Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Terrain des gens du voyage au Vieux-Domaine : le locataire va retrouver son terrain !

Publié par vierzonitude sur 22 Décembre 2016, 10:00am

Les gens du voyage au Vieux-Domaine énième épisode....  En janvier 2015, la ville de Vierzon remporte le morceau. L'exploitant actuel du terrain sur lequel la ville a créé une aire d'accueil "provisoire" pour les gens du voyage,  est débouté par le tribunal des référés. En clair, le locataire qui avait signé un bail rural avec la Société d'économie mixte de Vierzon, propriétaire du terrain mais sans jamais obtenir un contrat d'occupation, ne pouvait pas exploiter le terrain qu'il a loué ! Ainsi en a décidé le tribunal. Le propriétaire en question, chef d'une entreprise au Vieux-Domaine,  "avait mis à disposition une partie de ses champs pour ouvrir une aire provisoire, au cours de l'été 2013" comme l'écrivait la presse locale. Pas de bol pour lui, la ville a verrouillé les lieux pour lson propre compte. Et face à l'impossibilité de mettre les gens du voyage sur un autre terrain sans soulever la colère des riverains, la ville a préféré prendre le risque d'aller jusqu'à la justice plutôt que de devoir évacuer le terrain en urgences... Mais avec l'expulsion des gens du voyage du terrain, le locataire va pouvoir en profiter à nouveau et développer son projet. 

Terrain des gens du voyage au Vieux-Domaine :  le locataire va retrouver son terrain !

Terrain pour les gens du voyage : la mairie propose un énième nouveau site !

 

Enième nouveau site pour l'implantation d'une aire d'accueil pour les gens du voyage. Après les avoir baladés depuis 2008 dans tout Vierzon, comme les anciennes municipalités l'avaient fait également, la majorité actuelle avait jeté son dévolu sur le site provisoire du Bois d'Yèvre à condition que l'Etat mette du mou dans son plan de prévention des risques d'inondation (le terrain provisoire en cours de travaux est en zone inondable). Mais changement de cap.

 

Au cours d'une réunion de concertation explique la presse locale le maire a signalé que l'aire d'accueil définitive pourrait s'installer sur l'ex site de l'usine Bonna-Sabla. « Avec cette aire, il sera possible de maîtriser les installations sauvages et cela permettra à la force publique d'intervenir si des installations se font hors de cet espace. » Le site se situe route de Saint-Lazare. Jusqu'à la prochaine annonce destinée à faire durer le plaisir jusqu'aux prochains municipales... Etonnant ! Le nouveau lieu justifierait à la force publique d'intervenir si des installations se font hors de cet espace... Quelle hypocrisie de faire croire qu'un nouveau terrain permettra de juguler les installations sauvages. Depuis de smois, des caravanes sont implantées sur le parking de la zone dinsutrielle des Forges, au Vieux-Domaine. d'autres s'installent régulièrement dans l'enceinte du Parc technologique au point qu'une seule caravane, comme lundi 14 octobre, parvient à faire sauter le système électrique de la zone.... Décidemmenbt, on prend vraiment l'électeur pour une cruche.

 

Terrain pour les gens du voyage : le provisoire redevient provisoirement provisoire

 

Sur le site de la ville de Vierzon, on apprend que les travaux du terrain provisoire des gens du voyage va redevenir provisoire une fois les travaux d'agrandissement accomplis. Car il s'agit de travaux d'agrandissement seront ravis d'apprendre les habitants du Bois d'Yèvre. Fin des travaux... en cours !

