Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Une centrale hydroélectrique autorisée à l'Abattoir

Publié par vierzonitude sur 4 Août 2019, 05:20am

Voici le document de la Préfecture

En plein questionnement sur la ressource en eau notamment du canal de Berry, rappelons que la Préfecture du Cher a donné l'autorisation à la SARL Forces motrices de Farebout à Milau (12) de construire une centrale hydroélectrique et à disposer de l'énergie de la rivière "Yèvre" au droit du barrage de l'Abattoir pour la production d'énergie électrique destinée à la vente sur le réseau national. Cette autorisation date du mois de janvier dernier.

Une centrale hydroélectrique autorisée à l'Abattoir
Une centrale hydroélectrique autorisée à l'Abattoir
Une centrale hydroélectrique autorisée à l'Abattoir
Une centrale hydroélectrique autorisée à l'Abattoir
Une centrale hydroélectrique autorisée à l'Abattoir

Post écrit le 2 novembre 2018 : La création d'une centrale hydroélectrique au barrage de l'abattoir, sur l'Yèvre, dans le prolongement de la cinquième vanne existant en rive droite, fait l'objet d'une enquête publique qui se termine le 7 novembre. Cette centrale, nous explique les documents consultables sur le site de la Préfecture du Cher, permettrait une production annuelle moyenne de l’ordre de 1 500 000 kWh. "Sur cette base, le fonctionnement du site produirait suffisamment d’énergie électrique pour la consommation de près de 500 foyers, et permettrait d’économiser l’émission de 310 tonnes de CO2 par an (gaz) et 520 tonnes de CO2 par an (charbon).


Le projet comprend l'installation d’une turbine 
et d'un ouvrage de franchissement piscicole à côté de la turbine pour assurer la montaison des poissons migrateurs.

"Cet ouvrage, indique le dossier, est composé de 5 vannes levantes motorisées et automatisées. Son rôle est le maintien de la ligne d’eau destiné à l’alimentation du canal de Berry et aussi à la gestion des débits de crues."
D'autre part, "la centrale fonctionnera au fil de l’eau et utilisera une partie des eaux de l’Yèvre pour produire de l’électricité vendue à EDF.OA via le réseau d’ENEDIS (Réseau Moyenne Tension)."


 

"Le fonctionnement de l’installation sera automatique. La turbine utilisée est une machine monobloc, elle peut être relevée voire même extraite, dans un temps assez court (moins de 30 min), hors des lignes d’eau observées en crue centennale. 


L’objectif de transparence de cet aménagement en période de crue implique un accès aisé. C’est
pourquoi, la mise en place est prévue au niveau de la 5ème vanne du barrage, en rive droite. La machine sera placée à la limite aval du radier du seuil existant."


 

Quant à la passe à poissons, elle "sera intégrée dans le masque de la pile rive droite du barrage et n’offrira aucune surface s’opposant au passage des crues. Cette position facilitera aussi son entretien et donc son efficacité. La largeur de la pile permet aussi de placer la passe à poissons dans une position optimale puisque son entrée se trouve directement à proximité de la sortie de la turbine, la passe à poissons bénéficiant ainsi du débit d’attrait de la turbine. La sortie de la passe à poissons est placée en dehors de la zone d’influence de l’entrée
d’eau de la turbine."


"Le local technique électrique sera placé en surplomb de la passe à poissons soit à proximité immédiate de la machine, les câbles et liaisons diverses seront enterrés jusqu’à ce local.  L’emprise totale de ce projet de turbine représente une largeur de 6m et une longueur de 24m, soit moins de 150 m², dont la moitié concerne le radier béton actuel du barrage."

