Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Mais où est donc passé le projet de la caisse des dépôts et consignations pour l'ex-magasin Plus ?

Publié par vierzonitude sur 24 Juillet 2017, 13:38pm

Mais où est donc passé le projet de la caisse des dépôts et consignations pour l'ex-magasin Plus ?

Mais où est donc passée la Caisse des dépôts et consignations ? Celle qui a signé, "une convention nationale « démonstrateur », afin de trouver des solutions concrètes pour conforter l’attractivité du cœur de ville et le développement économique du territoire" ? Depuis le lancement des travaux de l'îlot Brunet-Rollinat, plus personne n'en entend parler. Pourtant, le projet était ambitieux (lire ci-dessous). La caisse des dépôts et consignations avait même choisi dix villes en France, dont Vierzon, pour intervenir au niveau commercial. Dont ce projet : "L’évolution du complexe commercial « Ex-Magasin Plus », pour assurer la reprise et la mutation d’un ensemble immobilier de plus de 1 000 m². L’intervention consiste à déterminer les conditions économiques et commerciales permettant d’assurer la pérennisation d’un pôle économique majeur du centre-ville." L'ex-magasin Plus, c'est-à-dire, l'ancienne Poste, on en a entendu parler. 

Plus de commissariat à l'intérieur, la ville rachète les locaux et on ne sait toujours pas combien ni pour quoi faire. Une partie des locaux achetés devraient être détruits. On pensait que le projet de l'îlot Brunet-Rollinat était ficela, achevé, complet. Et on s'aperçoit, alors que les pelleteuses n'ont pas fini de déblayer la rue Brunet et les gravats de l'ancien immeuble des Nouvelles-Galeries, qu'il n'en en rien. Que les élus tergiversent encore. Au début juillet, ils en étaient encore à se demander su'ils sacrifiaient le square des Remparts pour en faire des logements sociaux. Et là, on se demande, ce qu'il y aura au bout de la place hypothétique qui sera construire le long de la rue Brunet et dans le prolongement de l'avenue de la République. Du coup, la caisse des dépôts et consignations a disparu des radars. On aimerait juste savoir ce qu'elle devient, ce que devient la signature passée avec la ville de Vierzon et la communauté de communes. Et on aimerait surtout, que ce projet vital pour Vierzon, ne soit pas constitué, comme d'habitude, de brics et de brocs, d'opportunités insaisissables, et de hasards qui se sont montrés souvent malheureux. On pensait qu'un tel projet, vital pour le centre-ville, était écrit, scénarisé, complet. Et on en arrive aujourd'hui à douter. En espérant que la vitesse d'exécution n'avait aucun rapport avec une certaine élection législative. Dans cette ville, on apprend vite à se méfier de tout.

Mais où est donc passé le projet de la caisse des dépôts et consignations pour l'ex-magasin Plus ?

Le document signé entre la ville de Vierzon et la caisse des dépôts et consignation.

Jean-Luc Coopman, directeur régional Centre-Val de Loire de la Caisse des Dépôts, Nicolas Sansu, député-maire de Vierzon, et François Dumon, président de la Communauté de communes de Vierzon-Sologne-Berry, ont signé ce vendredi, une convention nationale « démonstrateur », afin de trouver des solutions concrètes pour conforter l’attractivité du cœur de ville et le développement économique du territoire.

Face aux écarts croissants de développement entre les grandes métropoles françaises et les centres des aires urbaines intermédiaires, la Caisse des Dépôts a lancé, le 30 mars dernier, un dispositif pour la revitalisation des centre-villes, avec la convention « centre-ville de demain ». Cet outil vise à déployer des moyens innovants, afin de répondre et d’accompagner au plus près les réalités de redynamisation des villes de 20 000 à 100 000 habitants.

Une convention « démonstrateur » entre le Groupe Caisse des Dépôts, la Ville de Vierzon et la Communauté de Communes a été élaborée pour une durée de 24 mois reconductibles, avec pour objectif commun : tester une offre nouvelle de la Caisse des Dépôts et mener des expérimentations qui pourront contribuer à la revitalisation du cœur de ville.

Vierzon « démonstrateur » : expérimenter de nouvelles solutions opérationnelles

 

Depuis 2010, un programme de reconquête de l’attractivité du centre-ville a été mené. Il inclut de fortes mutations, à l’exemple du site de l’ancienne Société Française, dont une partie abrite désormais un complexe cinématographique, un bowling, un musée et un centre des congrès. La valorisation de cet ensemble, pour partie inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques (bâtiment Eiffel), s’est poursuivie par la restructuration de la place Gabriel Péri. Ce noeud central, offre désormais une perspective et un confort piétonnier et participe à l’intégration du secteur Eiffel dans la ville par la continuité avec la rue de la République. Il facilite tous les modes de déplacements dans l’ensemble de cette zone et crée ainsi une véritable attractivité propre à favoriser l’implantation d’activités sur les quelque 11 200 m² couverts du bâtiment Eiffel.

Les investissements réalisés en faveur de l’attractivité du centre-ville (places Vaillant-Couturier, Aristide Briand et Foch, par exemple) doivent être poursuivis afin de résorber les foyers de pauvreté, qui ont conduit l’Etat, en 2015, à retenir le centre-ville de Vierzon comme quartier prioritaire de la politique de la ville.

La convention pour la redynamisation du coeur de ville de Vierzon s’articule autour de différents axes:

  • La revitalisation de l’avenue de la République, par la redynamisation du commerce, la lutte contre la vacance commerciale et le développement de nouvelles activités économiques. A cet effet, la convention prévoit un plan de marchandisage destiné à retenir les options d’activités commerciales et/ou artisanales les plus pertinentes, à repérer les cellules stratégiques à transformer, à réaliser l’inventaire des options les plus performantes pour maîtriser, transformer et commercialiser les cellules identifiées (immeubles – commerces – locaux d’activités). Le plan prévoit ensuite le lancement d’un appel à projets pour la commercialisation active des cellules stratégiques et l’accompagnement des porteurs de projets locaux via, notamment, une information sur les dispositifs de l’accompagnement à la création d’entreprise, mais aussi par la mobilisation des outils locaux de financement de projets de création.
  • La poursuite de la restructuration de l’espace Eiffel et la confortation de sa dimension culturelle. Dans cet objectif, une mission exploratoire, prise totalement en charge par la Caisse des Dépôts, a d’ores et déjà été confiée à la société Artevia.
  • La requalification de l’îlot Brunet-Rollinat. La convention vise une rénovation de l’ensemble des bâtiments de l’îlot. A cet effet, une attention particulière sera apportée au respect des nouvelles normes environnementales et d’accessibilité pour les commerces et les logements. Concernant l’habitat, un travail sera effectué pour proposer une offre diversifiées capable d’attirer les jeunes et les familles dans le centre-ville y compris en primo accession.
  • L’évolution du complexe commercial « Ex-Magasin Plus », pour assurer la reprise et la mutation d’un ensemble immobilier de plus de 1 000 m². L’intervention consiste à déterminer les conditions économiques et commerciales permettant d’assurer la pérennisation d’un pôle économique majeur du centre-ville.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents