Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Trois maires ont déposé plainte contre X pour mise en danger de la vie d'autrui

Publié par vierzonitude sur 8 Octobre 2021, 17:40pm

Yann Galut, Maire de Bourges, Conseiller Départemental,  Président du conseil de surveillance du Centre Hospitalier de BOURGES, Nicolas Sansu Maire de Vierzon, Président du conseil de surveillance du Centre Hospitalier de Vierzon, et Emmanuel Riotte, Maire de Saint-Amand-Montrond, Vice-Président du Conseil Départemental, Président du conseil de surveillance du Centre Hospitalier de Saint-Amand Montrond ont réagi, sur les réseaux sociaux, à l'absence de Smur à Bourges.

"Aujourd’hui, vendredi 8 octobre 2021, les maires de Bourges, Vierzon et Saint-Amand-Montrond portent plainte contre X pour mise en danger de la vie d'autrui en raison de l'absence de SMUR primaire et secondaire au Centre hospitalier Jacques Cœur de Bourges.

Pendant 24 heures, le CHJC sera dépourvu d'équipage SMUR primaire et secondaire. Cette situation inédite de par sa gravité affecte directement les SMUR de Vierzon et Saint-Amand-Montrond qui doivent pallier cette absence au sein de l'hôpital départemental de référence. Les établissements de Vierzon et Saint-Amand doivent en effet compenser cette absence. Toutefois, seuls 2 des 4 véhicules de SMUR doivent couvrir l’ensemble du territoire pendant 24 heures. En conséquence, c'est donc toute la population du Cher qui est victime de perte de chance de survie en cas d'urgence vitale !

Depuis des mois, de nombreuses alertes ont été adressées à monsieur le Ministre de la Santé, au Directeur Général de l'Agence Régionale de Santé, à la Directrice du Centre Hospitalier Jacques Cœur. Le 15 octobre 2020, une lettre commune des trois maires était adressée sur ce sujet. À ce jour, rien n'a bougé concrètement et l’Agence Régionale de Santé n’a jamais daigné répondre aux sollicitations des élus du CHER. Pire, les sorties des SMUR de Vierzon et Saint-Amand-Montrond pour du secondaire non assuré par Bourges se sont multipliées.

Ainsi, les maires de la Préfecture et des deux Sous-Préfectures ont adressé ce jour une plainte contre X afin que les responsabilités des uns et des autres soient assumées dans le respect du droit à la Santé et l'égalité territoriale, principes de notre République, afin aussi que l’ensemble des habitants du CHER bénéficient d’une couverture sanitaire pleinement effective.

Sur son compte facebook, le maire de Vierzon écrit : "Je suis très heureux que la rencontre que j’ai initiée avec Yann Galut (NDLR : maire de Bourges) et Emmanuel Riotte (NDLR : maire de Saint-Amand)  se conclue par une plainte commune contre X (enfin x ça ressemble furieusement à l’ARS et au ministère de la Santé) pour mise en danger de la vie d’autrui suite à l’absence du SMUR  à l’hôpital de Bourges qui met en péril tous les habitants du département".

 

Sur son compte facebook, le maire de Vierzon monte une nouvelle fois au créneau à prpos du Smur. Selon Nicolas Sansu, le "SMUR de Bourges encore à découvert demain. Vierzon et St-Amand devront couvrir. Le Cher est abandonné par l’ARS et le gouvernement", écrit-il dans un premier post.

Dans un second temps, il écrit que "demain matin, dès potron-minet, je proposerai à Yann Galut (NDLR : maire de Bourges) et Emmanuel Riotte (NDLR : maire de Saint-Amand-Montrond),  (et si pas d’accord je ferai seul) de déposer plainte contre l’ARS pour mise en danger de la vie d’autrui du fait de l’absence des Smur primaire et secondaire au Centre Hospitalier Jacques Cœur de Bourges entre demain 8h30 et samedi 8h30."

Du coup, le centre hospitalier de Bourges a répondu ceci sur les réseaux sociaux :

"Malgré les sept recrutements d'urgentistes réalisés ces derniers mois, le Centre Hospitalier Jacques Cœur demeure, comme de très nombreux établissements, dépendant de médecins intérimaires pour assurer le fonctionnement de son service d'urgences et des deux lignes de SMUR 24h/24, 7 jours sur 7. 
L'établissement doit ainsi faire face à la pénurie d'urgentistes et aux exigences tarifaires extrêmement élevées de certains médecins intérimaires, bien supérieures au plafond règlementaire de 1160 euros par jour.
De ce fait, faute d'avoir pu trouver de médecin intérimaire acceptant le tarif réglementaire de 1160 euros par jour, le Centre Hospitalier Jacques Cœur est contraint de désactiver ses SMUR primaire et secondaire du vendredi 8 octobre, 8h30, au samedi 9 octobre, 8h30.
Durant cette période, les secteurs des SMUR de Vierzon et de Saint-Amand-Montrond seront redéfinis de façon à couvrir le secteur de Bourges et assurer la continuité des soins.

