Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Un élu vert conteste le projet écologique de la future plateforme logistique

Publié par vierzonitude sur 9 Novembre 2020, 07:00am

"Seul le délégué communautaire de Vierzon, Jean-Claude Léchelon (EELV), s’est abstenu", nous dit la presse locale, de voter la cession d'un terrain de près de 17 hectares au parc technologique de Sologne, à la société Virtuo industrial property qui a un projet de plateforme logistique XXL, dont la livraison est prévue pour début 2023. Mince, alors un Vert vierzonnais qui a le courage de défendre ses principes, ça se fête ! Saluons ce courageux élu qui doit se sentir bien seul face à ces collègues avides de bétonner un peu plus ce qui reste de campagne vierzonnaise le long de la rocade nord. Mais la récompense est stimulante : 300 emplois. On demande à voir.

"L’élu, nous dit encore la presse locale, a dénoncé le « greenwashing » de la société, c’est-à-dire un procédé de marketing ou de relations publiques utilisé par des organisations dans le but de se donner une image de responsabilité écologique". On en a connu d'autres, à Vierzon, qui nous ont promis monts et merveilles, en verdissant leur projet, en arrondissant les angles. Entre l'installation de deux poubelles, l'une au trou rond et l'autre au trou carré, c'est en effet très vert ! 

Dans son projet, l’entreprise annonce le respect et la prise en compte de la biodiversité locale et le développement d’actions environnementales (photovoltaïque sur la toiture, récupération des eaux de pluies, création d’un bassin et d’espaces verts, d’un verger partagé, de jardins partagés et d’un rucher). D'un autre côté, la société ne va pas annoncer qu'elle piétine les pâquerettes, mange les grenouilles à la broche et jette ses déchets dans le ruisseau !

Ce qui est intéressant est ici : "L’élu s’est aussi inquiété de l’impact environnemental avec l’augmentation du nombre de camions sur le territoire". Sans blague. C'est curieux, silence radio quand un parking à camions à l'orée de la forêt était en projet, allez comprendre les motivations des Verts. La société a réfuté le greenwashing en répondant que l’impact des camions serait faible puisque « le nœud autoroutier est à proximité du site, sans besoin de traverser la ville ». C'est beau l'espoir.

Un élu vert conteste le projet écologique de la future plateforme logistique

Qu'elle était verte ma prairie
Bientôt noyée sous le goudron,
Les petites fleurs qui sourient
Pleureront sous les gros camions.

Qu'elle était verte ma prairie
Où galopaient quelques chevaux,
On entendra bien mieux les cris
Des routiers et leurs gros sabots.

Qu'elle était verte ma prairie
Oxygène pour un jogging,
Le vert disparaît sous le gris
D'un vaste et étouffant parking.

Qu'elle était verte ma prairie,
Epargnée par les bétonneurs,
Pris de remords, il se sont dits,
Rien à foutre des petit's fleurs.

On va planter un restaurant,
Un parking et des sanitaires,
Ici on va voir tout en grand,
Dégager l'arbre, il fait misère !

Mettez moi des pots d'échapp'ment,
Du diesel et des gaz qui puent,
Ajoutez des pneus bien collants
Et changez l'herbe en avenue.

Qu'elle était verte ma prairie
Avant qu'une poignée d'élus
(Spécialistes en économie ?)
Décident de lui botter le cul.

Qu'elle était verte ma prairie
Avant qu'un' poignée de millions
La ratatine sans fantaisie
En fosse septique pour camions.

Qu'elle était verte ma prairie
Piétinée par les écolos,
Qui lui ont fait hara-kiri
Pour des promesses tombées à l'eau.


Qu'elle était verte ma prairie
Soumise à la loi du plus fort,
De l'inutile et du crédit
Qui nous enfoncent vers la mort.

Qu'elle était verte ma prairie,
N'oubliez pas que sur sa tombe,
Il y a aura bientôt, ici,
De l'air pollué comme une bombe,

Si des citoyens éclairés
Savent bien qui paient l'addition,
Les contribuables désespérés
Subventionnent la pollution.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
Personne ne semble se cacher...je lis qu' un élu s'est abstenu et que d'autres élus regrettent leurs votes et qu'un collectif se met en place.

De plus, c'est un débat, une consultation des habitants qui est demandée...