1.jpg

 

Terrain pour les gens du voyage : l'intox qui dure depuis 2008

 

On se demande ce qui reste à nettoyer.... Depuis août que le terrain provisoire pour les gens du voyage est innocupé, les balais doivent être usés. D'ailleurs le terrain est propre. Désormais clos et propre. Les habitants du quartier du Bois d'Yèvre sont entrain de sentir qu'ils vont se faire arnaquer. Car le 18 août, le terrain provisoire n'a pas rouvert. La presse locale a annoncé des travaux d'agrandissement parce que la ville aurait décidé de mettre à cet endroit le terrain... définitif ! Sans une once de concertation. A la hussarde. Qu'est ce qu'on s'amuse à Vierzon quand même. C'est sûr, la ville concertera les habitans quand le terrain sera terminé. On se demande pourquoi la majorité municipale ne créé pas son terrain obligatoire dans la zone industrielle des Forges, les caravnes y sont déjà (faute de terrain légal), il n'y aura qu'à aménager autour. Après tout, le parc technologique de Sologne est devenu une aire de grand accueil. Hilarant non ? 

10-0073.JPG

 

10-0075.JPG

 

Et voici la concertation vierzonnaise !

 

Forcément, on leur a dis que le 18 août, le terrain provisoire rouvrait, alors, ils sont revenus ! La ville va demander une dérogation pour sortir de la zone inondable les terrains nécessaires à la création d'un terrain légal pour gens du voyage. On croit marcher sur la tête ! Si l'Etat donne cet acord, pourquoi ne le donnerait-il pas pour sortir la zone industrielle, elle aussi lésée à cause du plan de prévention des risques d'inondation (PPRI) ? Ce qui signifie que le terrain des gens du voyage pourrait éventuellement être noyé par une crue ? La gestion de ce terrain que doit construire la ville de Vierzon est une fois de plus improvisée. A moins que la ville ne tente de noyer le poisson : pendant que les habitants du Bois d'Yèvre chercheront pas tous les moyens à ne pas voir ce terrain près de chez eux sans la moindre concertation, les élus prendront el temps de trouver un autre terain. Et si l'Etat refuse de donner son autorisation, al ville pourra dire que l'Etat lui met des bâtons dans les roues. cela traînera le dossier après les élections municipales !

 

photo.PNG

 

1176375_10201781032157248_1111622701_n.jpg

 

voyageur-bois-d-yevre--arrete-municipal.JPG

 

N'y aura-t-il que de simples travaux de nettoyage sur l'aire provisoire des gens du voyage, qui se situe au Vieux-Domaine ? L'arrêté municipal punaisé sur une pallette, indique en effet que le terrain doit être libéré au 15 juillet. Le 17 au soir, il ne l'était pas totalement puisqu'il restait trois caravanes à tracter sur un autre site, notamment vers Blois. Ce terrain provisoire qui a provoqué le ras-le-bol des habitants du quartier du Bois d'Yèvre, n'est pas le juge de paix idéal destiné à reconcilier deux communautés : celle des gens du voyage et des celle des sédentaires du quartier. Car depuis 2008, date à laquelle la nouvelle majorité a promis qu'elle réglerait ce problème en deux coups de cuillère à pot, rien ne vient... Pas de terrain légal, donc aucune raison légale de ne pas tolérer des gens du voyage qui s'installent à Vierzon sur des terrains qui ne leur appartient pas : parc technologique de Sologne (avec un accord tout de même) et parking de la zone industrielle du Vieux-Domaine. La première faute de cette occupation illégitime en revient d'abord à la ville de Vierzon qui ne possède pas de terrain. Et ce n'est pas demain la veille que ce sera le cas...

 

photo-1.JPG

 

