Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Zonzonitudes de campagne : mais non, pas de parti pris pourquoi ?

Publié par vierzonitude sur 30 Mai 2017, 14:31pm

Comment ça du parti pris, mais pas du tout ! 

Nadia Essayan d'En Marche à aussi sa voiture à son effigie !

Les permanences politiques c'est ringard et c'est cher ! Du coup, on voit fleurir de plus en plus de candidats qui utilisent des véhicules à leur effigie. Dernier en date, la candidate de Les Républicains à son image. Alors ne ratez pas la Sophie-Bertrand-mobile !

France 3 Centre-Val-de-Loire se prend pour TF1 ! La chaîne organise des débats, "100% web", pour les législatives, mais pas avec tous les candidats. Le mercredi 24 mai, à partir de 15h15, un débat d'une demi-heure  sera organisé avec des candidats de la deuxiéme circonscription du Cher (Vierzon), sur le thème de l'industrialisation et l'aménagement du territoire, avec pour invités : Sophie Bertrand (LR); Agnès Sinsoulier-Bigot (PS); Nicolas Sansu (PCF) ; Nadia Essayan (La République en Marche). Martine Raimbault (FN) a décliné notre invitation. En revanche, Richard Carton, sans étiquette, vice-président de la Chambre ds métiers, chef d'entreprise à Méreau ne décline pas l'invitation ! Sauf qu'il n'a pas été invité. Il ne trouve pas ça démocratique et le fait savoir. Mais comme la candidate du Front national ne veut pas venir, Richard Carton veut bien y aller pour parler de la désindustrialisation et de l'aménagement du territoire; il a son mot à die même pour un sans étiquette...

"Vous organisez un débat ce mercredi 24 avec des candidats de la 2ème circonscription du CHER Sauf erreur de ma part vous ne m'avez pas invité Je suis un candidat sans étiquette politique qui veut faire évoluer sa circonscription Serait il possible d'y participer?" a envoyé par mail Richard Carton. Il attend la réponse...

Il parait, selon un candidat de la deuxième circonscription étiquetté que les sans étiquette, ça ne marche pas ! Pourtant, ils sont deux, sans étiquette, sur la deuxième circonscription. l'un, Charly Perragin, élu à Charost, a décidé de solliciter les porte-monnaie via une vidéo postée sur facebook (voir ci-dessous). l'autre sans étiquette, mais pas sans énergie, est Richard carton, un entrepreneur du bâtiment de Méreau qui fait son bonhomme de chemin avec ses moyens. L preuve; cette affichette postée sur son compte facebook pour une réunion publique à Nohant-en-Graçay. Elle sent plus la débrouille que la richesse, pas de papier glacé, pas de couleurs comme certains candidats tape-à-l'oeil qui aiment mettre en avant leur appartenance à un parti politique alors que c'est aujourd'hui dépassé. Rien que pour ça, il faut aller les écouter, les "sans-étiquette". Surtout quelqu'un qui parle du commerce et de l'artisanat, c'est tellement rare !

Pour l'instant, trois candidats seulement sur les huit actuellement déclarés possèdent une permanence à Vierzon : le député sortant, Nicolas Sansu (Parti communiste) rue Voltaire; Sophie Bertrand (LR) rue Joffre et Nadia Essayan (En Marche !) avenue de la République. Les autres sont des SPF, sans permanence fixe. Etonnant, le Parti socialiste (Agnès Sainsoulier-Bigot) a choisi le nomadisme, pas de permanence, mais des rendez-vous dans des bistrots. Le Front national qu'il faudra surveiller (surtout ses résultats), n'a pour l'instant pas de point fixe. Il faut dire qu'on ne l'entend pas, une vieille tradition de silence qui ne l'empêche pas d'engranger. 

L’élection législative de juin prochain concerne près de 70.000 électeurs pour la 2ème circonscription du Cher "Vierzon/Bourges". 
Une campagne électorale efficace, pour une circonscription de cette taille, nécessite des moyens financiers.  La campagne que je mènerai avec Audrey Di Prima, ma suppléante, ne sera pas prise en charge par un parti politique. Nous avons fait le choix d’être libres pour vous représenter dignement.  Fort d’une expérience municipale, je souhaite une campagne simple, proche de vous et tournée sur les vraies problématiques du Berry et de la ruralité. 
Désertification médicale, retraits des services publics, mobilité et jeunesse, (entre-autres...) sont des thèmes qui me parlent et qui vous interpelleront, j’en suis convaincu !  En tant que berrichon et jeune élu local, je peux me rendre compte des difficultés que nous rencontrons quotidiennement.  C’est pour vous représenter et ainsi faire bouger les lignes politiques que j’ai besoin de votre soutien financier et électoral. 
Vous pouvez verser votre participation par chèque à l'ordre de mon mandataire financier.  Il vous sera remis un certificat fiscal, qui vous permettra de déduire de vos impôts 66% de la somme que vous verserez à ce compte de campagne. Je vous en remercie par avance. Ensemble bougeons les choses !

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents