Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Vierzon dans un reportage sur la nouvelle vie des ex-Autolib de Paris

Publié par vierzonitude sur 2 Mai 2019, 11:14am

Entreposées sur un site à Romorantin, dans le Loir-et-Cher, près de Vierzon, les ex-Autolib (voitures électriques) parisiens sont reconditionnées et revendues à petits prix.  France 2 y a con,sacré un reportage, mercredi 1er mai, avec l'exemple d'une habitant de u Loir-et-Cher qui en a acheté une. Et qui, lorsqu'elle vient prendre le train à Vierzon, peut tranquillement la recharger sur le parking de la gare vierzonnaise grâce à l'installation de bornes.

"Elle dépense au total, 25 euros maximum d'électricité, pour un usage quotidien du véhicule. En revanche, la vitesse est limitée à 107 km/h au maximum", lit-on sur le site de France 2. Une occasion de rappeler que des bornes pour recharger son véhicule électrique est disponible sur le parking de la gare de Vierzon.

 

Saviez-vous que depuis le démantèlement des Autolib parisiens, les voitures électriques mises au rebut ont été entreposées sur un site à Romorantin, dans le Loir-et-Cher, près de Vierzon. Saviez-vous aussi qu'une première vente a eu lieu samedi 10 novembre et certains ont flairé les bonnes affaires pour s'éviter un plein onéreux dans une station-service. "Les 50 premiers, dès 10 heures, ont eu droit à un prix d’appel à 3700 €", écrit le Parisien. 

Les acheteurs sont venus de partout, Paris, Blois, Tours, Châteauroux, mais aussi Vierzon. "Beaucoup de clients de cette voiture électrique sont venus de la région, attirés par cette alternative à la hausse du prix du carburant.", ajoute le Parisien. 

"Beaucoup de clients posent aux vendeurs des questions sur l’état de la voiture. Les rayures aux portes et aux ailes sont fréquentes, mais l’intérieur est propre. « Elles ne sont pas parfaites, mais on a travaillé dessus », argumente David Hagège, un entrepreneur qui a participé à la reprise de 3500 ex-Autolib’, et créateur du site adieulessence.com. Elles ont roulé en moyenne 100 000 km, le moteur électrique ne réclame pas d’entretien, et la durée de vie de la batterie est de 400 000 km », argumente-t-il."

Mais surtout, la vente a permis d'acheter des voitures électriques d'occasion,  "à des prix entre 4500 € et 4700 €. Au total, 3500 Autolib’ ont été rapatriées de Paris vers Romorantin lors du démantèlement du service en région parisienne." Qui dit première vente, dit deuxième vente. A suivre.

Capital précise : "Pour les déçus qui n’ont pas pu en acquérir, une nouvelle vente sera organisée dans les mois à venir. Mais les prochaines anciennes Autolib seront plus chères : il faudra débourser entre 4.500 et 4.700 euros cette fois"

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents