Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Pour le maire de Vierzon, le label hôpital de proximité = dispensaire

Publié par vierzonitude sur 12 Février 2019, 14:09pm

L’une des principales mesures de la loi santé que doit présenter Agnès Buzyn, la ministre de la santé, mercredi 13 février, au conseil des ministres est la création  d'un label "hôpitaux de proximité". Une mesure qui inquiète fortement certains élus locaux dont le maire de Vierzon, Nicolas Sansu, interrogé dans Le Monde.

"Il y a un tour de passe-passe derrière tout ça, estime Nicolas Sansu, maire (PCF) de Vierzon et vice-président de l’AMF, où il est en charge du groupe « ville et santé ». Pour lui, sans chirurgie ni maternité, « c’est un abus de langage d’appeler hôpital de proximité ce qu’on aurait appelé dispensaire il y a quelques années », lit-on dans Le Monde.

Le quotidien ajoute que "plusieurs maires (Saint-Claude, Vierzon, Creil, Le Blanc) se battent actuellement pour conserver ou retrouver leur maternité, souvent sur la sellette par manque d’un nombre suffisant de gynécologues et d’anesthésistes."

De son côté, "le maire de Vierzon, qui vient de sauver sa structure, juge que "le gouvernement fait fausse route en déshabillant certains territoires de services hospitaliers. Cette métropolisation de la santé est une erreur manifeste qui aura des répercussions politiques".

Sauver sa structure, c'est-à-dire, la maternité, c'est vite dit. Le récent- rapport de la chambre régionale des comptes sur l'hôpital de Vierzon remet l'hôpital de Vierzon au coeur des débats. Car si l'hôpital de Vierzon est labellisé "hôpital de proximité", l'établissement sera assuré d’un socle de services (médecine polyvalente, soins de suite et réadaptation, gériatrie…) ainsi que d’un certain niveau d’équipements (laboratoire d’analyse, radiologie, etc.).

De plus, "un financement adapté, non directement indexé sur leur activité, leur sera également garanti" mais l'hôpital de Vierzon devra renoncer , souligne Le Monde, à son plateau technique, c’est-à-dire à son bloc chirurgical, (dont sont déjà dépourvus les actuels 243 hôpitaux de proximité).

Cela se traduirait pour l'hôpital de Vierzon "par la fin de la chirurgie conventionnelle et de l’obstétrique." Alors, annoncer que la maternité de Vierzon est sauvée est sans doute précipitée...

Pour le maire de Vierzon, le label hôpital de proximité = dispensaire

Attention à la vague, et celle-ci ne sera pas en béton. Le projet de loi qui sera présenté, mercredi, en conseil des ministres par la ministre de la santé, place l'hôpital de Vierzon en plein dans l’œil du cyclone. Ce projet de loi prévoit la création de 500 hôpitaux de proximité. Pas d'ouverture de nouveaux établissements, non. Mais un label destiné à la prise en charge des soins courants, un dans chaque bassin de vie. Ce que préconise étrangement le rapport de la chambre régionale des comptes à propos de l'établissement vierzonnais.

Les services qui devront être présents ne sont pas encore définis. Mais, chaque hôpital de proximité devrait comprendre un laboratoire d'analyses médicales (c'est le cas e Vierzon même si celui de Bourges lui mange la laine sur le dos), des services de radiologie (c'est le cas de Vierzon), un service de médecine générale (c'est le cas de Vierzon), un service de gériatrie (c'est le cas de Vierzon) et un Ehpad (c'est le cas de Vierzon). On croirait la loi taillée pour l'hôpital de Vierzon. 

Le Journal du dimanche qui consacre six pages à ce sujet ajoute qu'il s'agit-là, "d'une nouvelle organisation des soins qui impliquera parfois des fermetures de services". A Vierzon, la chambre régionale des comptes préconise l'abandon de la chirurgie, donc de la maternité...

Un spécialiste du système dit encore, dans le JDD que "ça redonne de la noblesse aux hôpitaux locaux, c'est très malin. Et ça va permettre de dire à certains petits hôpitaux généraux (NDLR : c'est le cas de Vierzon) qui faisaient de la chirurgie sans avoir d'équipe suffisante (NDLR : c'est le cas de Vierzon), on arrête mais on vous donne un label. Ca leur permet de sortir la tête haute et, plus globalement, de maintenir un maillage de service public." On verra ce qu'en pensent élus et syndicats. Sauf si ce projet de loi suscite autant de réactions que le contenu du rapport de la chambre régionale des comptes...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierrot 12/02/2019 21:03

Cher ami le sorcier ou plutôt Wizard , vous semblez avoir du mal à interpréter un texte pourtant simple ... de mon coté je trouve votre analyse incompréhensible et contradictoire , j’appellerais donc à voter communiste ou Mélenchon ?