Trois maires ont déposé plainte contre X pour mise en danger de la vie d'autrui

Le maire de Vierzon a publié une lettre ouverte à monsieur le Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé sur  les réseaux sociaux.

"Quand est-ce que l’ARS et le ministère de la Santé vont cesser de nous prendre pour ce que nous ne sommes pas !!!!", écrit le maire de Vierzon.

"La couverture SMUR dans le Cher : en un an, c’est devenu pire !!! Au mois d’octobre dernier, avec le maire de Bourges et le maire de Saint-Amand Montrond, nous vous alertions sur les difficultés de la couverture SMUR, eu égard à la défaillance régulière des urgences de Bourges à mettre en place la ligne secondaire de Smur.

Vous nous aviez assuré mettre tout en œuvre pour une amélioration notable et rapide. Nous avions même proposé une mission flash menée par l’Inspection Générale des Affaires Sociales pour cerner les réelles causes de ce dysfonctionnement au sein de l’hôpital de référence du Cher. Vous avez fermé la porte à cette investigation pour des raisons qui laissent accroire que l’administration protégerait les siens au mépris du service public que l’on doit rendre à tous nos concitoyens.

Depuis le début de l’année, le Smur du Centre Hospitalier de Vierzon est appelé de plus en plus pour pallier les manques de Bourges et également, depuis peu, de Châteauroux ! Or quand Vierzon réalise un transfert long, dans le cadre d’un Smur secondaire, c’est l ‘ensemble du service des urgences de Vierzon qui se trouve déstabilisé, avec un risque pour la population du bassin sanitaire.

Monsieur le Directeur Général, cette lettre ouverte, publique, vous permettra, je l’espère, de mesurer la gravité de la situation et de prendre, enfin, les dispositions nécessaires pour que les citoyens du Cher et de l’Indre aient droit à une couverture Smur, assurant l’égalité territoriale. »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Il serait bon ,pour que les choses prennent un peu plus d'ampleur, que les parlementaires (députés et sénateurs) et le président du conseil départemental, montent au créneau afin que cesse ce véritable scandale. L'union au-delà de la vie politicienne, a toujours belle allure et peut être efficace.
Répondre
L
La responsabilité des Maires peut-être engagée, ils ont bien faits de le faire, car ils ne peuvent pas toujours prendre les coups bas de l'état et autres responsables laxistes dans leurs missions,à chacun ses missions et à sa place, ça sera déjà une très bonne chose!!
Répondre
T
Il y a quand même des médecins qui font tout pour se rendre détestables. Force est de constate que certains sont plus soucieux de leur porte-monnaie que du serment d'Hippocrate... Gagner en un jour ce que d'autres gagnent en un mois, cela ne leur suffit pas ?
Vu la situation déplorable de l'hôpital public, qui ne cesse de se dégrader, va-t-on nous reconfiner ? Habitants du Cher, restez chez vous, ce n'est pas le moment d'avoir un accident de circulation !
Répondre
L
Pour information : c’est l’Etat qui a fixé le montant de cette rémunération qui favorise l’intérim à l’hôpital. On
Mais faut pas le dire.
https://www.lequotidiendumedecin.fr/archives/1-400-euros-maximum-pour-24-heures-la-remuneration-de-linterim-medical-plafonnee-des-2018
T
Oui vous avez bien lu, 1160 euros par jour
les médecins intérimaires ou mercenaires profitent de la pénurie, le déficit de l'hôpital de Vierzon n'est certainement pas étranger à ces pratiques
Répondre
L
Ne jetons pas les bébés avec l’eau du bain ! Que quelques uns profitent de la situation, c’est certain mais ils n’en sont pas les premiers responsables. Depuis plus de quarante ans, tous les gouvernements ont appauvri la médecine en appliquant un numerus clausus pour les médecins comme pour les infirmiers. Les budgets ont été réduits, on a fermé les petits hôpitaux, les petites maternités sous le prétexte de donner de meilleurs soins.
Ne pas se tromper d’ennemi ! Ce ne sont pas les médecins qui, en 2020, en pleine épidémie, ont fermé plus de 5000 lits.
L
Effectivement vous l'avez bien souligné, à ce tarif exorbitant profitant de la pénurie de médecins, cela équivaut bien à de l'escroquerie bien organisée , c'est honteux de profiter de cette misère et cette mise au mur du coté des patients tout comme des établissements!!:-(
Dans ce cas là, c'est le sermon d'hypocrite de la profession,dans toute sa splendeur!! :-(
L
Ben, vous voyez que la poste sert encore à quelque chose sur Vierzon!!:-)

Espérons que ce courrier fera au moins bouger les choses en ce sens, car si on attend d'ici là, le contact du SMUR par téléphone pour une réponse rapide, on est pas prêt d'être pris en charge en urgence!!

Les pompiers c'est "sauver ou périr," le SMUR serait plutôt "se sauver ou dépérir"!! :-)
Répondre

Archives

Articles récents