Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Plus de fermetures d'hôpital mais Vierzon n'est pas tiré d'affaire

Publié par vierzonitude sur 26 Avril 2019, 06:37am

Plus de fermetures d'hôpital mais Vierzon n'est pas tiré d'affaire

"Emmanuel Macron s’est engagé, jeudi 25 avril, lors d’une conférence de presse à l’Elysée, à ce qu’il n’y ait plus « d’ici à la fin du quinquennat de nouvelles fermetures, ni d’hôpitaux, ni d’écoles sans l’accord du maire », lit-on dans le Monde. « Ça ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de réorganisation, elles sont parfois indispensables. Ça veut dire qu’il n’y aura plus de disparition, comme on l’a trop vécu », a-t-il ajouté."

Le syndicat Sud sociaux de l'hôpital de Vierzon n'est pas dupe, dans sa réaction, publiée ce jeudi soir, sur sa page facebook : " Son discours, il n'y aura pas de fermetures d'hôpitaux mais des réorganisations... C'est ce qu'on vit depuis des années, suppressions de services et suppressions de postes. C'est inadmissible incompréhensible ! Il veut que l'humain soit au cœur mais qui est au cœur de tout ce qu'il détruit nous les humains, patients, soignants." 

Cette annonce ne met pas l'hôpital de Vierzon à l'abri. Car l'hôpital de Vierzon peut encore être transformée en hôpital de proximité, sans maternité et sans chirurgie... C'est ce que craignent, bien plus qu'une fermeture pure et simple, élus, syndicats et soignants. 

Le Monde précise que "cette promesse qui figurait déjà dans le discours annulé du 15 avril ne marque en rien une rupture. Le chef de l’Etat ne fait que réaffirmer un engagement déjà pris à plusieurs reprises par la ministre de la santé Agnès Buzyn. « Aucun hôpital ne fermera, même ceux qui n’ont guère d’activité, ceux qui ont du mal à recruter, ceux qui travaillent uniquement avec des intérimaires, ou qui sont en permanence en déficit en raison d’une déprivation populationnelle ». Voilà le portrait tout craché de l'hôpital de Vierzon...

« Le chef de l’Etat joue sur les mots, un hôpital dont on ferme la chirurgie ou la maternité n’est plus du tout le même hôpital qu’avant », commente le géographe de la santé Emmanuel Vigneron. Car si aucun hôpital ne fermera ses portes d’ici à 2022, des services de chirurgie ou d’obstétrique continuent en revanche régulièrement de disparaître.

En effet, "depuis le début du quinquennat, comptabilise Le Monde, une quinzaine de maternités ont ainsi fermé, notamment à Decazeville (Aveyron), Cosne-sur-Loire (Nièvre), Die (Drôme), Bernay (Eure), Châteaudun (Eure-et-Loir), Le Blanc (Indre), Saint-Claude (Jura), laissant place à des centres de périnatalité." A Vierzon, des menaces semblent ne plus peser sur la maternité de Vierzon... Sans aucune certitude quand des maternités de la région Centre-Val-de-Loire ferment les unes après les autres dans l'Eure, l'Eure-et-Loire, l'Indre et dans la Nièvre voisine. 

L'hôpital de Vierzon devrait être placée sous administration provisoire et les nouveaux hôpitaux de proximité, votés dans le cadre de la nouvelle loi santé pourrait s'appliquer au centre hospitalier de Vierzon. En effet, pas de fermeture mais une disparition de la chirurgie et de l'obstétrique, un recentrage sur la médecine et la gériatrie. Un scénario que refusent élus, syndicats, soignants et patients. La promesse du Président de la République n'est donc pas faite pour rassurer Vierzon si tant que la ville puisse l'être un jour à propos de son hôpital.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

NH 26/04/2019 08:08

Je doute des propos de notre président mais en ce qui concerne l hôpital peut-être vont ils arrêter de faire des contrats de 15 jours pour les aides soignantes et par la même occasion de fidéliser du personnel et non plus ne faire appel à des intérimaires ce qui coûte très cher...

Marre 18/04/2019 09:17

De la pommade avant le poison, c'est bientôt les élections tant attendues, il faut bien plaire aux Français, avant l'enfumage définitif .

Archives

Articles récents