 

Quelques contributions :

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Simon Rodier 05/11/2018 16:05

Bonne idée ce projet.Les petites centrales hydrauliques sont appelées à se developper à l'avenir pour lutter contre le rechauffement climatique.En france,1ere source de production d'électricité,le nucleaire tres faiblement émetteur de gaz à effet de serre.2eme source,l'hydraulique,energie renouvelable et respectueuse de la qualité de l'air.En region centre Val de Loire,pour faire baisser la part de l'atome,il va falloir en construire un paquet des barrages.......L'energie est notre avenir,economisons la.Le rechauffement climatique est le peril de l'humanité,donc evitons le fioul le gaz le charbon et l'utopie des energies intermittentes.

Wizard 03/11/2018 16:22

M Rodier, vous avez tout-à-fait raison pour ce qui concerne les conséquences ornithologiques gravissimes des éoliennes actuelles. Il ne reste plus qu'à imposer des carénages efficients.
La question se pose également pour les immeubles de grande hauteur, entre autres.
Les solutions à notre problème de confort électrique ne tomberont pas toutes cuites et ne se cantonneront pas à un modèle monotypique.

Par ailleurs, pour rebondir sur le sujet du canal à vélo, il faudrait cesser de délirer. Le seul intérêt véritable du Canal est et reste historique et écologique. S'imaginer un instant que le tourisme que nous avons connu et que nous connaissons aujourd'hui sera le tourisme de demain relève de la pure méthode Coué. Combien de millions engloutis pour quels résultats dans 20 ans ? Je précise que je suis un ancien propriétaire d'une maisons éclusière du Canal de Berry (durant + de 26 ans).

Simon Rodier 03/11/2018 14:04

Cher Bruno.Plus on parle d'energie intermittentes et pkus les emissions de gaz à effet de serre sont alarmantes,en France et dans le monde.L'energie hydraulique est à ce jour la 2eme source de production électrique en France,et une vraie energie renouvelable.Les anti nucléaires critiquent le nucleaire.Pour essayer de reduire celle ci,on essaie de developper l'hydraulique,mais des gens comme vous s'y opposent ou critiquent les projets.J'attends donc vos propositions.Vous contestez le fait que le nucleaire est un moyen de produire de l'électricité 24h/24 7 jours/7 en emettant très peu de gaz à effet de serre.La ville de Vierzon tente de montrer l'exemple de l'energie renouvelable en centre ville et cela ne vous convient pas.Que proposez vous?Les français se plaignent à juste titre de l'augmentation de 16%du gaz.Mais comment s'en etonner quand on vois qu'en France le gaz est de plus en plus utilisé pour produire de l'électricité alors qu'il devrait permettre avant tout de se deplacer,de cuisiner et de se chauffer!Non Bruno ma position est serieuse et je ne fais pas d'humour quand il s'agit d'energie et du climat.Cet été nous avons souffert de la chaleur et bon nombre de cours d'eau sont à sec.Le nucleaire estil responsable?Les barrages hydrauliques sont ils responsables?Non les coupables ce qont le charbon le fioul le gaz et la déforestation,dont vierzon et sa forêt domaniale sont victimes depuis 30ans.Et où etaient les verts pour s'opposer à l'A71,à l'A20,au centre routier et à la rocade?

bruno 03/11/2018 12:24

La technologie nucléaire est écologique ,Merci M RODIER pour ce commentaire qui pourrai nous faire rire si la réalité du nucléaire n’était pas la pour nous rappeler votre méconnaissance du sujet Ce projet contribuera a assèchement du canal dans le loir et cher et réduira a néant l'ambitieux programme du canal a vélo , qui viendra faire du vélo le long d'un cloaque ? encore une fois nous serons la risée de tout le monde,merci a vous ; j’espère que " le nucléaire écologique " est de l'humour du second degré de votre part;

Simon Rodier 03/11/2018 11:37

A 11h ce 3 novembre.En region centre Val de loire la production d'électricité c'est 97% de nucléaire.1%de photovoltaïque.1%de biomasse.1% de thermique et 0% d'eolien.Avec toutes les eoliennes dans le Cher l'Indre et la Beauce.Le constat est edifiant!Comment ferions nous pour lancer une machine à laver sans moulins à vent.Certains militent pour augmenter le parc d'éoliennes.Mais 0% multiplier par 2 3 ou 4 ça fera toujours zéro.