Je doute que les élus concernés ou les habitants de cette ville souhaitent que les Vierzonnais restent dans la misère.

Les energies fossiles touchent le fond du cageot ou plutôt du baril, à très moyen terme le transport routier ne tiendra pas la route, au sens propre et figuré.

Un pacte vert a été signé me semble t-il?

Pacte vert, la réforme du système énergétique européen constitue l'un des défis essentiels que la Commission européenne doit relever pour parvenir à la neutralité carbone.
Le Conseil européen des 12 et 13 décembre 2019 a décidé de poursuivre le projet. Le 15 janvier 2020, le Parlement européen a voté par 482 voix pour, 136 contre et 95 abstentions une résolution en faveur de l'accord, avec des demandes d'ambition plus élevée.

Les emplois de demain existent déjà, c'est sur ces emplois qu'il faut miser:

Dans le secteur de la rénovation énergétique, un plan de relance vert permettrait de passer de 167.000 à 406.000 emplois entre 2019 et 2030

Dans le domaine des énergies renouvelables, un plan de relance (investissement de 4 milliards d’euros par an supplémentaires entre 2020 et 2023, puis de 7 milliards par an jusqu'en 2030, notamment dans les filières solaire et éolien) soutiendrait 256.000 emplois d’ici à 2030, soit une augmentation de près de 70% par rapport à 2019.

Transport ferroviaire et transports en commun, un plan de soutien ambitieux de 2,5 milliards d’euros supplémentaires par an entre 2020 et 2023, puis de 4 milliards entre 2024 et 2030, le nombre d’emplois soutenus par le secteur des transports ferroviaires et des transports en commun pourrait passer de 93.000 en 2019 à 137.000 en 2030.

( sources dossier journal Capital du 10/07/2020 )

Juste des exemples, lire aussi:

https://www.capital.fr/votre-carriere/les-8-metiers-verts-qui-recrutent-le-plus-en-ce-moment-1376315
Répondre
L
Vierzon est une ville où il n' y a pas d'emplois, et quand on veut en créer, qu'est-ce que les écologistes proposent? eh bien de pourrir la vie des Vierzonnais et de nous empêcher de vivre dignement.Bon sang! mais vous avez pensé aux familles qui vivent dans la précarité? bien sûr, vous n'êtes pas concernés par le chômage. Qu'est ce que je suis déçue par les écologistes! Mais qui est derrière ces revendications mer....! eh bien, je vous lance un défi, montrez vous au lieu de vous cacher comme des lâches... venez en discuter devant les Vierzonnais et d^tes leur en face que vous vous voulez que les Vierzonnais restent dans la misère. Pour une fois, qu'on nous propose des emplois, je suis en colère contre ces arriérés qui ne pensent qu'à eux! Je regrette mon vote! Ah si j'avais su!
Répondre
N
Les polémiques pro- écolos ou anti-écolos n'ont plus vraiment de sens....l' arbitre, c' est la planète et elle commence sérieusement à siffler la fin du match....elle envoie partout des signes forts, inondations, sécheresses , tempêtes, canaux et rivières à sec, forets qui crèvent, ... sans parler de la fonte du le permafrost qui risque de nous libérer plein de gentils virus...

C'est tout à fait légitime de réclamer le droit de pouvoir nourrir et élever ses enfants dignement, ça devrait même être un droit fondamental, ce n'est en rien antinomique avec le respect du vivant. et l' espoir de vivre mieux.

La précarité, la pauvreté à qui la faute? A ceux qui ont organisé la mondialisation pour leurs simples profits immédiats...

Agitons les vieilles recettes du siècle dernier et demain nous ne pourrons ni nourrir nos enfants ni leur offrir un avenir , nous seront dans un monde irrespirable et il faudra aussi compter avec plus de 143 millions de réfugiés climatique ( chiffres donnés dans un rapport récent par la Banque mondiale)

