Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Petit papa F.N...

Publié par vierzonitude sur 21 Décembre 2015, 18:53pm

Petit papa F.N...

PETIT PAPA F.N.

C'est la bell' nuit électorale
Le vote étend son manteau brun
Les yeux rivés vers l'anormal
à genoux, les politiciens,
Avant de finir leur carrière
Font une dernière prière.

Petit papa F.N.
T'es pas descendu du ciel,
Avec tes fachos par milliers,
Oublie donc mon petit soulier !

Avant de réussir,
Il a fallu te couvrir,
Dehors tu les as eu comme ça
A l’esbroufe, tu t'arrête pas là !

Il leur tarde tant que le jour se lève
Pour voir si tu leur a offert
Tous les beaux joujoux qu'ils voient tous en rêve
Jusqu'au bouclag' des frontières...

Petit papa F.N.
T'es pas descendu du ciel,
Avec tes fachos par milliers,
Oublie donc mon petit soulier !

L'marchand de bobards est passé
Les électeurs vont faire dodo
Et tu vas pouvoir commencer
A lever ton armée d'fachos
Au son des bottes qui s'agitent,
Ta distribution de racistes.

Petit papa F.N.
T'es pas descendu du ciel,
Avec tes fachos par milliers,
Oublie donc mon petit soulier !

Si tu dois t'arrêter
Dans toutes les cheminées
Tout ça avant 2017,
Tu peux, personne t'arrête.

Et quand tu seras sur ton beau nuage,
Ne te point' pas dans ma maison
Je ne serai plus jamais sage
Menacé par autant de cons.

Petit papa F.N.
T'es pas descendu du ciel,
Avec tes fachos par milliers,
Oublie donc mon petit soulier !
Petit papa F.N.

Inspiré de Petit papa Noël

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alexandre 29/12/2015 15:09

Je cite : "Le patrimoine que vous décrivez comment il est fructifiè ? Par d'autres, comme au bon vieux temps des colonies ou par la vente du bois d'ébène. C'est à cette période là que vous voulez revenir ?
Peut-être alors une période plus proche de nous ou les enfants de 5 ans travaillaient dans les mines, pour faire fructifier le patrimoine de papa ?"

Mais qu'est-ce que vous pouvez écrire comme conn.... ça devient fatiguant, entre la romance, l'émotion, le gentil vs le mal, il est impossible de tenir un débat cartésien sur ce qu'est une nation, à quoi tient la solidarité, comment fait-on une prospérité ?

Bon de toute manière cette page est trop basse... puis vous carburez aux préjugés et à l'émotionnel.

chat noir 04/01/2016 10:58

Qu'entendez vous par nation exactement, et de quoi parlez vous, elle vient historiquement d'où ? des romains, des francs, des gaulois, du 18ème, des rois ... Une référence à la pater famillia, au paternalisme ou au matrilineaire ?

Ensuite, la république où s'articule la solidarité c'est quoi pour vous? celle de 93, de Platon, de la respublica, de thier, de la commune ... ? Difficile de parler si nous parlons pas des mêmes choses. La prospérité, mais avec quel outil économique, le capitalisme moderne et son gangsterime barbare qui a 250 ans , le monetarisme avec ses 5000 ans, le troc qui a des dizaines de milliers d'années, ou autre chose ?

Alexandre 22/12/2015 10:01

Vous n'avez rien d'autre pour fédérer la France que de chercher l'union face à un FN fantasmé à vos délires qui font de vous des pseudo-résistants... Regardez la France, les églises ferment, les mosquées s'ouvrent, certaines villes sont à majorité africaine... et vous nous comptez un FN triomphant alors qu'il est déjà trop tard.
Le FN, c'est votre ennemi fédérateur, vous avez besoin de lui car ce pays a tellement été massacré dans sa culture, dans sa population, dans son architecture, par son bétonnage... que vous n'avez plus que ça.
C'est dire votre bêtise... c'est dire votre lâcheté à ne pas avoir le courage d'identifier les vrais responsables de cette situation. Là est la vrai résistance, aux idéologies qui nous ont gouvernées et continuent aujourd'hui.

chat noir 23/12/2015 22:23

Vous bottez en touche, vous esquivé habilement, mais vous ne répondez pas sur le fond, la forme visiblement vous suffit. Oui j'ai un point de vue sur le mal et le bien et ce n'est pas le même que le vôtre.