Simon Rodier 03/11/2018 11:28

Les éoliennes defigurent la Champagne Berrichonne,la Beauce,les hauts de France,la Normandie.......Que mes gouts esthétiques ne soient pas partagés,soit.Mais les dégâts que produisent les éoliennes sur les populations d'oiseaux et les nuisances sonores qu'elles generent sont parfaitement factuels.Pour une production derisoire.En region centre Val de loire la production electrique eolienne doit etre de 5 à 6%.Je trrouve que c'est beaucoup de nuisances et d'artificialisation des sols pour bien peu de benefices.Le probleme des energies INTERMITTENTES c'est que pour compenser l'absence de vent et de soleil il faut avoir recours au gaz au charbon et au fioul.Que des energies propres!(ironie).Je vous recommande de télécharger l'application ECO2MIX de RTE sur votre smartphone.Pour Vierzon je soutiens le projet de barrage.Mais pour qu'il soit viable il faudra que l'exploitant fixe par avance un prix de vente de l'électricité produite par la future centrale hydraulique.

Wizard 03/11/2018 10:07

Les moulins à vent défigurent la campagne ? S'agit-il d'une évidence universelle (i.e. constatée et admise par tous) ? Encore un qui s'imagine que ses choix esthétiques sont partagés et s'imposent à la raison de tout un chacun. Et le centre Pompidou (Beaubourg) défigure Paris peut-être...
Ce qui surprend le plus dans ce projet (projet du secteur privé semble -t-il) c'est l'absence d'une vision prospective. Personne ne semble envisager un instant que l'épisode de sécheresse que nous venons de vivre pourrait n'être que le début d'un changement radical de l'hydrologie de notre région notamment. Les cours d'eau de Vierzon ne seraient alors que des oueds dans quelques années. Idem pour la Loire avec les conséquences prévisibles sur le parc nucléaire.

Commentaire à M Aubert : Tchernobyl et Fukushima sembleront bien dérisoires lorsque nous serons entrés dans le dur de l'explosion démographique et migratoire avec leurs corollaires environnementaux.

On ne construit pas l'avenir avec les recettes du passé.

Simon Rodier 02/11/2018 21:28

Ne serait il pas possible de concevoir un barrage hydraulique qui fonctionnerait en Step?C'est à dire une station de transfert d'energie par pompage turbinage?Quand les prix de vente de l'électricité sont élevés ou en en periode de fort besoin,on ouvrirait les vannes pour turbiner.Mais en periode de moindre besoin et comme l'électricité ne se stocke pas encore,on utiliserait l'électricité en amont de la centrale hydraulique(le pompage).C'est à ce jour un des seuls moyens de sticker l'energie.

Simon Rodier 02/11/2018 21:09

Oui le gaz le fioul et le charbon émettent moins de co2 que le nucléaire,c'est bien connu.Et les moulins à vent produisent même quand il n'y a pas de vent.

Simon Rodier 02/11/2018 17:32

Ce projet part d'une bonne idée.Je prefere l'hydraulique aux moulins à vent qui defigurent la Champagne Berrichonne et bien d'autres campagnes françaises.Mais il y a plus ambitieux pour notre département.La construction d'un ou plusieurs EPR dans la vallée de la Loire.La technologie nucléaire est ecologique et revitalisera l'industrie du Cher ,de la Nièvre et du Loir et cher.De plus Vierzon est riche de ses cours d'eau et de ses sources.Alors entretenons les et valorisons les.Et pourquoi pas un incinérateur à la déchetterie du Petit Râteau pour produire de l'électricité?

Aubert Dominique 02/11/2018 18:03

Je cite: "La technologie nucléaire est écologique..." Je vous suggère d'aller demander aux habitants de Tchernobyl et de Fukushima si le nucléaire est écologique eux qui ne peuvent plus revenir chez eux ou qui meurent lentement du cancer...

Archives

Articles récents