Ce que pensent les Vierzonnais, c'est à eux de le dire, une consultation citoyenne est une bonne chose et ça évite entre autre de parler au nom de tous.
Répondre
E
Non mais j'hallucine en lisant les déclarations de tout ces gens qui viennent philosopher sur la protection de l'environnement alors que le citoyen moyen cherche juste à joindre les deux bouts . Vous vivez dans quel monde? On voit bien que ce n'est pas vous qui galérez. Je suis maman solo avec 3 enfants à charge, je ne sais pas comment je vais réussir à trouver à manger jusqu'à la fin du mois et vous vous permettez de cracher sur la création de 400 emplois ! C'est donc ça les écolos ? Pendant que vous essayez d'inventer des problèmes sur une entreprise parfaite , le peuple lui veut juste pouvoir vivre et manger! B.....l on vit dans une ville sinistrée avec de très nombreuses personnes vivant dans la précarité et vous venez nous prendre la tête en vous opposant à l'ouverture de centaines d'emplois ! Si c'est ça EELV et les écologistes, eh ben je n'en veux pas et les Vierzonnais non plus !
Répondre
J
Depuis les années 70, des défenseurs de l'environnement alertent sur la disparition de la biodiversité et les risques d'évolution du climat.
Bien des années après, il y a toujours des courageux qui pratiquent sarcasmes et quolibets à destination des écologistes plutôt que d'évaluer au calme les impacts des décisions prises sans concertation ni débat par les collectivités territoriales. Depuis mon arrivée récente sur la commune, je regarde avec découragement les ambitions locales sur le vaste thème de l'environnement et de la transition à venir et les dégâts des années passées.
Pas beaucoup d'espoir en l'avenir malgré ce blog qui tente humblement de secouer les esprits. Il y a tant de choses à faire. Plutôt que de la nostalgie constante sur un passé industriel glorieux, ne faudrait-il pas avancer vers des solutions plus proches du bien être des citoyens ? Qu'apportera vraiment une invasion de camions européens supplémentaires sur la commune ? De quels emplois parle-t-on ? Combien de carbone en plus ? De goudron ....
Il est vrai que réfléchir à un autre avenir est beaucoup plus compliqué et demande plus de compétence que rayer de la carte quelques dizaines d'hectares de nature.
Répondre
J
L’honneur est sauf... les affaires aussi
Répondre
L
Bah,pas si vite encore!!, attendons déjà de régler la belle facture qui nous attend d'ici-là du tribunal d'instance ,venant de nos chers amis de chez Free, grâce au "réfléchissement" de nos chers élus qui préfèrent mettre la charrue avant les boeufs avant de s'apercevoir que c'était que des moutons qu'ils avaient sous la main !! :-)

Bah , c'est vrai, c'est tous les Vierzonnais qui attaquent Free et autres après cela, que suis-je bête de ne pas y avoir penser plus vite !! *-)

Vivement les centrales à charbons , les aéroports, les décharges sauvages en plein Vierzon, on viendra signer des deux mains, c'est promis !! :-)
Répondre
R
C'est malheureusement la suite logique de la rocade.Si la rocade ne s'etait pas faite à cet endroit il n'y aurait pas de centre routier.C'est également la conséquence de l'inactivité des 2 fermes citees ci dessous.Une fois en retraite,les propriétaires ou leurs héritiers ont vendu leur terrain.Il manque à Vierzon une association comme Terre de lien pour préserver nos terres agricoles.
Répondre
N
Perso au début des années 90 mes parents m'emmennaient acheter du lait sorti du pie de la vache,du fromage de chèvre et des oeufs à la ferme du Colombier chez Mr et mme Maurice.Ils n'avaient aucune pièce climatisée.Et jamais personne n'est tombé malade en consommant leur produit.S'ils étaient en activité aujourd'hui ils iraient en prison car un ecologiste hygiéniste les obligeraient à mettre leur ferme aux normes.Et tout cela en 27 ans.Le mal est plus rapide que le bien.Je pense souvent à mr et Mme Maurice et leur fils Claude cerealier à Allouis.
Répondre
N
Les communistes en 2001 nous promettaient un Port sec sur le site de l'ancien triage.Depuis des années ils se sont faits les chantres du ferroutage.Au final ils ont obtenus pour leur ville un centre routier au détriment des terres agricoles des fermes du Colombier et de Bonegue.Total,Vinci et le stndicat des proxenetes les remercient.
Répondre
B
Le socialiste frondeur B Hamon, vient de passer un accord avec quelques "écologistes" afin de sauver C Duflot d'une dérouillée méritée.
Afin de sceller cet accord "mémorable", le socialiste local de service manie la truelle inaugurale, afin de recouvrir le reste de prairies à l'orée de la forêt.
Qu'en pense les écologistes locaux, s'il y en a ?
Répondre

Archives

Articles récents