Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Projet Virtuo : alors ce nom de l'entreprise qui s'installe ?

Publié par vierzonitude sur 18 Avril 2021, 06:15am

Projet Virtuo : alors ce nom de l'entreprise qui s'installe ?

Les syndicats signataires du communiqué de la communauté de communes à propos du projet de plateforme géante sur le parc technologique sont étrangement muets sur l'un des principaux mystères de ce projet : quelles sont le ou les entreprises qui viendront s'installer dans les 88.000 mètres carrés de locaux construits par un promoteur immobilier ? Comme un seul être humain, les syndicats n'ont vu que l'alléchante promesse de 300 à 400 emplois, eux qui d'habitude, sont si méfiants à l'égard des paroles officielles. 

Comment ensuite accorder une légitimité dans un entre soi si bien organisé ? La communauté de communes tait le nom des entreprises qui viendront, on se demande bien pourquoi, à moins que la communauté de communes na sache pas vraiment qui viendra s'installer. Donc elle tait la nature des emplois. Elle fait miroiter qu'elle aura un droit de regard sur le recrutement et même sur les rémunérations ! Le comité de développement de l’emploi est copiloté par la sous-préfète de Vierzon, Nathalie et le vice­président de la Région délégué aux Transports par ailleurs adjoint au maire délégué aux solidarités, Philippe Fournié. Quand on sait que le PC et le PS ont signé un accord pour les régionales on sent une objectivité à toute épreuve !

Mais ce n'est pas tout. La CGT pourtant vent debout sur tout ce qui ressemble à ce qui lui ressemble pas, exprime du bout des lèvres une réserve pas très convaincante : "Ce ne sont pas des emplois précaires qu’on veut". Sauf qu'il est facile de contrer cet argument : il existe, rappelons le, à la CGT, qui doit le savoir mieux que quiconque, des CDI si pauvrement rémunérés qu'ils font de leurs titulaires des travailleurs pauvres. Et à défaut de qualité d'emplois, les élus préfèrent la quantité. Avec l'adoubement des syndicats.

Il faut que ce soit la CFE-CGC qui parlent d'humain en refusant la "précarité", "l’exploitation des salariés et un environnement qui ne serait pas propice". Tout ce que ce genre d'emplois génère sinon pourquoi la CGT dénoncerait les conditions de travail chez Amazon ? Et en dehors d'Amazon, il existe d'autres entreprises qui font le même business. Et si c'était l'un d'eux qui venait s'installer au parc technologique ? Si d'un côté, la ville de Vierzon faisait la promotion grâce à l'argent de l'Etat du commerce de proximité tout en tendant la main à un géant du Net ? Un peu comme le paradoxe qui fait que le bitcoin, basé sur la spéculation financière, fasse les beaux jours, grâce à Ledger, de l'économie d'une ville communiste...

Souvenons-nous du Forum république, de l'Orée de Sologne et de ce bétonnage abusif pour quels résultats ? Combien d'emplois a réellement permis de créer le parc technologique, en dehors des déplacements d'entreprises déjà existantes ? Répondre à ces questions, comme dévoiler le nom de l'entreprise qui viendra, ce serait donné un gage aux détracteurs du projet. Plutôt que de laisser penser qu'il y a des choses à cacher. Comme le dit le CFDT, "si le projet ressemble bien à ce qui nous a été présenté..." Malheureusement, nous le saurons une fois que tout aura été construit...

 

« Si le projet ressemble bien à ce qui nous a été présenté, o
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

JAUG 18/04/2021 12:18

Je m'appelle Jean Bal, je suis un E-entrepeneur, j'ai une formation Ecole de Commerce, j'ai trouvé un bon filon pour Noël.
Je loue une cellule de 1000m2 à Virtuo (50€m2/an), j'installe qqles paillasses pour faire de la préparation de commandes, j'ouvre un site que je rattache à Amazon, Cdiscount, ....,
J'achète en Chine qqles centaines de palettes de guirlandes et autres niaiseries spéciales Noël (abrutis d'écolos qui critiquent la fêtes des enfants, ils sont pourtant si mignons autour du sapin !).
Le transport ne coutent rien de Chine au Havre puis du Havre à V'Park Vierzon.
J'embauche quelque poignées d'intérimaires que je fais marner en 3x8 (avec heures sup majorées, car je suis un patron social, j'en ai d'ailleurs discuté avec la CGT, heu pardon, avec la Mairie !).
J'emballe tout ça sur trois mois du 1/10 au 31/10.
En fin de parcours, je balance les intérimaires, je balance à Emaüs le reliquat des conneries que je n'ai pas vendues.
Et .... je ferme la boutique.

