Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Les critiques comme des pieds au cul, c'est fait pour que t'avances un peu

Publié par vierzonitude sur 20 Juillet 2015, 13:12pm

Les critiques comme des pieds au cul, c'est fait pour que t'avances un peu

Oh, Vierzon que tu es belle, et que tu as zéro défaut.
Je te sens aussi très rebelle, un peu enfin, just' ce qu'il faut.
Tu as vraiment de beaux trottoirs, en soi tu es vraiment parfaite,
te critiquer mais quelle histoire, puisque c'est toi qui nous a faite...

(Redevenons sérieux maintenant)

​Avec en prim' ton pont d'Toulouse,
tes fours à globe, ton esplanade,
honte à celui qui traîne sa loose,
sur ton dos quelle bell' promenade !

Avec tes yeux de chiens battus,
de ville bouffée par Pôle emploi,
c'est la crise, non que veux-tu,
bien sûr tu n'y es pour rien, toi.

N'empêche que tu nous aides pas, à faire reluire tes qualités,
qui se dissolvent dans les bras, de tes défauts exacerbés.

Tu pourrais au moins fair' l'effort, d'être un peu plus coquett' que ça,
de t'arranger pas que les bords, pour plaire à ceux qui croient en toi.

Oh nous bien sûr, on te connait, mais pense à ceux dont c'est pas l'cas,
que diront-ils, droit dans tes yeux, s'ils cherchent ce qu'il ne trouvent pas ?

Les critiques comme des pieds au cul, c'est fait pour que t'avances un peu,
plus vite que tu n'l'avais prévu, si tu te magnes, ce sera mieux.

Car d'autres viendront prendr' ta place, d'autres sauront mieux faire que toi. Ranges tes trottoirs dégueulasses, tes nids de poule et ton fatras,

Y tell'ment de choses que tu vois plus, car tu ne sais plus regarder,
ce qui du vice ou d'la vertu, te permettra d'mieux avancer.
Alors si j't'en mets plein la tête, à force de te faire râler,
à craquer toutes tes allumettes, à te faire me détester,
si l'on me traite de tous les noms, car j'passe mon temps à t'critiquer,
c'est dans l'espoir que dans ton nom, brille encore ce que t'as été.

A tous les donneurs de leçons, aux Bisounours et aux Oui-Oui,
aux militants dans leurs cartons, aux utopistes à crédit,
à ceux qui croient que tout va bien, juste en taisant ce qui va mal,
à ceux qui croient qu'il n'y a rien, dans leur surdité infernale,
à ceux qui sont dans la lumière, trop pour sentir le côté sombre,
à ceux qui ne voient pas derrière, qu'ils sont précédés par leur ombre,
à ceux qui croient que tout est beau, justement parce qu'ils y croient,
à ceux qui marchent sur les eaux, persuadés d'y mettre leurs pas,
il serait temps de faire une pause, de regarder autour de vous,
s'inquiéter de c'que les gens causent, pour éviter d'tomber dans l'trou.

Sur ce, je continue ma quête, tant pis si je ne vous plais pas.
Mais je tirerais la chevillette. Vierzon mérite mieux que ça. (fin).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

POPOFF 28/09/2014 00:11

Blague à dix balles. Mais elle n’est pas si dix balles qu’elle veut bien le laisser croire.

Ici, ça ressemble à la Guerre Froide.

Mais est-ce :

- un air de Guerre Froide,

ou :

- un nerf de Guerre Froide,

ou :

- un hère de Guerre Froide,

ou :

- une ère de Guerre Froide,

ou :

- une aire de Guerre Froide.

Ce pourrait être les cinq à la fois.
Il faut bien être un espion qui venait du froid pour inventer un truc pareil ! On parle d’ambiguïté de la Culture Russe.
Il peut d’ailleurs être intéressant d’étudier les motivations de Napoléon lorsqu’il s’est lancé dans la Campagne de Russie et y a lamentablement échoué. Ce qui a été la clef de voûte de sa déportation à Sainte Hélène. Echouer sur des projets trop ambitieux, ça ne pardonne pas.

INDIGNEZ-VOUS ! 27/09/2014 01:54

Je lis que Vierzonitude est obligée de se rallier à la doctrine de Florent Pagny qui chante « Vous n’aurez pas ma liberté de penser ! »
Si j’ai bien compris et si Vierzonitude en arrive à la présente publication, c’est que certains dévoilent leur véritable psychologie : caractère emporté, voire violent peut-être, incapacité de contrôle de soi-même, méconnaissance des principes fondamentaux de la démocratie et des lois qui se réfèrent à la liberté d’expression.
Ce type de comportement les rend indignes de toute appartenance à une quelconque entité politique et à une quelconque vie et action publiques. Ils montrent en réalité leur faiblesse psychologique (dont la racine pourrait remonter à leur petite enfance) et leur incapacité à prendre des responsabilités collectives.
Communément, on appelle quelqu’un qui échappe au contrôle de sa communauté « Un loup solitaire ».
Je pense que Vierzonitude n’est pas la cible unique de ces insultes que je crois deviner. J’ai l’intime conviction que certains commentaires sont des insultes en réponse à de précédents commentaires et que Vierzonitude est obligée de bloquer par souci de modération. D’ailleurs, inutile de les lire. On imagine ce qu’ils peuvent contenir et révéler de la finesse d’esprit de leurs auteurs.

A cause de ce genre de personnes, voici ce qu’il ne faut jamais oublier :

LA DEMOCRATIE EST TOUJOURS A CONQUERIR.

La liberté d’expression :

• Est protégée par le droit international (article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948) : « Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répondre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit ».

• Est protégée par le Conseil de l’Europe : « Toute personne a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté d’opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontière ».

• Est protégée par une jurisprudence de la Cour Européenne des Droits de l’Homme, 7 décembre 1976, N° 5493/72 : « La liberté d’expression vaut non seulement pour les informations ou idées accueillies avec faveur ou considérées comme inoffensives ou indifférentes, mais aussi pour celles qui heurtent, choquent ou inquiètent : ainsi le veulent le pluralisme, la tolérance et l’esprit d’ouverture sans lesquels il n’est pas de société démocratique ».

Les insultes, la violence et les menaces ne doivent pas s’enraciner dans notre cité. Je convie donc notre Maire-Député à bien vouloir y veiller en raison de son double mandat. Sa fonction parlementaire de Député lui confère une mission législative d’explication ou de rappel des lois auprès de ses administrés. A moins qu’il ne considère que ce modeste commentaire soit suffisant pour l’exonérer de son propre rôle, ce qui serait me témoigner une preuve de confiance et me procurer un très grand honneur.

Je rappelle enfin, qu’à chaque connexion internet, tout ordinateur transmet son code ID qui lui est propre, ce qui signifie que les auteurs, sur le web, de comportements inappropriés aux yeux de la loi sont très facilement identifiables, l’identification de l’acheteur étant transmise à une base de données avec l’ID de la machine.

Vierzonitude, j’apprécie votre courage, valeur si rare aujourd’hui, que les quelques fois où je la rencontre, je suis obligé de me pincer très fort.
C’est ainsi que des femmes se font violer en public, sous le regard pleutre de dizaines de témoins qui ne bougent pas d’un cil.

Vierzonitude, bien solidaire avec vous (comme avec un gros matou---qui l’eut cru ?)

Mort de rire 26/09/2014 20:18

Je sors de "brèves de comptoir" :
Un consommateur
"C'est un ancien communiste qu'est devenu alcoolique."
L'autre.
"C'est bien qu'il s'en soit sorti"

Archives

Articles récents