Curieux... je constate seulement que Macron est contesté mais qu'il à bien été pourtant élu par la majorité des votants ! , je constate également que beaucoup disent ," ah mais moi j'ai voté blanc , pas marine ni macron" quand à la plupart des autres ils n'ont même pas pris la peine d'aller voter !

Dans ces conditions il était certain que Macron serait élu au second tour, donc aux prochaines élections je conseille aux crétins qui votent blanc de voter au moins pour un candidat et aux abstentionnistes de faire la même chose, peut être qu'avec un peu de proportionnelle on aboutirais à un gouvernement qui se préoccupe d'abord de l’intérêt GENERAL des citoyens. Ouvrez un dico pour voir la définition de ces mots !

Ce qui ne veut absolument pas dire faire payer les "riches" pour entretenir des kassos , ni entretenir les privilèges des "riches" sur le dos de la population ...... toi y'en a mieux comprendre ?

Avoir une vision si "binaire" de la société ou il y aurais les bons d'un coté et les mauvais de l'autre va bien au pseudo Wizard , car tout être qui n'est pas soumis envers un sorcier est forcément contre, donc un ennemi ....

Wizard 14/02/2019 10:47

Pardonnez-moi, je vous prie, j'ai tenté d'élever le débat à un niveau un peu trop élevé. J'ai, par nature, et formation/expérience professionnelle une méthodologie qui part du général (pas le militaire, je le précise au cas ou) pour aller vers le particulier (pas le citoyen, ibid.).
Macron, pas Macron, je m'en fous, je ne suis pas une groupie. Je me fous tout autant des politiciens, et des partis quels qu'ils soient. J'aurai même tendance à penser que, dès lors que tout groupement d'individus vise d'abord et avant tout les intérêts de ses membres, nous pourrions être en présence d'une association de malfaiteurs.
Il faut simplement que vous compreniez que la "politique", que vous semblez porter au pinacle, n'a strictement aucun effet sur les réalités du monde et les règles universelles.
Croire un instant que la "mise en faillite" des hôpitaux puisse être organisée, là on est même plus dans la théorie du complot, on nage en pleine pathologie.
Binaire, voilà qui est charmant lorsque c'est formulé dans une contribution monophasé.
Restons positifs, si vous voulez bien. Nul doute que le prochain Nobel d'économie vous soit décerné si vous parvenez à résoudre la quadrature du cercle ou la duplication du cube appliquées aux finances nationales. Bon courage et au boulot.
Je ne tiens pas spécialement à vous pousser dans vos retranchements, mais un intérêt général viable suppose une participation...générale intégrale. De la même façon que des droits de l'Homme supposeraient en contrepartie des devoirs de l'Homme. Comprendo bene ?
Je persiste donc et signe : avec des millions de "citoyens" et assimilés sans papiers et/ou fraudeurs vivant aux crochets de la France qui travaille, vous n'êtes qu'aux début de l'ère des restrictions en tous genres.
Je propose un bon dico en cadeau pour votre prochain anniversaire. C'est un cadeau qui ne fait jamais de mal et qui évite de dire n'importe quoi, comme pour wizard/witch (déjà exprimé dans un autre post je crois) ou encore raven/crow, etc. Il existe pas mal de pièges dans les traductions et personne ne dit "Le Sorcier d'OZ", n'est-ce pas ?
En conclusion, cher Pierrot (de la Lune ?), à vous lire on voit sans ambiguïté que vous êtes de Vierzon ou totalement intégré, et pour votre bien je vous souhaite de ne jamais en partir.

Pierrot 10/02/2019 23:12

Rien de nouveau sous le soleil, ces dispositions sont prévues de longue date.... un peu avant 2012 !

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/guide_hopitaux_proximites-2.pdf , les projets du gouvernement sont écrits dedans , la prochaine fois qu'il y à des élections messieurs dames , allez donc voter au lieu de vous gargariser de vos "votes blancs" et votez pour des candidats qui se préoccupent de leurs citoyens et moins de leurs "amis", car il est curieux de voir que personne n'à voté Macron ....ou ne reconnait l'avoir fait !
NB: la mise en faillite organisée des Hôpitaux date d'ailleurs d'une époque ou monsieur Macron était un parfait inconnu ou peu s'en faut, et il serait bon de signaler aux zozos amnésiques qu'on doit aux socialistes de magnifiques impôts , merci qui la CSG ? ...!!

Wizard 12/02/2019 15:26

Traduction des propos de cet intervenant : "Votez pour des candidats qui vont faire les poches de tout ceux qui possèdent un euro de plus que les cas sociaux homologués et enregistrés à gauche."
Merci c'est rassurant, il suffit d'attendre la suite et le cannibalisme généralisé et décomplexé.

Archives

Articles récents