Le terrain provisoire du Bois d'Yèvre doit donc être nettoyé. Mais on suppose que des travaux y seront aussi réalisé, pour y installer les bases élementaires de l'hygiène et du confort sommaire : eau, électricité, des fluides qui existent déjà puisque en l'absence de tout contrôle et de tout paiement par les occupants, la ville va devoir débourser 50.000 euros de facture d'eau. Qu'en seront-ils des travaux de nettoyage prévus ? On le saura au 18 août, date à laquelle le terrain provisoire qui dure rouvrira non pas ses portes parce qu'il n'en possède pas, mais sera de nouveau ouvert  aux gens du voyage qui ont pris l'habitude d'y venir. Pourquoi ailleurs, dans le Cher, la création d'un terrain d'accueil dans les normes a fonctionné et pas à Vierzon ? Parce qu'à Vierzon, les collectivités sont plus promptes à acheter des terrains à pris d'or pour y mettre des entreprises, des églises pour y mettre une salle polyvalente, des chapiteaux pour les plangter au centre de loisirs plutôt que de contribuer au "vivre ensemble". Un terme employé lors de la polémique sur l'églsie Saint-Eloi mais que l'on écarte d'un geste de la main quand il s'agit de la communauté des gens du voyage et des riverains du Bois d'Yèvre.

 

voyageur--arrete.JPG

 

photo.JPG

 

voyageur-bois-d-yevre-2.JPG

 

voyageur-bois-d-yevre.JPG

 

voyageur-bois-d-yevre-isole-2.JPG

 

Au Vieux-Domaine, n'y aurait-il pas un rapport entre la prolongation de l'arrêté municipal jusqu'au 30 septembre, au lieu du 18 août, interdisant l'installation de gens du voyage sur le terrain procioire, juste en face de la zone industrielle du Vieux-Domaine

 

10 0075

 

Et ceci, une réunion publique le 5 septembre, à propos de l'installation d'une centrale photovoltaïque au Vieux Domaine ? Pour plus d'infos sur le projet, cliquez-ici.

 

Sans-titre-4.jpg

 

Mais encore : 

 

 

La majorité municipale vient de se confronter, physiquement, à l'exaspération des riverains du Bois d'Yèvre, relate la presse locale : Les riverains du Bois d'Yèvre n'en peuvent plus. Le voisinage des gens du voyage devient trop difficile à vivre et les Vierzonnais exigent des solutions de la part de la mairie. Le maire Nicolas Sansu a été pris à partie, jeudi soir (4 juillet) par des habitants particulièrement exaspérés. Est-ce vraiment étonnant ? 

 

Ce  dossier que la majorité municipale,toute en certitude, espérait expédier en deux temps, trois mouvements, continue de pourrir ce que le maire de Vierzon, appelle "le vivre ensemble" mais dont il ne semble pas être pressé de se soucier. En revanche, quand la vente d'une église à une confrérie extrémiste met en péril "le vivre ensemble", la ville prend des mesures radicales : préemption et achat du bien pour 170.000 euros. C'est étonnant que depuis 2008, aucune mesure d'urgence n'ait été prise par la municipalité pour la création d'un terrain des gens du voyage légal. Et les élections approchant, il serait étonnant que la majorité prenne un risque à se mettre toute la population d'un quartier à dos. C'est beaucoup plus drôle l'inertie chez les autres que chez soi, n'est-ce pas ? 

 

Mardi 27 août, le camping technologique de Sologne fait encore le plein 

 

P1220814.JPG

 

Episodes précédents

 

P1220256.JPG

 

Inauguré samedi 13 juillet, l'office de tourisme fait sentir ses premiers effets positifs. En effet, et il fallait s'en douter, grâce soit rendue aux décideurs de la communauté de communes, l'agrandissement de cet office et son nouveau positionnement dans la ville a déjà décuplé la fréquentation touristique à Vierzon. A tel point que le camping de Bellon est d'ores et déjà saturé. La ville de Vierzon a donc décidé d'orienter les touristes venus en masse sur Vierzon, sur le nouveau terrain de camping, certes provisoire, qui se situe le long de la rocade nord, à l'entrée du parc technologique de Sologne. En effet, c'est là que, depuis dimanche 14 juillet, des caravanes avec des auvents se sont installés. Comme il y a déjà quelques semaines (lire ci-dessous). Une bonne nouvelle pour Vierzon qui manque de place pour accueillir les touristes venus de la France entière. Un nouveau terrain de camping est également prévu au Bois d'Yèvre, mentionne un arrêté municipal. D'auilleurs, ses occupants sont partis ou sont sur le départ, le temps que la ville de Vierzon réaménage ce nouveau terrain.

