Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?

Publié par vierzonitude sur 29 Octobre 2019, 06:20am

Ma chère avenue de la République... mon souvenir de rue commerçante, de samedis après-midi adolescents entre les étages des Nouvelles-Galeries et le rez-de-chaussée de Monoprix (rayons disques).

Tant de trous dans ta carcasse, tu n'es plus une avenue, mais un morceau d'Emmental. Bravant les susceptibles qui n'aiment pas les comptes funèbres, je dois reconnaître que je te reconnais plus. Tant de caries dans ta dentition, ce n'est pourtant pas faute de compter un cabinet dentaire parmi tes locataires. Qu'es-tu devenue, ancienne voie royale, reliant Paris à Toulouse ? Rue commerçante par essence ? Centre-ville à toi toute seule ? 

Pas question de pleurer de nostalgie, nos détracteurs nous le reprocheraient, ce défaut de regarder derrière nous quand il n'y a pas grand chose à voir devant... Insidieusement, des commerces t'on fuit, un à un, chacun en connaissant un paquet. Alors, quand c'est un par-ci, par-là, on ne compte pas. Puis au bout d'un moment, quand même, les unités au bout des unités, ça fait une dizaine, puis presque une deuxième dizaine. Tant de pas-de-porte vides de ton début à ta fin, à la lisière de la place Gabriel-Péri jusqu'à l'aube de la rue Armand-Brunet. 

Personne ne s'en est vanté. Penses-tu. Pendant que l'on rouvre des commerces rue Joffre, autre rue oubliée de cette ville, ceux de l'avenue de la République, cette avenue où justement, les commerces sont censés restés, et bien, non, ils partent aussi. Magasins de vêtements, boutiques de décoration, opticien, pizzeria... Aucune bouche ne moufte. Aucune langue ne se délie. Si personne n'en parle, personne ne verra rien. Et ça passera comme une lettre à la Poste.

Tristesse. Tu en as connu des enseignes, des samedis après-midi bondés, des fêtes débordantes. Et là, une vingtaine de commerces vides plus tard, il semble que ta déchéance soit actée. C'est plié. Comme la fermeture de la dernière librairie indépendante n'a pas fait ciller la moindre paupière politique. Il n'y a que Vierzonitude pour mettre le bordel là où il ne devrait pas y en avoir.

Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?

Ma chère avenue de la République, reprends ton ancien nom, rue de la République, avenue ça fait bourgeois, ça fait celle qui se la pète. Redeviens simple rue, la pilule passera mieux. Tant de commerces borgnes dans une rue, ça passe mieux que dans une avenue. C'est moins grave. Et ça évite de chercher des solutions. Regardes rue Joffre, on a bien attendu que la rue s'écroule et comme de l'argent est tombé du ciel, alors, on repeuple. Ma chère rue, dire que d'autres commerces vont te filer entre les doigts.

Au milieu, il y fait plus froid qu'ailleurs : plus de Paris-Bar, plus d'opticien, plus de Grande-Fabrique, plus de pizzeria, plus de Pub, plus de boutique de déco... Un grand espace vide qui ne vaut même pas une réflexion, même pas un petit mot, rien. Que dalle. C'est normal, parait-il. Ailleurs, c'est pire. Tu vois, on se console comme on peut. Ailleurs, c'est pire alors si c'est pire ailleurs, pourquoi essayer de faire mieux ici ? En espérant que d'autres enseignes ne s'éteignent pas... Mais ça, ce n'est pas gagné.

Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Ma chère avenue de la République.... que t'arrive-t-il ?
Bon assez déconné, rendez-nous Monoprix !

Bon assez déconné, rendez-nous Monoprix maintenant ! Il n'y a pas plus branché que Monop' désormais, au pays des commerces. La preuve : le centre commercial Avaricum à Bourges s'est entiché d'un Monoprix nouvelle génération. Ce n'est pas rien.  Si le Forum république, cette verrue de béton immonde  n'avait pas mûri sur le passage du canal de Berry bouché, il n'y aurait pas eu de Major à l'époque, devenu plus tard Carrefour Market.

Du coup, Monoprix en ville n'aurait pas fermé, les Nouvelles-Galeries seraient restées dans leur bâtiment historique, il n'y aurait pas eu Gifi à la place des Galeries, donc le bâtiment n'aurait pas été démoli, le place Jacques Brel ne serait pas ce qu'elle est, et voilà.

Bon assez déconné maintenant, rendez-nous notre Monoprix ! A Bourges, il y en avait un rue Moyenne qui a fermé pour rouvrir, des décennies plus tard, à Avaricum. Ce qui est donc possible à Bourges doit bien l'être à Vierzon. Bon, on signe où pour la réouverture de Monoprix, dans le centre-ville de Vierzon ? Et après, hop, on rase le Forum république, on rouvre le canal et on trouve une solution pour qu'il y ait de l'eau dedans.

C'était Vierzon au temps des Monoprix, ben oui...

Figure emblématique du commerce vierzonnais, les Monoprix ont une histoire fameuse. Tout commence ici, ci-dessous, le grand magasin à droite...

Qui devint un autre grand magasin A la ville de Vierzon...

Qui devint ci-dessous Monoprix !

Parallèlement, rue de la République, il y avait jadis un garage...

Un petit garage qui devient ceci...

Du coup, on démolit le garage en 1967.

Pour reconstruire un nouveau... Monoprix qui a donc déménagé. Souvenez-vous, à la place il y avait Toupourien ! L'inauguration a lieu en 1970 ou 1971 avec la présence, au milieu (deuxième photo) du maire de Vierzon Léo Mérigot.

à droite.

Et voilà l'histoire de Monoprix qui ensuite a fermé au début des années 1990 parce que les élus de l'époque ont eu la bonne idée de créer le Forum république et d'y installer un... supermarché. Bon maintenant assez déconné, rendez-vous Monoprix !


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LENINE 17/02/2019 15:13

Très bien mais je suis un peu déçu car, dans mes yeux d'enfant des années 60, j'étais persuadé que la rue de la République était TRÈS animée. Or sur la quasi-totalité des photos, elle est pratiquement déserte. Est-ce la faute des photographes ou ai-je tout simplement rêvé????

Patti 29/10/2019 21:39

Duchemol a raison....l'avenue de la République était très animée à cette époque...non..le centre de Vierzon était très animé ...c'était vivant..oui c'est le mot juste...Vierzon était vivant....

duchemol 18/09/2019 08:58

LENINE la rue de la république dans les années 1975 à 1985 était pleine de monde des 2 côtés, il fallait pour se croiser descendre dans la rue, je travaillais dans cette rue je suis affirmatif(on peu en douter mais c'est vrai !)

Pomplume 18/02/2019 22:12

Vierzon n'a jamais existé .vous ne rêvez pas...

Archives

Articles récents