Le patrimoine que vous décrivez comment il est fructifiè ? Par d'autres, comme au bon vieux temps des colonies ou par la vente du bois d'ébène. C'est à cette période là que vous voulez revenir ?
Peut-être alors une période plus proche de nous ou les enfants de 5 ans travaillaient dans les mines, pour faire fructifier le patrimoine de papa ? Fructifier le patrimoine de gros industriel qui on fait crever en deux siècles des millions d'ouvriers, c'est à des génocide de la sorte dont vous parlez ? C'est cela vos références ? Là dedans il n'y a aucune romance, seulement de la souvrance, mais peut importe n'est-ce pas, ce n'est que des autres. Alors oui, je le répète c'est un point vue d'assassins, alors oui c'est la peste

Vous parlez ensuite d'utopie, cette île du non lieu, oui le monde de demain est aujourd'hui une utopie ça c'est sûr, une utopie à réaliser ensemble, tous ensemble pour ne pas reproduire les erreurs du passé, et le point de vue que vous me plaqué sur le dos n'est pas le mien. Je ne suis pas marxiste, je me permet donc d'enlèver de mon dos, cette étiquette avec courtoisie.

Les électeurs du fn ne sont pas des démons ils sont perdus. Des décennies de fausse démocratie, de fausse république, de manipulations, d'instrumentation, d'étouffement, de télévision ....les ont perdus, pour les jetter dans les bras des porteurs de peste.

Que je sache je ne vous ai pas traité de fasciste et je n'agit ou me comporte pas comme tel. Ceci ne veut pas dire qu'au fn ces personnes n'existe pas. Et pourquoi, parce-que l'autoritarisme de ce parti permet cela, comme d'autres partis également dans ce pays. Il n'est donc pas le seul à être faschisant.

J'ai une autre espérance pour ce pays, mais vous, vous n'êtes pas mon ennemi pour autant, même si nous ne sommes pas d'accord, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis.

Je me bat donc contre tous les totalitarismes et dogmes, et donc contre tous les partis politiques institutionnel aux ordres d'une mafia international, et qui eux, agissent pour faire fructifier leur patrimoine sur notre dos . Pour sortir du pouvoir personnel, des potentats, des oligarchies, du népotisme, des mafias ....
Que les habitants devienent des citoyens entier et choisissent collectivement avec le consensus, leur destin politique démocratiquement .

Alexandre 23/12/2015 15:22

Encore, vous romancez le réel et vous gargarisez à trancher le mal
et le bien.
Y'a pas de bien, y'a pas de mal... chacun a sa version du bien.

Pour moi le bien est le respect de l'héritage, la transmission
du patrimoine culturel, foncier et financier aux héritiers, le
bien est aussi de leur apprendre à le faire fructifier en
bon père de famille.

Pour vous le bien est de partager cet héritage avec l'humanité
ou presque (je constate souvent que les avocats de ce partage le
prônent souvent plus pour autruis qu'eux mêmes). Et de pensée
que du partage universel naîtra une communauté harmonieuse.

Pour moi, cette seconde vue est une utopie, elle ne tient pas compte
de la nature humaine et ne s'est jamais réalisé dans le réel.
Pour vous, cette vue est le réel, une quête que rien ne doit entraver
sous peine de taxer "de peste".

Et c'est ce qui empêche le débat entre nous.
Commençez pas penser que les électeurs, les militants du FN ne sont
pas des démons, qu'ils ont comme vous une vie qui les a ammenée à ce
choix, que ce choix n'est pas débile, ni fait de haine,
où je ne sais quoi. Que vous trouverez parmi eux des cons comme des
gens qui ont construit une logique politique.

Alors, aura lieu un vrai échange démocratique qui permettra au peuple
de trancher sur l'avenir qu'il a envie de donner au pays. Mais il
y a ras le bol qu'à chaque fois qu'on réclame ce débat public, on soit
traité de fasciste par des gens qui agissent et se comportent comme tel.

Moi je n'ai jamais réclamé l'interdiction d'un parti ou la condamnation de
telle opinion... bien pour ça que je me garde de ses faux mouvements
"je suis charlie" qui ne défendent que leur liberté d'expression.

La fragilité de votre argument politique tient à ce que vous soyez obligés
d'utiliser la reduction ad-hitlerium, ou des mots comme "peste", etc.
Vous n'êtes pas fédérer pas vos idées qui ne marchent pas, mais par l'ennemi
que vous croyez responsables de tous les maux.
Un peu comme les communistes et ce principe : "le communisme ne marche pas
parce qu'il serait incompatible à la nature humaine, mais parce qu'il
perdure un ennemi qui empêche la réalisation du paradis communiste"...
alors on traque l'ennemi, au besoin on l'invente.. et surtout, on ne remet
pas en cause le dogme qui ne marche pas.

