Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Site LFM : un exemple de manque de vision comme le site de la Française

Publié par vierzonitude sur 9 Mars 2019, 10:58am

Site LFM : un exemple de manque de vision comme le site de la Française

Un projet devrait sortir de terre, sur le site LFM, cette longue bande de terre le long de la route de Neuvy sur laquelle il reste un unique bâtiment de l'entreprise Merlin. la ville a donné son autorisation de le démolir pour construire un supermarché. En fait, le site LFM a beaucoup de similitudes avec le site de la Société Française.

Quand la majorité du maire Jean Rousseau rachète les sept hectares de la Cas, au grand dam de l'opposition  d'alors devenue elle même la majorité d'aujourd'hui, aucune stratégie n'est mise en place. Hormis le cinéma et le centre de congrès, le reste de l'aménagement est un tâtonnement permanent qui n'accouche de rien. Si, les façades rénovées avec du vide derrière.

En 2008, quand la majorité actuelle arrive, elle missionne un cabinet d'audit qui pond, à la va-vite, quelques projets stupides histoire de montrer qu'on tient peut-être quelque chose. Onze ans plus tard, hormis un bowling qui a saigné le contribuable et un projet d'auberge de jeunesse qui va encore ruiner les mêmes contribuables, le site de la Française n'est que poussière, vide et désolation.

Le site LFM a été géré de la même. La société d'écopnomie mixte de la ville rachète les lieux pour 1,1 million d'euros. Elle reloge l'entreprise et espère qu'avec un tel cadeau elle restera. Pas de bol, elle quitte la ville. Les bâtiments du site LFM sont rasés, sauf un bâtiment. On nous vend un centre de gestion des routes, une concession à côté de Renault qui a quitté le centre-ville. C 'est finalement la clinique vétérinaire de Sologne qui s'installe là. Et depuis, rien. Une friche assortie depuis quinze jours d'une polémique.

A un an des élections, étrangement, il paraît qu'un projet va sortir de terre. On attendra de le voir pour y croire.  François Tessier, conseiller municipal d'opposition, a pour sa part rappelé, dans la ,presse locale que " le groupe d'opposition avait déjà dénoncé le rachat par la ville de Vierzon, via la SEMVIE (société d'économie mixte de Vierzon) de ce site pour 1,1 million d'euros, «sans le moindre projet derrière», en septembre 2012. Sept ans  après, rien n'a changé. Il ne s'est rien passé." Majorité et opposition actuelles se renvoient la balle. Sauf que, ni :l'un ni l'autre n,'ont été capables de construire un projet tant à la Française que sur LFM. Les habitants de cette ville, eux, trinquent. Ils payent pour du vide.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents