Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Un commerce qui ferme à Vierzon ce n'est pas seulement une décision judiciaire

Publié par vierzonitude sur 12 Février 2017, 11:11am

Un commerce qui ferme à Vierzon ce n'est pas seulement une décision judiciaire

Juste cette photo pour montrer qu'un commerce qui ferme, en l'occurrence la quincaillerie centrale vierzonnaise, rue François Mitterrand, ce n'est pas simplement une décision judiciaire du tribunal de commerce de prononcer la liquidation judiciaire. Derrière, il y a l'implication de personnes humaines, du responsable notamment et de son salarié qui travaillait là depuis vingt ans. Il y aussi, dans la froideur d'une fermeture judiciaire, l'ordre de tout laisser en plan, de ne rien toucher, de partir pratiquement sans se retourner car l'outil de travail n'appartient plus à son responsable. Et encore au-delà de cette fermeture, de cette disparition du commerce et des habitudes autour, il y a aussi la volonté de ne pas oublier les clients qui sont venus.

Alors, comme pour la boulangerie de la rue des Ponts et celle de la rue Armand-Brunet, le patron de la quincaillerie n'a pas oublié de saluer ses clients, sa fidèle clientèle qui est venue et qui ne viendra plus. Il n'y a pas d'amertume, juste un regret de ne pas pouvoir continuer l'aventure commerciale. Et de devoir tirer un rideau sur des rêves. Il faudrait juste penser à cela quand on voit un commerce qui ferme, et que personne n'en parle. Parce qu'une fermeture, ce n'est pas seulement un chiffre de plus dans des statistiques, c'est un morceau de la société vierzonnaise qui s'effondre. Alors, juste ça, pensez-y. Car il est intolérable qu'un commerce qui ferme à Vierzon laisse autant d'indifférence dans son sillage.

Commenter cet article

Teddy18 12/02/2017 17:06

Tous mes achats mi décembre dans cette quincaillerie que je fréquentais depuis des dizaines d'années (à l'ancienne adresse puis ici). Je ne pensais pas à une fermeture. Je regarde avec peine mes tickets de caisse, je me fiche des garanties perdues. Avec peine car je regrette pour ces commerçants très pros et sympas. Des clefs, de la cordonnerie, des outils... non je n'ai aucune envie de prendre la voiture pour aller à l'Orée de Sologne. Tous les commerces que nous fréquentions ont fermé, nos amis sont partis. A mon tour, à notre famille de dire non pas au revoir mais adieu Vierzon. La maison de ville est mise en vente dans un marché de l'immobilier atone. La grande braderie dans l'immobilier est largement commencée. Je suis écoeuré car nous aimions cette ville mais tout ça plus l'insécurité et voir nos policiers se faire insulter quand ils viennent suite à des appels pratiquement quotidiens pour tapage nocturne et autre, sans pouvoir agir ou réagir. Non c'est trop. Oui adieu Vierzon sans regret

Jag 12/02/2017 16:12

Une fermeture de commerce, c'est un drame humain pour ceux qui le subissent directement, employés et patrons. Un commerçant, c'est très souvent une personne qui vit sont commerce 24H/24 et qui y a mis son âme et parfois sa santé...
A Vierzon, on en parle pas car la CGT n'est pas dans le coup, et Sansu et son équipe ne pensent qu'au patron qui va être éliminé...une victoire pour le PC. Dans le petit commerce, il n'y a pas de syndicats, il y a des patrons qui rament contre les vagues des grandes surfaces et des employés inquiets sur leur sort.
C'est aussi un drame pour la communautés des habitants dont l'espace vital se rétrécit, bientôt limité au hangar des Hypermarchés.
Soutenons les petits commerçants à Vierzon !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents