des complications d'approvisionnement et de gestion des stocks. Ce qui interdit les économies d'échelle et peut générer des pertes de parts de marché. Dans ces conditions, la croissance de l'entreprise repose sur une optimisation organisationnelle dans laquelle l'implantation du site de production et le choix du dimensionnement des unités sont essentiels. La question qui se pose aujourd'hui est celle du timing de ce regroupement s'il ne survient pas trop tard.

Nous avons l'exemple récent d'une autre situation de risque de blocage dans le développement avec ABPC, constructeur d'armatures métalliques à Vierzon et Méreau. Croitre ou disparaitre tel est le dilemme de nombreuses PME aujourd'hui.

Sans vouloir verser dans l'intime et le vécu personnel, j'ai effectivement commis ma vie professionnelle dans l'analyse sur dossier, la méthodologie et l'étude des process, entre autres choses qui font trop souvent défaut ici.

Excusez-moi encore de ne pas commenter en rond.
B
Vous avez raison, donc il faut accorder à cette famille un crédit qu'elle ne peut pas rembourser pour acheter une maison plus grande. La finalité est la même ce n'est pas une question de maison mais de moyens. Pour continuer d'imager, la maison exigue était déjà trop dure à assumer.

Ensuite,je suis très surpris de votre commentaire. Donc selon vous, il nécessaire d'être intime avec les différents sujets traités dans ce blog ( voir être du métier) pour pouvoir le commenter... mais dites moi... vous n'êtes pourtant pas en reste en terme de commentaires.
Vous devez donc être un véritable couteau suisse! Ou peut-être même êtes vous le caméléon!? Quelle chance nous avons de vous avoir!

Mon cher wizard, vous voulez quoi au juste?qu'on vous sorte un argument d'autorité a chaque coup pour avoir de l'importance? Allez donc faire votre propre blog, vous serez libre alors de filtrer les commentaires, peut être en fonction du profil LINKEDIN de la personne... bonne idée non?
C'est un blog et vous n'êtes pas le modérateur!
W
Et vous, vous connaissez une famille qui se sépare parce que son logement est trop exigüe ?
Si vous pouviez nous rappeler la taille de votre entreprise, le volume de vos stocks et votre secteur d'activité.
B
ou était installé l'usine CARROY avant de venir dans la zone des forges
Répondre
A
La société forges des margerides est en redressement à ce jour, avec une date de cessation de paiement au 30 janvier 2019, étonnant non ?
Répondre
A
Bonjour Monsieur,
Il est intéressant de voir que vous êtes devenus l'attaché de presse et le promoteur immobilier de la personne qui vous a dicté cet article. Il serait de bon ton de ne pas prendre ce qu'il dit pour parole d'évangile, la vérité est tout autre....
Répondre
A
Vierzonnitude a raison vous en dites trop ou pas assez toujours est-il que votre message n'est pas clair si vous connaissez la vérité dites la
V
Sachez que personne ne dicte les articles de Vierzonitude. Quant à votre vérité, vous pouvez toujours nous en faire part, nous en tiendrons compte, une fois que nous l'aurons vérifié.
L
Encore une entreprise qui fuit Vierzon.Toujours pour les mêmes raisons que toutes celles qui sont parties.Les idéologies politiques!
Répondre
V
C'est vrai que d'autres se sont faits payer des bâtiments sans rien demander.
A
idéologie politique ? Peut etre je dirais idéologie financière . On se souvient de l'ancien patron incompétent qui emmenait ses ouvriers emm... le Maire pour se faire payer un batiment. Et puis quoi encore ?
V
Idéologies politiques : l'entreprise ne le précise pas.
C
j'adore quand les journaux en savent plus que les employés merci pour l'info
Répondre
V
Blog c'est un blog

Archives

Articles récents