Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Vierzon a changé et on vous le montre (17) : la caserne des pompiers

Publié par vierzonitude sur 31 Juillet 2017, 06:30am

Avec la démolition de l'îlot Brunet-Rollinat, c'est-à-dire tout un pan de la rue Armand-Brunet, de l'ancienne Poste (ex-Plus) à l'ancien immeuble des Nouvelles-Galeries inclus, la ville n'avait pas vraiment changé depuis 1968. C'est la date à laquelle le canal a été bouché en centre-ville, de l'ancienne Banque de France à l'actuelle Auberge de jeunesse qui était alors, la maison du dernier éclusier.

A la place du canal, un grand parking a pris place avec la construction, petit à petit, du central téléphonique, puis de la bibliothèque, de la résidence Paul Eluard, puis de l'îlot Larchevêque etc. Or, depuis 1968, la ville de Vierzon n'avait pas vraiment changé de forme. Il y a bien eu le Forum république, cette mocheté construite en 1990 mais c'était rajouter du béton à une ville qui n'en avait pas besoin. Or, là, le centre-ville n'avait pas changé depuis au moins un siècle. L'immeuble des anciennes Nouvelles-Galeries veillait sur le centre-ville et son célèbre goulot d'étranglement.

Pour tous souvenirs et/ou photos : vierzonattitude@gmail.com

La caserne des pompiers a très longtemps trôné à Vierzon-Bourgneuf. Elle est devenue aujourd'hui une annexe du centre de loisirs. Mais la caserne Marc Larchevêque a vu le jour à côté du Cher, inaugurée en 1951 sur l'île Saint-Esprit.

Au fur et à mesure, bien sûr, il a fallu agrandir les locaux, il a même fallu construire des appartements pour loger les pompiers qui n'avaient su'à traverser la route pour sauter dans leurs camions ou dans leurs ambulances pour accomplir leur métier. Ci-dessous, l'extension du garage en 1961.

Voici ci-dessous, les logements de la caserne, en 1969.

Jusqu'à ce que la caserne de Bourgneuf ne soit plus du tout aux normes qu'exigent la profession. C'est donc la transhumance vers la route de Neuvy, dans cet ancien garage Citröen, alors transformé en caserne pour les véhicules et derrière, des logements pour loger les pompiers professionnels sont construits. La visite des pompiers et des élus de l'époque se fait en 1985.

Ci-dessus, la caserne des pompiers, en 2000, prend le nom de caserne Yves Métivet.

Voici des pompiers vierzonnais, à travers le temps.

Ci-dessus, un accident de chemin de fer.

Ci-dessous, les pompiers interviennent le 1er juillet 1944 à Vierzon, date des bombardements de la ville.

 

 

 

Commenter cet article

Jag 31/07/2017 11:01

On aurait du tout démolir et faire un parking, à la mode bulldozer, comme pour l'immeuble des Nouvelles Galeries...NON ?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents