Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Ne tentons pas le diable, il gratte à la porte

Publié par vierzonitude sur 3 Janvier 2020, 07:10am

Ne tentons pas le diable, il gratte à la porte

Aux prochaines élections municipales de mars 2020, nous aurons l'illusion d'avoir le choix mais,  l'aurons-nous vraiment ? Il existe une vraie menace (on sait que pour d'autres, trop nombreux, c'est une chance...) pour notre ville. Ce n’est pas cette fausse pluralité, mais sa conséquence.

L’extrême droite engrange, depuis de nombreuses élections, à Vierzon, des scores inquiétants. Inquiétants pour les Vierzonnais.es qui n’ont pas envie de laisser au Rassemblement national, la moindre possibilité de gérer la seconde ville du Cher. Ses idées sont incompatibles avec les valeurs qu’entretient cette ville. Ce ne serait pas seulement une catastrophe mais un crime électoral qui ne résoudrait pas les problèmes que connaît Vierzon.

Il y a  trop de calculs politiques, des partis qui agitent leurs étiquettes et dictent, non pas le bien commun, mais l’intérêt particulier. Il y en a marre des partis qui se présentent, non pas pour un projet vierzonnais, mais dans l'unique but de continuer à exister. Les habitants de cette ville ne méritent pas ce manque cruel de considération.

Pour l'instant, il existe trois listes : celle du maire sortant, le Rassemblement national et une liste, sans étiquette, menée par un candidat-gendarme. Une autre liste, inspirée par des partis politiques, est dans les tuyaux. Non pas pour élargir le choix auquel a droit chaque citoyen, mais pour contrer l'autre liste partie depuis plusieurs mois. Ce choix est suicidaire car il est bâti sur de mauvaises raisons.

Au lieu de créer une liste forte, avec des talents différents, nous retombons dans le schéma égoïste des partis qui nourrissent leur chapelle sans se soucier des habitants. 2014 ne leur a pas suffi : deux listes (Modem et Movie), elles ont perdu toutes les deux, avec en plus l'extrême droite au second tour. 2008, deux listes (celle de Jean Rousseau, celle de Joël Hallier), elles ont perdu toutes les deux.

Vierzon a besoin d'un projet fort d'une alternative crédible et de renouvellement. Or,  chacun veut sa petite part de gâteau, dans une logique mortifère. Nous ne voulons pas de l’extrême-droite aux commandes de Vierzon. Et nous ne voulons pas, au nom d'une logique politicienne égoïste qu'on offre à l'extrême-droite les moyens d'y parvenir.

C’est pourtant ce qui risque d’arriver si l’on ne fait pas attention. Quels choix aurons-nous au second tour ? Une liste de gauche, d'un côté, dominée par le P.C pour un troisième mandat qui cache son sigle pour ne pas effrayer et de l’autre le Rassemblement national ? L'un et l'autre sont forts, dans cette ville. Et d'autres veulent jouer avec le feu.

C’est ça le choix vierzonnais de mars 2020 ? Tout cela parce que des hommes et des femmes refusent, au nom d'une logique politicienne, d'élaborer un projet commun qui laisserait lka place aux initiatives, aux idées, au changement et non pas à ce jeu strop répandu des places à occuper. Vierzon doit être au coeur des solutions et non au centre des problèmes. Il y en a suffisamment pour ne pas en rajouter.
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

M 03/01/2020 21:18

C'est le revers de notre système électoral, il faut choisir entre la peste et le choléra.Les gens sont usés, ils votent non par conviction mais par rejet et la majeure partie des électeurs est tellement dégoûtée qu'elle ne se déplace plus pour voter. Le seul remède démocratique est le vote obligatoire. Au moins nous pourrons nous compter.

Macre 03/01/2020 17:49

Je vous le dis ici mais Vierzon sera RN en mars

jean Marie 03/01/2020 16:12

Et si le commandant Doré avait accepté de faire liste commune avec des gens de bonne volonté, membres du MoDem, des Republicains , des centristes de coeur, des non encartés, la démarche aurait été efficace et rassembleuse...

JIM 03/01/2020 17:26

il serait bon que toutes ces personnes acceptent de ranger leur drapeau et de faire cause commune pour gagner, pas de rancoeur, juste de l'action, on garde ceux qui ont l'expérience dans différents domaines (politique, gestion publique etc.) et représentent la diversité de la population (sociale, économique, culturelle) . Il faut que la tête de liste ait le moyen de garder le train de vie qui est le sien et que les adjoints puissent assurer leur rôle. Le reste c'est juste des concessions à faire.

JIM 03/01/2020 15:44

Le diable vierzonnais a une tête trop ordinaire et le rn n'apportait rien de neuf et ne se force pas. Ils vont laisser vierzon au pc, ou au pire, ils s'en fichent. Le vrai souci est d'avoir la possibilité de faire une liste simple et complète face au pc pour gagner la mairie. Le reste c'est du vent. Les gars de l'opposition doivent penser à la ville, sinon, ils n'auront tout simplement rien: être élu d'opposition ce n'est pas forcément passionnant, ni pouvoir agir concrètement pour la ville. Tant pis si tout n'est pas parfait, si on a un engagement sincère pour la ville, il faut savoir faire des concessions pour réussir cette élection. Si certains craignent pour leur salaire en prenant la chance d'être élu et bien, qu'ils se contentent de soutenir la liste sans s'y impliquer à un poste qui les ferait élire mais leur coûterait cher. Ou qu'ils visent la région en même temps. Un adjoint au maire peut aussi être vice-président de région et y trouver son compte pour son action politique, son rôle politique au sein de son mouvement et aussi pour son mode de vie personnel. Il faut trouver des solutions et ne plus faire de blocages d'ego. Tant pis, il faut enfin s'unir et gagner!

Athos 03/01/2020 11:16

Votre désarrois est compréhensible, vos amis locaux du Modem ayant échoué à faire le coucou dans la liste de celui qui a de forte chance d'être sans eux au second tour dans une triangulaire avec le maire sortant et le RN.

JIM 03/01/2020 17:28

dans l'histoire, il n'y avait pas de coucou dans le nid de l'un ou de l'autre , mais un qui cherchait un groupe avec de l'expérience locale et un autre qui cherchait une tête nouvelle. Les deux auraient pu s'accorder mais certaines questions personnelles de rapports de force ou d'autorité ou d'orgueil ou de préservation personnelle étaient dès le départ contradictoires. Un peu de lucidité aurait favorisé à plus de paix et de rapide efficacité.

MDR 03/01/2020 10:45

Pourquoi en faire tout un plat du RN ? Si les vierzonnais veulent voter ce parti, ils sont libres de voter ce parti.

Si vous êtes pas contents, partez, quittez Vierzon là où la gauche restera au pouvoir.

JIM 03/01/2020 17:29

On dit que le PC éloigne les entrepreneurs, alors le RN ne l'attirera guère plus. Il faut de l'emploi!

Vierzon 03/01/2020 09:33

Alors votons Sansu!

JIM 03/01/2020 17:28

On a déjà essayé, non?

Archives

Articles récents