 

P1220260.JPG

 

P1220255.JPG

 

P1220259.JPG

 

P1220261.JPG

 

P1220253.JPG

 

 

 

Mais aussi avant :

 

P1090329.JPG

C'était une diversion ! Il n'y a jamais eu de Parc technologique de Sologne pour abriter des entreprises naissantes. La communauté de communes a fait croire qu'elle créait le long de la rocade nord, une zone industrielle, pour mieux cacher les travaux de création d'un terrain pour les gens du voyage. C'est du moins ce que le parc technologique est devenu, depuis ce week-end, un vaste terrain pour gens du voyage, à défaut d'en trouver un, légal celui-là, sur la commune de Vierzon. plusieurs dizaines de caravanes et de véhicules sont installés.

 

La municipalité accuseP1090338.JPGl'ancienne municipalité, de n'avoir rien fait sur ce sujet. Or, depuis 2008, l'actuelle majorité est incapable de résoudre le problème non plus. A part avoir créé un terrain provisoire au Vieux-Domaine qui a coûté aux contribuables, 50.000 euros d'eau et d'élecrticité, c'est tout ce que les élus, plus malins que les précédents, ont pu faire.... Au moins, la communauté de communes a le plaisir de voir le parc technologique rempli... Au lieu de créer un centre routier couteux dont on attend toujorus de voir l'étude, la communauté de communes ferait mieux de créer un terrain pour gens du voyage. Avec des créations d'entreprises annexes, ce serait une franche bonne idée. Car faire croire aux contribuables que les 15 millions d'euros sont destinés à créer des emplois alors que ct argent est destiné à accueillir des caravanes, franchement hein....

 

P1090331.JPG

 

P1090335.JPG

 

P1090337.JPG

 

P1090341.JPG

 

 

Mais encore :

 

Mars 2008-avril 2013 : et toujours aucun terrain légal pour les gens du voyage.On veut bien croire que le dossier est complexe, surtout lorsqu'il s'agit de trouver un terrain sans déplaire au voisinage mais avouez qu'en cinq ans, tout de même... La seule solution trouvée, au bout de cinq longues années, c'est.... l'embauche d'un médiateur en centre-ville, dès lors que le terrain des gens du voyage est au... Vieux-Domaine. Comme quoi, les choses ne sont pas aussi simples, même pour l'actuelle majorité. Certes, l'ancienne a traîné des pieds, tenté des implantations parfois en dépit de la plus élémentaire concertation. On se souvient de différents terrains, occupés par surprise par des engins de travaux publics dont l'élan était douché par une levée de boucliers des riverains : Petit Rateau, la Loeuf etc.

 

Mais ce qui est frappant, c'est le mélange des dossiers : d'un côté, il y a bien un problème d'aire d'accueil des gens du voyage, de ceux qui sont de passage; de l'autre, il y a un autre épineux problème avec des familles que l'on a voulu sédentariser et avec qui, la sédentarisation se passe très mal, des familles parfaitement identifiées et pour lesquelles les difficultés sont énormes et multiples. Il ne faut donc pas confondre le problème d'aire d'accueil et le problème des familles qui posent justement problème. Il semble qu'un terrain légal ne sera d'aucun secours à la seconde occurence.

 

gens-copie-1.jpg

 

On est ravi d'apprendre qu'en l'absence de toute légalité d'un terrain conforme aux prescriptions préfectorales, la ville paye 50.000 euros d'eau et d'électricité. On est aussi ravi de'apprendre que la ville a envisagé d'acheter l'ancien terrain de Préfor pour y transférer provisoirement le terrain... provisoire du Vieux-Domaine avant qu'un terrain officiel soit enfin trouvé. Ce qui est étonnant, c'est que la solution de mettre des compteurs n'arrive que maintenant.... Une fois la facture de 50.000 euros à réfler ! Pas une tête pensante pour imaginer que sur un terrain non légal, mais avec l'eau et l'électricité, les utilisateurs ne s'en serviraient pas ou au mieux, laisseraient une enveloppe en partant.... Ce genre de terrain, avec sanitaires a déjà été éprouvé au Bois Blanc par l'ancienne municipalité, sans succès.

