Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Vous entendez ? Quel étonnant silence...

Publié par vierzonitude sur 11 Avril 2016, 18:00pm

Vous entendez ? Quel étonnant silence...

Jamais un tel silence n'avait plané sur Vierzon. A croire que tout le monde est parti en vacances, élus compris... Ville déserte. On aurait pu penser qu'après les événements de la semaine passée, (tirs à Vierzon, agression, problèmes à la sortie du bowling, retour de la droite très dure...), la majorité municipale aurait occupé l'espace pour assurer son soutien aux citoyens vierzonnais. Pas un mot, pas une virgule, pas un souffle. Rien sur le site de la ville. Mardi et mercredi, ça dérouraille place Foch et rue Gourdon, pas un mouvement de sourcil perceptible de nos élus. Pour dire par exemple qu'elle a écrit au Préfet, au Ministre de l'intérieur, au Président, qu'il faut des renforts de police (nationale), doubler la police (municipale) parce que les effectifs du commissariat s'essouflent. Qu'il faut des éducateurs pour éduquer, ou une batterie de caméras, ou on ne sait pas, mais des solutions quoi, ou du moins un mot, une parole, pour dire aux Vierzonnais, mais non vous n'êtes pas seuls ! Rien. Pas même un petit mot d'indignation ou pour rassurer, une attention quoi. D'ailleurs, on ne sait même pas si les élus ont pris la mesure de ce qui s'est passé. Le savent-ils en fait ? Sont-ils au courant ? Peu-être n'ont-ils pas lu Vierzonitude ou la presse locale ? Peut-être.
La population vierzonnaise est livrée à elle-même, à cogiter elle-même, à lire de la part de l'opposition qu'il faut plus de caméras (la belle affaire) ou entendre la droite expliquer qu'il existe une fenêtre de tir (sic) pour remettre en selle non pas la droite, mais la "droite très dure". Pourquoi ce silence ? On imagine le sous-préfet de Vierzon gérer les affaires de sécurité vierzonnaise en expliquant, mais non, tout va bien, regardez, le parc de la sous-préfecture ne brusise d'aucun coup de feu. Mais, au fait, où est l'adjoint à la sécurité ? Absent ? Terré dans son bureau ? En stage de d'autodéfense ? Pas un mot, lui non plus, de compassion pour dénoncer ces groupes de gens qui tirent dans la ville, dans le centre-ville, pour régler leurs comptes entre eux ou avec un pizzaiolo ! Peut-être qu'en ne parlant pas de ces faits, ils n'existent pas. Comme les cambriolages à Villages. Ou le no man's land qu'est devenue l'esplanade de la Société-Française, pas faite du tout pour ça. Ou les commerces fermés. Ou le Front national qui guette. Peut-être qu'en ne bougeant pas une oreille, personne ne s'apercevra qu'il y a des problèmes LOCAUX à régler, là il ne s'agit pas de résoudre le chômage à la seule force des bras des élus de Vierzon, non, il s'agit juste de prendre à bras le corps une situation alarmante. Là, que dalle. Le point commun entre la majorité et le Front national, c'est leur silence. Mais pas pour les mêmes raisons. Le Front national, on sait, il attend en se frottants les mains. La majorité, on ne sait pas... On aimerait mais ce n'est pas pour les Vierzonnais. Circulez, y'a rien à voir. D'un autre côté, ce sont les vacances, on ne va pas embêter les habitants avec ce genre de chose. Et puis, comme le fait remarquer un lecteur de Vierzonitude, il n'y a pas qu'à Vierzon, allons ! A Lille, dans le Nord, plusieurs coups de feu ont résonné. Vous voyez, Vierzon n'est pas un cas exceptionnel. A force de ne pas être exceptionnelle, cette ville devient banale, jusqu'à ce que l'indifférence l'avale un jour. Pour devenir transparente.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Carambar 11/04/2016 20:27

Il ne lui manque plus que le préfixe D pour que ce silence redevienne d-étonnant. Jouer avec les mots, c'est quand même autre chose que de jouer avec des quilles.

Tire Bouchon 11/04/2016 19:46

Et s'ils avaient enfin compris que c'est définitivement foutu pour eux, qu'ils ne repasseront plus ? Quand on sait que tout est perdu, on se recroqueville sur soi-même, on n'agit plus (d'autant plus quand on a jamais agit pour le bien-être collectif), on coupe toute relation, on ne parle plus. Cette situation a un nom, quelque chose comme la vacance du pouvoir, je crois.
Et ils n'ont pas de bol en ce moment. Une grande loi scientifique vient leur mettre des bâtons dans les roues. Il s'agit de la loi fondamentale de Murphy. On l'appelle aussi loi de l'emmerdement maximum. On peut l'énoncer ainsi: si quelque chose est susceptible de mal tourner, alors ça tournera forcément mal. Exemple concret de démonstration que vous pouvez apprendre à vos enfants: prenez une tartine de pain, enduisez l'un de ses côtés d'une bonne couche de confiture. Lancez-la en l'air. Et vous verrez qu'imperturbablement elle retombera du côté de la confiture.
Et comme en ce moment la confiture vierzonnaise est très épaisse et très dense, voire visqueuse, l'impact des tartines sur le sol provoque de la déconfiture.

Archives

Articles récents