Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


On aurait déjà perdu 24 habitants depuis le 1er janvier....

Publié par vierzonitude sur 16 Janvier 2019, 06:10am

On aurait déjà perdu 24 habitants depuis le 1er janvier....

Si la dégringolade d'habitants entre le chiffre officiel de la population 2019 et le chiffre officiel de la population 2020 suit le même chemin qu'entre 2018 et 2019, ça signifie qu'à raison de 554 habitants en moins  entre 2018 et 2019, on a déjà perdu 24 habitants depuis le 1er janvier... 

On aurait déjà perdu 24 habitants depuis le 1er janvier....

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) publie les populations légales qui entreront vigueur au 1er janvier 2019.

Pour celles et ceux qui attendent une bonne nouvelle en lisant ceci : fuyez ! Fuyez loin ! Car les nouveaux chiffres de la population vierzonnaise, selon l'Insee, dégringolent : 554 habitants en moins pour une population, aujourd'hui, estimée à 26.365 habitants, 1.130 de moins depuis 2008., 1.782 habitants en mois de puis 2006....

Si la courbe démographique avait repris du poil de la bête en 2012, la voilà qu'elle re-pique du nez. Cette année-là, en effet, le nombre d'habitants était repassé au-dessus de la barre des 27.000 habitants, elle avait de nouveau augmenté en 2013 avant de fléchir en 2014. Depuis, ça baisse. Une réalité qui ne nous étonne pas. Certaines communes avoisinantes en profitent, c'est le cas de Méreau ou de Vignoux-sur-Barangeon. Il faut dire que les impôts locaux y sont plus attractifs...

A ce tarif-là, si l'érosion se poursuit à cette vitesse, l'année prochaine, la population passera sous la barre des 26.000 habitants. 

A Vierzon, le pic d'habitants est atteint en 1975 avec 35.699 habitants. En gros, Vierzon s'enorgueillit d'être une ville de 36.000 habitants. Elle n'a pas cessé d'étoffer ses effectifs : plus de 28.000 en 1954; plus de 31.000 en 1962; plus de 33.000 en 1968 jusqu'à frôler les 36.000 en 1975. Dès lors, les habitants désertent et leur nombre passe sous la barre symbolique des 30.000 en 1999. Un coup de tonnerre démographique. 

Dès les années 1950, le frémissement de la grandeur agite les narines de la municipalité. En 1958, tout est dit dans un article de presse qui évoque le projet d'aménagement du canal de Berry, déclassé plusieurs années auparavant. La voie d'eau a fait son temps. Elle passe en centre-ville et son inutilité couplée à son insalubrité précipitent sa fin : le canal sera bouché. Et pourquoi le sera-t-il ? “Dans une vingtaine d'années, Vierzon peut être une ville de 50.000 habitants.”

La place ainsi gagnée servira à imposer des aménagements décisifs. Maurice Caron, maire de l'époque, a signé cette déclaration que le futur rendra purement hasardeuse. Toutefois, le chroniqueur de l'époque effleure l'idée d'une éventuelle “utopie” dont il se refuse toutefois, eu égard au respect du au maire... : “Vierzon qui a fait un très gros effort en faveur de la construction voit chaque année, sortir de terre, des constructions nouvelles qui permettent à des personnes habitant l'extérieur mais dont le travail est à Vierzon de se loger convenablement et d'être sur le lieu de leur travail”. Dans la presse, en 1956, un autre article affiche clairement les ambitions : “Vierzon est une grande ville et veut le prouver”. Tout est dit.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marre 09/01/2019 19:37

On a déjà perdu 12 habitants depuis le 1er janvier:
Eh oui, sûrement noyés par les taxes et les impôts de la commune!
La nouvelle vague de la place Jacques Brel, va devenir le tsunami final de cette commune!

Vie R zoné 27/12/2018 19:45

Vierzon, la ville aussi sombre que ces nouveaux habitants ...

Archives

Articles récents