 

Plus encore :

 

A Saint-Amand, pas de quartier : la presse locale explique que depuis dimanche soir, soixante-dix caravanes de la mission évangélique Vie et lumière sont installées près du lac de Virlay. Au total, près de quarante familles et trois cents personnes se sont installées sans autorisation.  Ce matin (mardi 14 mai), la mairie a demandé au préfet d'engager une procédure d'expulsion. A Vierzon, les élus sont beaucoup plus cool. Une même mission évangélique s'installe, sans autorisation sur le parc technologique de Sologne et... elle peut rester sans souci ! Normal, Vierzon n'a pas trop à la ramener, tant qu'elle ne se sera pas décidée à construire enfin un terrain légal pour les gens du voyage....

 

Entre un bowling et un terrain pour gens du voyage, la ville a choisi

 

 

P1100129.JPGLa majorité municipale a ses plats de choixqui, de toute évidence, ne sont pas ceux de tous les citoyens. A la création rapide d'un terrain dans les règles pour les gens du voyage, la majorité préfère l'esbrouffe d'un bowling hors de prix, ou de projets qui mis les uns au bout des autres, montrent que les élus ont une préfèrence pour les coups électoraux. Depuis mars 2008, la fierté municipale en a pris un coup. Qui n'a plus l'excuse d'une mauvaise gestion de ce dossier par l'ancienne municipalité. Cinq ans plus tard, l'actuelle n'a pas réussi à imposer un terrain et à l'aménager. Pourtant, la situation est urgente mais il est aussi urgent d'attendre les élections municipales. Le courage mais pas trop tout de même.

 

P1100130.JPGLes habitants du Bois d'Yèvre ont rappelé,jeudi soir, au maire de Vierzon, qu'ils étaient des contribuables comme les autres. Et devaient être respectés comme les autres. Pris dans la nasse de ce ras-le-bol citoyen, le maire a eu cette phrase magnifique : "on sait que quel que soit le choix du lieu, on va se faire enguirlander par les riverains". Pourtant, combien de décisions ont été prise de force, imposées, sans concertation, sans la moindre politesse du dialogue ? Combien de décisions piétinent la plus élémentaire démocratie ? Combien de décisions mettent le contribuable, ce cochon de payeur, devant des projets dispendieux ? Combien de décisions enfin ont agi comme des rouleaux compresseurs ?

P1100135.JPGQuand il s'agit de demander un million d'euros à la région pour financer les six emplois d'un bowling; quand il s'agit de sortir 77.000 euros de la poche de la Sem-Vie pour racheter les murs d'un restaurant (on attend un geste de la Sem-Vie envers la société Millet en redressement judiciaire et ses 55 salariés...); quand il s'agit de claquer 170.000 euros dans une église ou 450.000 euros dans un nouvel office de tourisme; quand il s'agit de dépenser 135.000 euros pour une fête de Noël, il n'y a pas de problème dans la rapidité de la prise de décision. Quand il s'agit de trouver une solution, certes impopulaire, voire à y laisser des plumes électoralement, bizarrement, ça va moins vite. C'est sûr qu'un terrain pour les gens du voyage, ça parle moins qu'une place refaite ou qu'un rond-point ou une saison culturelle avec des têtes d'affiche.