La France est le pays le plus ouvert et le plus socialisé, d'Europe... et pourtant
on est dans la m.... arrêtez d'accuser les autres.

chat noir 22/12/2015 23:34

Ma réponse devra être versé aux débats et ne devrait pas vous attristé. Sachez que je ne cris pas au loup je ne fait qu'une description. Le lévitatan existe depuis effectivement longtemps mais de tout ces fléaux je n'en choisi aucun.

Facile me direz-vous, très difficile au contraire, dans ma situation je prendrais les coups des deux côtés à la fois. Nous sommes depuis des décennies traité comme des lépreux, et le moindre mal est peut-être le pire des maux.

Il est vrai que La peste n'existe pas encore, mais mieux vaut prévenir que guérir, pourquoi. Car à la différence de la lèpre qui exclut et elloigne, la peste enferme , quadrille l'espace de manière militaire, hiérarchise les pouvoirs, avec une administration à la kafka où ubu est roi, voilà la très grande différence que vous n'avez pas encore appréhender.vous ne me croyez pas, regardez de près l'autoritarisme du fn, cette abstraction ne présage rien de bon, seulement la peste.

Peut-être ce malheur à force d'ihumanité nous le méritons, mettant à genoux les orgueilleux et les aveugles. Le temps de réfléchir est venu, nous avons trop composé avec le mal banal, cette banalité quotidienne faisant de nous des voleurs, des pantins et des assassins.

Le malheur c'est que cette banalité nous en avons tiré profit et encore maintenant, on se repent et tout est permis, on se sent fort et on laisse aller les choses dans le grand n'importe quoi. Cela ne peut durer. L'ange de la peste arrive, elle est belle, blonde, intelligente, patiente, attentive, brillante comme le mal lui même. Assurée comme l'ordre du monde.

Cette main qu'elle vous tend, seul vous même pouvez la prendre ou pas, c'est votre choix, rien n'y personne d'autre n'y pourra quelque chose ou vous y oblige. Être couvert d'honneur ou jeté sur la paille. Mais les honneurs et la puissance ne seront que de courte durée, je choisis, comme à mon habitude d'être jeté sur la paille. oui l'heure est à la réflexion.

Vous pensiez qu'il suffirait d'un bulletin dans l'urne pour être libre. Vous avez pensé que payer les impôts paierait votre insouciance criminelle, ou que votre silence et votre passivité vous rendrais heureux. Que votre lâcheté vous sauverait. Eh bien non, fatigué de pas assez d'amour, la haine alors submerge, et le fléau apparaît, la peste oui car il faut bien l'appeler ainsi .

Une fois venus, le Cavalier de la destruction frappera de sa lance à la porte de chacun d'entre nous, et le désengagement ne sera plus possible. Peut-être serait-ce un mal pour un bien, si la mort et la destruction sont les seules alternative pour comprendre les choses? Après cela les survivants, porteront peut-être un regard neuf ? Ce fléau même si il nous meurtrit et nous angoisses peut aussi nous élever et nous guider vers le principe de la vie . Maintenant vous savez

Alexandre 22/12/2015 20:55

Votre réponse m’attriste et s'inscrit dans mon propos. On réclame des échanges, vous vous bandez les yeux en criant au loup... alors que le loup est derrière vous, déjà en place, et c'est lui qui chaque jour vous dit quel ennemi combattre.

"La peste" dont vous parlez n'existe pas... où alors la France est le pays le moins contaminé vu la vitesse à laquelle sa population a changé... force de constater que c'est ce mouvement là qui ruine, pas celui qui vous montrez du doigt et qui n'a jamais été pouvoir.

chat noir 22/12/2015 14:29

Cher Alexandre, savez vous que la peste nous liquéfie de l'intérieur, produit des fièvres importantes, touche entre 30 à 50 % de la population. Elle est transmissible entre humains également par les éructions, les crachats, la salive, le souffle, les postillons... Ce n'est pas les rats qui transmettent la maladie, mais les parasites qui vivent dessus, les rats en meurts comme nous.
La société est malade et la peste s'installe sur les faiblesses accumulé depuis des décennies, mais certains arrivent à en échapper.

Archives

Articles récents