Elle est pas belle la vie ! Eh Nade, que-est ce que tu viens nous les briser avec tes valeurs morales !

Wizard 21/03/2021 09:36

Il y a un vrai problème de méthode illustré par le commentaire de Nade. Les enjeux écologiques, vitaux à bien des égards, sont multiples et ne s'abordent pas tous avec la même acuité. Ainsi en va-t-il du "réchauffement" climatique mis à toutes les sauces par les climatocrédules. Les climatocrédules se font les chantres d'une frange des climatologues, corporation qui tend à théoriser sans jamais rien démontrer et pour cause.
On retrouve ce genre de comportement de soumission aveugle dans d'autres domaines où la connaissance, hors de portée pour l'esprit humain, se retrouve mise sous clé par certaines corporations. Nous pouvons citer comme exemples la corporation médicale dont on a pu constater l'efficience dans la crise actuelle ou encore les religions qui ont trouvé la panacée en déclarant que "rien ne se démontre, tout repose sur la foi".
Pour en revenir au projet de plateforme, son seul impact sur le vivant local, population humaine incluse, est suffisant pour le qualifier de projet lourdement délétère comme tout un chacun peut et pourra s'en faire le témoin.

Simara Paul 20/03/2021 18:41

On peut se poser des questions sur la sincérité de la position des syndicats dans ce communiqué de soutien au projet Virtuo. Pourquoi les syndicats sont-ils présents dans les collectifs contre ces crimes contre le climat partout en France, sauf à Vierzon. Faut-il y voir un lien de subordination entre le secrétaire de la CGT locale et le maire de Vierzon, son employeur ?

Nade 18/03/2021 00:12

Pour donner des noms,...il faudrait nommer l' inavouable. Devant ce silence assourdissant, deux solutions, les entreprises sont encore inconnues ou elles puent fortement...probablement les deux.

Le soutien des syndicats est affligeant, lorsque l'on connaît les entreprises susceptible de s' installer, c'est juste promouvoir des emplois précaires et polluants....c'est d'un autre temps...de l' époque ou la planète n'était à deux doigts de nous péter au museau!!!

Pourtant, les confédérations tiennent un autre langage:

La CGT a pris la mesure de cette urgence
Si le réchauffement climatique n’est pas contenu en deçà de 1,5 °C, les conséquences seront irréversibles pour l’humanité et la biodiversité. Pour tenir cet objectif, les émissions de gaz à effet de serre doivent baisser de 45 % d’ici 2030 et atteindre la neutralité carbone en 2050.

plus de détails sur ce lien;


https://www.cgt.fr/actualites/france/ecologie/la-cgt-reflechit-avec-greenpeace-france-et-attac-pour-imaginer-un-pacte

La CFDT, n'est pas en reste ( Par Philippe Portier, secrétaire national de la CFDT):

Rappelons que le défi à relever pour l’humanité est considérable. D’ici 2030, les émissions de gaz à effet de serre doivent diminuer de 25 % pour contenir le réchauffement climatique à 2 degrés et, si nous voulons tenir l’objectif de + 1,5° C, la baisse devra être supérieure à 50 %.

Ce sont nos modes de consommation, de déplacement, de production, de travail qu’il nous faut adapter à ce défi commun tout en ne pénalisant pas les moins favorisés. Il s’agit de notre responsabilité collective. Mais il n’y a pas de fatalité.
Par Philippe Portier, secrétaire national de la CFDT,( plus de détails sur ce lien)

https://www.cfdt.fr/portail/presse/communiques-de-presse/marche-mondiale-pour-le-climat-tous-mobilises-pour-une-transition-juste-srv2_1008791

Il faut changer de logiciel, revoir les types de productions, une manne d' emplois verts non pourvus, existent pourtant....ils verront le jour dans les agglomérations éclairées, servies par des élus plus clairvoyants.

Quant à l' accompagnement "vert" du projet, il sera à la hauteur de l' indifférence portée aux habitants qui subissent déjà, dans certains quartiers, les nuisances camions....en bref, du flan

tenirbon 17/03/2021 18:51

Ben oui quoi on veut le nom des entreprises !!!

LoL 17/03/2021 10:33

Bah on s'en doute!! , c'est l'usine du père Noël , il ne sera là qu'une fois par an pour vérifier l'avancement de sa production en cadeaux empoisonnés et pour combler les enfants biens sages!! :-)

Archives

Articles récents