 

P1100137.JPGSeulement, dans cette histoire, il s'agit de la dignité des gens du voyage qui ont droit à un terrain à la fois légal et aménagé, et de la dignité des riverains du Bois d'Yèvre. Le Vieux-Domaine est un campement à ciel ouvert, sans sécurité, sans salubrité. Au terrain provisoire s'ajoute le parking à l'entrée de la zone industrielle. La majorité va-t-elle enfin prendre ce problème à bras le corps ou se contenter de faire dans l'illusion du loisir, du divertissement, du populaire, histoire de s'assurer de sa réélection en 2014 ? Le courage politique, ce n'est pas seulement hurler sur les socialistes ou demander que l'étau de l'austérité se desserre. Le courage politique, c'est de prendre des décisions même impopulaires. Mais pour avoir du courage politique, il ne faut pas être rivé sur ses ambitions politiques. Le bowling ouvrira ses portes avant que le terrain des gens du voyage n'ouvrent les siennes....

 

 

 

L'actuelle découvre alors les joies d'implanter un terrain pour gens de voyage dont personne ne veut. Il est vrai que le terrain provisoire du Vieux-Domaine n'est pas digne. Et les excuses fleurissent pour justifier la difficulté du dossier. Notamment, explique la presse locale, dans la bouche du maire, des terrains qui seraient alors inondables et inexploitables. Vierzon détient un triste record : la seule ville du Cher à ne pas posséder d'aire d'accueil. ce qui est étonnant, c'est qu'en cinq ans, le dossier n'a pas avancé d'un pouce.

 

Moins qu'une zone industrielle, un centre routier ou un bowling onéreux pour les finances publiques. Vierzon en est encore au stade des réunions avec les familles, des compromis. L'adjoint socialiste, Philippe Fournié, l'a dit clairement : "il faudra que nous les élus, et les Vierzonnais, aient le courage de trouver un terrain et que tout le monde l'accepte".

 

La difficulté se situe dans la dernière partie de la phrase et à un an des élections municipales, gageons que la majorité ne prendra pas le risque de se mettre à dos des électeurs, toujours précieux en période électorale. Un médiateur sera recruté, bon. Ca ne peut pas faire de mal. Dommage que cette embauche arrive à un an des futures élections, comme celle d'un journaliste municipale d'ailleurs qui pourra toujorus retranscrire les exploits du futur médiateur. Mars 2008-avril 2013. Point mort.

 

Commenter cet article

l'autre 22/12/2016 13:09

A quoi ça sert un terrain des gens du voyage à vierzon puisqu'on est sûr que cela attire des problèmes impossibles à résoudre et que cela participe de tout ce qui mine la ville!??

PAUL 15/10/2013 19:13

Encore faut-il que le propriétaire du terrain veuille le vendre, et à quel prix ! ! !

vierzonitude 15/10/2013 21:23



Vous avez des infos ??



lebon 28/08/2013 05:38

87 hectares pour ce parc technologique qui attend les entreprises créatrices d'emplois, pourquoi ne pas l'aménager en terrain de camping, ce qui permettrait de l'amortir sur 2 ou 3 siècles, car en
dehors de quelques déménagements transférés du centre ville à la bordure de la forêt, il ne semble pas très rempli à ce jour...

lebon 16/05/2013 14:47

Il serait bien étonnant que le maire actuel solutionne le problème du terrain pour les gens du voyage à un an des élections, JR lui avait déjà passé le bébé, et Nicolas risque de le confier
également à son successeur ? Il est vrai qu'il est très difficile de trouver une solution qui apporte satisfaction aux voisins éventuels d'autant que trop souvent Les jardins se vident de leurs
légumes, les poulets et lapins disparaisse à proximité...Il faut bien constaté que la solution est complexe ? En attendant, c'est encore les Vierzonnais qui payent l'eau et l'électricité suite aux
gestions actuelles et antérieures de nos élus...

Jeff 05/05/2013 21:03

La ville ferait bien de surveiller que les aménagements du parc techno ne finissent pas comme les voies ferrés installées aux vieux domaines... démontées petit à petit pour la revente aux
récupérateurs de métaux... alors qu'elles n'ont jamais servies encore... faudrait que je retrouve la somme qu'elles ont coutées au contribuable !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents