Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Se réjouir de la pépinière commerciale rue Joffre ? Vraiment ?

Publié par vierzonitude sur 27 Janvier 2019, 06:20am

Se réjouir de la pépinière commerciale rue Joffre ? Vraiment ?

Peut-on se réjouir du succès de la pépinière commerciale « Joffre une boutique », lancée en septembre dans la rue Joffre, à Vierzon comme on a pu lie cette semaine dans la presse. Sachant que ce dispositif est sec, et non accompagné d'une opération de rénovation de la rue de la part de la ville de Vierzon, on installe des commerces grâce à des pas-de-porte à faible coût de location parce que la rue Joffre avait deux fois plus de commerces fermés qu'ouverts ?

Et voilà que l'on se réjouit donc d'un dispositif de crise destiné à remplir des commerces dans une rue là où l'avait vidé de sa substance commerciale pour remplir l'avenue de la République. Et voilà que, maintenant, la vacance commerciale de l'avenue de la République a dépassé les 25% et la communauté de communes est encouragée, lit-on dans la presse locale, "à étendre ce dispositif à l'avenue de la République".

Se réjouir ? Vraiment ? D'abord, il faudra voir si les commerces ouverts tiennent dans le temps ou si c'est le coup d'une offre promotionnelle opportuniste ? Ensuite, il serait bon, comme on le fait pour les entreprises qui s'installent à Vierzon, d'aider, (comment ? Ca reste à éclaircir), les commerces avant qu'ils ne ferment. On ne va pas répéter que le commerce n'est pas qu'une histoire de vitrine et de client mais d'environnement et qu'en conséquence, rien n'est fait pour la rue Joffre et encore moins pour l'avenue de la République. Et qu'une vague de béton n'a jamais aidé le commerce de proximité.


Pourquoi la ville de Vierzon refuse d'engager de grands travaux en centre-ville ? Pourquoi cet entêtement à ne pas bouleverser le visage de cette ville ? La future place Jacques-Brel n'est qu'un élément, ce n'est pas une fin en soi et ce n'est pas en bricolant, comme on le fait depuis cinquante ans, qu'on arrivera à donner à cette ville et à son centre un autre avenir. Alors, non, on ne peut pas se réjouir que l'opération "J'offre une boutique" soit une réussite. D'ailleurs, en la matière que signifie le mot réussite ? Le simple fait de remplir des vides ? Sûrement pas d'avoir une politique commerciale et urbanistique cohérente.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents