Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Parole à nos élu (e)s : quatre interviews toujours sans réponse

Publié par vierzonitude sur 12 Octobre 2020, 10:30am

Nous avions la volonté de donner la parole aux élu(e)s, avec une série de questions pour faire connaissance avec leurs mandats, sachant que chaque élu de la majorité possède un mandat. Le 28 août, nous avons adressé, par mail, une interview à deux élus. Malgré leurs promesses de nous répondre, nous n'avons toujours rien. Le 27 septembre, nous avons adressé deux autres interviews à deux autres élus. Ils nous ont répondu... qu'ils allaient répondre rapidement. Toujours rien. A moins que les réponses ne doivent être filtrées. A moins, peut-être, que les élus n'ont pas le droit de répondre à Vierzonitude.

Il est plus facile de critiquer ce blog en séance de conseil municipal pour se plaindre de ce qu'il écrit, parce qu'il n'est pas d'accord avec l'ordre municipal établi, plutôt que de dire qu'il a donné la parole à quatre élu(e)s qui n'ont toujours pas répondu. Est-ce plus pratique de faire passer Vierzonitude comme un blog honni par la bien pensance municipale que de répondre à ses interviews (garanti sans polémique) ? Pour la liberté d'expression, à Vierzon, on repassera. La prochaine fois, nous publierons les questions que nous avions adressé aux élu(e)s.

Parole à nos élu (e)s : quatre interviews toujours sans réponse

Combien de fois lit-on, à propos de ce blog, qu'il n'est que critiques et négativité dans un monde, celui de Vierzon, qui lui n'est que bonheur et positivité ? Combien de fois l'exigence de la critique est battue en brèche par l'exigence de la flagornerie, du militantisme mou, de l'émerveillement aveugle ? Car à force d'être ébloui, on ne voit plus grand chose... 

C'est pour cette raison qu'en plus de donner la parole aux lecteurs de ce blog et aux citoyens de tous poils qui ont envie de s'exprimer, Vierzonitude entame une série d'interviews de nos élu (e)s, maires-adjoints, conseiller(e)s délégué(e)s et par extension, conseiller(e)s communautaires. Vierzonitude leur donne la parole mais ils ne sont pas pressés de la prendre.

Djamila Kaoues, conseillère municipale déléguée aux droits de l'homme, entre autre, s'est empressée de la prendre. Deux autres élus ont été destinataires d'un questionnaire de Vierzonitude : l'un a promis une réponse qui ne vient toujours pas, en attente peut-être d'une validation officielle de ses réponses, on ne sait pas. Le second, dans un mail, a répondu : "Je vais prendre le temps de répondre, mais pour le moment j'ai beaucoup de dossier et peu de temps." Ce n'est donc pas sans espoir, croisons les doigts.

Chose nouvelle, dans cette mandature, chaque conseiller(e) municipal(e) de la majorité possède une délégation, il est donc important de savoir de quoi elle retourne et quels sont les objectifs, souhaits, désirs, rêves de nos élus que nous allons côtoyer pendant six ans pour le bien de cette cité.

Vierzonitude a adressé deux autres questionnaires à deux autres élus de la majorité. Quatre élus ont les interviews et toujours rien...

Vierzonitude va donc adresser à chacun (e) une interview en rapport avec son domaine de prédilection. C'est déjà le cas : trois élu(e)s ont reçu une interview par mail. L'une d'elle a déjà répondu et nous avons publié l'interview de Djamila Kaoues, conseillère municipale déléguée aux droits de l'homme, à l'égalité femmes hommes et à la lutte contre les discriminations. Un autre élu a accusé réception de notre mail. Le troisième pour l'instant n'a pas répondu. Nous allons continuer à adresser nos questions à nos élu(e)s en espérant qu'ils aient la bonne grâce d'y répondre.

En cas de non-réponse (ne pas vouloir y répondre est déjà une réponse mais encore faut-il le faire savoir), nous publierons les questions certes sans réponse mais ce sera un début. Vierzonitude a la critique facile, le mot acéré, le regard de travers, l'ironie à fleur de stylo, mais c'est aussi un mal nécessaire. La preuve : après la publication d'une photo, mercredi soir, d'un tas de déchets, un élu de la majorité nous a contacté pour savoir où se situait le problème et pouvoir y remédier. Comme quoi, Vierzonitude n'est inutile que pour celles et ceux qui ne jurent que par la parole officielle qui, reconnaissons-le, n'est pas tout à fait objective. Oui, diront certains comme Vierzonitude : voilà qui créé donc un savant équilibre, en fait.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre 12/10/2020 18:04

Oui c'est ça exactement ça bravo Paul

Paul 12/10/2020 12:27

CCCP !!!!!!

Archives

Articles récents