Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Villages (du Pont de Toulouse à l'avenue Jaurès) : un taux de vacance de 16,25%, 80 commerces dont 13 vides (7)

Publié par vierzonitude sur 3 Novembre 2016, 07:30am

Saviez-vous que du Pont de Toulouse à la place Gabriel-Péri, en filant ensuite avenue Pierre-Sémard et en s'engouffrant ensuite rue Léo Mérigot jusqu'aux premières dizaines de mètres de l'avenue Jean-Jaurès, il y avait 80 pas-de-porte dont 67 sont occupés et seulement 13 vides, soit un taux de vacance de 16,25%. Un taux de vacance nettement moins prononcé que sur l'ensemble de l'hyper-centre (28%).
Le quartier de Villages accuse cependant un taux de vacance de 20,50% : la rue Léo-Mérigot et le début de l'avenue Jean-Jaurès comptent 39 commerces dont 8 sont vides, avec la perte récente du poissonnier.
Deux boulangeries n'ont jamais retrouvé preneur. Deux salons de coiffure également restent sans solution. Toutefois, le commerce le long de cette rue et le début de l'autre reste vivifiant. On y trouve tout : cave à vins, épiceries, bistrots, resto rapide, artiste, charcuteries-boucheries, cordonnier, Poste, Caisse d'Epargne, station service etc. Le tout s'anime en plus avec le marché du mercredi matin place Julien Rousseau.

Villages (du Pont de Toulouse à l'avenue Jaurès) : un taux de vacance de 16,25%, 80 commerces dont 13 vides (7)

Du pont de Toulouse au carrefour de la place Gabriel Péri, on compte vingt-et-un pas de porte dont 3 sont vides (taux de vacance de 14,28%). Parmi, ces commerces vides, il y a surtout la pizzeria face au Fontenoy et deux agences immobilières sans activités. C'est la place des restaurants et des brasseries, la place Péri.

Villages (du Pont de Toulouse à l'avenue Jaurès) : un taux de vacance de 16,25%, 80 commerces dont 13 vides (7)

L'avenue Pierre-Sémard compte 20 pas-de-porte donc 1 sont vides (taux de vacance de 5%); En fait, nous n'avons pas compté la pizzéria, comptée elle dans les commerces de la place Gabriel-Péri. C'est l'avenue de la gare et des Petits plats de Célestin, c'est celle qui rejoint la rue Léo Mérigot, avec, pour trait d'union, un petit bout de la rue de la Société-Française.

Villages (du Pont de Toulouse à l'avenue Jaurès) : un taux de vacance de 16,25%, 80 commerces dont 13 vides (7)

Commenter cet article

P.G 03/11/2016 15:04

Comme à Vierzon...
La mort des commerces de centre-ville n'est pas un phénomène "réservé" à Vierzon la rouge.Ainsi, à Châtellerault,sous-préfecture, ville gérée par le maire "Les Républicains" Jean-Pierre Abelin, la place Dupleix, en hyper-centre, à proximité des halles, compte 15 commerces vides sur 30 .A Issoudun,autre sous-préfecture, commune dirigée ( le mot n'est pas trop fort) par le vieux socialiste André Laignel, le centre se purge de ses boutiques à rythme soutenu.Il s'agit donc d'un phénomène général avec des réflexions qui s'imposent ...les conditions d'accès au coeur de ces villes, le professionnalisme des patrons de magasins, la volonté ou non de s'unir pour des animations, sans oublier l'absolue nécessité de pratiquer des prix attractifs.Vaste sujet!!!

vierzonitude 03/11/2016 15:38

Oui mais ça n'empêche pas de se pencher sur le problème vierzonnais quand même.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents