Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Municipales : comparons les programmes de la gauche vierzonnaise et berruyère

Publié par vierzonitude sur 25 Février 2020, 17:00pm

Gauche vierzonnaise, gauche berruyère, idem ? A Vierzon, la gauche radicale a réussi à noyer le Parti socialiste dans le verre d'eau communiste. A Bourges, c'est l'inverse, le P.C s'est accroché à la locomotive socialiste qui conduit le train. Et les programmes ? En route, on les visite.

 

Voici le programme de la gauche berruyère. Vous verrez qu'il y a beaucoup de points communs avec la gauche vierzonnaise. Et des différences aussi. Des différences de gouvernance surtout, de manière de faire.

 

Hou là, chez nous, les comités de quartier, citoyens, les assises de la citoyenneté sont encore noyautés pour ne pas que les citoyens prennent le pouvoir ! Au pire, on leur offre une carotte comme la promesse d'une fontaine place Péri, une oeuvre d'art sur cette même place. Veiller au respect des engagements des élus, ça reviendrait à créer un Vierzonitude citoyen. Beurk... Mais surtout, ces réunions permettent à la municipalité de marteler leur bilan pour bien faire comprendre aux citoyens qu'ils arrêtent de se plaindre.  

 

La gauche vierzonnaise est venue ausculter le centre de santé de Vierzon. Bourges veut embaucher dix médecins salariés, Vierzon embauche ceux qui partent à la retraite ou ne veulent plus exercer en libéral. Résultat : pas plus de médecins à Vierzon,  mais à peine 8 salariés temps plein. On déplace juste les cabinets au nord de la ville et on explique que 4500 personnes ont retrouvé un médecin. Une annexe est en projet en centre-ville mais pourquoi ne pas avoir créé le centre de santé en centre-ville ? Mystère.

 

A Vierzon, les espaces piétons existants ont sombré depuis belles lurettes. La majorité avait même pensé remettre des bagnoles rue Joffre, c'est dire. Des espaces piétons à Vierzon, sans aucune voiture, c'est aussi compliqué à trouver qu'une journée sans encombrants sur un trottoir. L'urbanisme a été soigneusement évité pendant douze ans, si ce n'est une place du Marché au Blé refaite en dépit du bon sens et une place Jacques-Brel avec une vague en béton où l'on peut faire cuire des pâtes en plein été, sans user de gaz. C'est déjà ça de pris. L'urbanisme adapté à tous les âges de la vie ! Fréquentez les trottoirs de la rue Blanche Baron, juste pour savoir si vous aimez le goût du risque.

 

Le sujet qui fâche ! Les bus gratuits. A Vierzon, le P.S en a rêvé, le P.C lui a dit "attends deux minutes bonhomme." Du coup, on n'en entend plus parler. Quant au partage de l'espace public, à Vierzon, c'est surtout la voiture qui ne veut rien partager avec les autres. Quid des pistes cyclables ? Des trottoirs larges et lisses ? En rêve. Vierzon, c'est la voiture. Un point c'est tout. 

 

Les gauches sont d'accord ! La sécurité c'est maintenant une priorité de gauche, surtout quand l'extrême-droite ne présente pas de liste.  A Vierzon, on va doubler les effectifs de la police municipale (et celui des voitures aussi ?), à Bourges, on créé des antennes de police municipale de proximité. Mais les PM de Bourges et Vierzon n'ont pas tout à fait les mêmes attributions. Oui, mais à Vierzon, il y en aura deux fois plus. Et un nouveau commissariat aussi. En fait si tout va bien, au niveau délinquance, pourquoi autant d'efforts ?

 

Là aussi, les deux gauches s'assemblent à propos des écoles. Vierzon a de l'avance. Mais il y a encore du boulot. Remarquez, mettre ceci dans un programme, c'est étrange, puisque cela devrait surtout couler de source. Il manquait sans doute une ligne au programme. Alors, on a rajouté les écoles pour avoir les voix des parents d'élèves. C'est étonnant que les attributions des mairies soient dans un programme, on y met surtout ce que l'on n'a pas l'habitude de faire, pas ce que l'on DOIT faire ! Mais plus c'est gros plus ça passe.

 

A Vierzon, c'est fait, la municipalisation de la restauration scolaire. Le bio, c'est pas encore ça, problème d'approvisionnement. Mais les écolos de la liste vont remédier à ça en faisant pousser des légumes sur le parking à camions qu'ils ont laissé construire en bordure de forêt. On annonce à Vierzon une reconstruction de la cuisine centrale. Et place Jacques-Brel on installera des serres l'été pour activer la pousse des tomates bio.

 

A Vierzon, attention, nous sommes des leaders en matière de bien vieillir. Il y a une vidéo sur la page facebook de la liste de la gauche qui le dit. Tellement au top qu'on se demande ce qu'on peut créer de plus ? L'éternité peut-être... Des résidences, six au total, réparties dans les quartiers de Vierzon sont au programme. Le service public du bien vieillir existe à Vierzon, il s'appelle le centre communal d'actions sociales et comme ce sont les Socialistes qui le tiennent on va dire que c'est très bien alors. Sinon que leur restera-t-il ?

 

La culture à Vierzon, on est quand même pas mal loti. Mac-Nab, estivales. On n'a pas de maison de la culture mais on a des idées. Vierzon capitale européenne de la culture en 2028 ? On est déjà capitale du numérique, de la logistique, de tout un tas de choses exceptionnelles, ne soyons pas trop gourmand quand même.

 

Bon, nous on avance à petits pas avec la communauté de communes dans laquelle Méreau n'y est même pas, comme si Saint-Doulchard n'était pas dans l'agglo de Bourges. Mais on va y arriver. On est déjà dix-sept communes, avec un peu de persévérance, on aura Méreau en 2030. C'est bien 2030.

 

Depuis que les Socialistes, à Vierzon, prennent leurs cartes à Europe Ecologie, on est tranquilles. On continue d'artificialiser les sols de Vierzon en créant des surfaces commerciales et des parkings, on transforme les chênes en giratoires, alors comment passer du rouge au vert à Vierzon ? Les écolos vont avoir du boulot... pour se faire entendre. 

 

Oui mais à Vierzon, on a Ledger, une future entreprise belge de nourritures pour bétails, un parking à camions, et un parc technologique tellement rempli qu'il faut l'agrandir. Alors, Bourges n'a qu'à bien se tenir, parce que Vierzon va lui damer le pion. On attend l'installation d'une usine de cinq cents salariés le 14 mars et une autre le 21 mars. Comme ça, par hasard.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Républicain 26/02/2020 11:44

Depuis quand, Galut incarnerait la gauche ? La gauche, c'est la laïcité c'est loin d'être son cas.

J 25/02/2020 17:31

Merci Vierzonitude, donc je déménage à Bourges, c'est quand même plus sympathique que Vierzon même dans les programmes électoraux. Voilà la conclusion à laquelle j'arrive après avoir lu quelques lignes et bye-bye Vierzon.

Archives

Articles récents