Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Numerus clausus en région Centre : le Premier ministre est intervenu

Publié par vierzonitude sur 22 Mai 2019, 21:13pm

Le président de la région Centre-Val-de-Loire François Bonneau ainsi que les députés de la région Centre dont Nadia Essayan ont contesté auprès du premier ministre, la non-augmentation du numerus clausus en région Centre. Sur sa page facebook, Nadia Essayan explique que "nous venons de recevoir une réponse officielle du Premier Ministre concernant la désertification médicale dans notre Région. Conformément à ce que nous avions espéré dans notre précédent communiqué de presse, le Premier Ministre a annoncé :
 

➡️L’ouverture de 255 postes d’internat en 2019 pour la région, soit une nette augmentation
 

➡️Le lancement d’un plan régional de mise en œuvre accélérée du plan « Ma Santé 2022 » pour notre région

Pour Nadia Esayan, "la réponse du Premier Ministre est à la hauteur de l’urgence à améliorer l’accès aux soins, un enjeu clé pour tous les habitants de notre région."

Numerus clausus en région Centre : le Premier ministre est intervenu

François Bonneau, le président de la région Centre-Val-de-Loire n'est pas content et il dit sur son compte facebook. Il a interpellé le Premier Ministre afin d’examiner à nouveau et au plus vite d'exclure la région Centre-Val-de-Loire de l'augmentation du numérus clausus.


"Le gouvernement a décidé récemment d’augmenter le nombre d’étudiants autorisés à poursuivre en deuxième ou troisième année leurs études en médecine, odontologie, pharmacie et maïeutique à la rentrée universitaire 2019-2020. Avec un total de 14 928 places pour ces 4 filières, la hausse la plus importante est prévue en médecine avec 9 314 places (soit une hausse de 13,5%)", explique François Bonneau.


"Si cette décision constitue une évolution positive au plan national, j’interpelle le Premier Ministre afin de lui demander de réexaminer la décision d’exclure le Centre-Val de Loire de toute augmentation du numerus clausus et de répondre à l’impérieuse nécessité d’accroître et de pourvoir à l’accueil d’internes sur les hôpitaux de la région."


François Bonneau estime qu’ il est impensable que la région, "qui subit à la fois l’un des plus faibles taux de places en étude de médecine et la plus violente réalité de la désertification médicale, soit exclue de toute augmentation du numerus clausus !"
 

Le président de la région ne comprend pas "l’indifférence de l’Etat manifestée par une stagnation du nombre de médecins formés quand celui-ci s’accroît de plus de 13% au niveau national."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Toutantax 11/05/2019 10:35

Il faut que les électeurs excluent la hausse du numerus clausus en faveur de LREM lors des prochains votes.

Archives

Articles récents