Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Sem Territoria : six ans de bilan qui ont changé que dalle

Publié par vierzonitude sur 16 Novembre 2016, 10:00am

Sem Territoria : six ans de bilan qui ont changé que dalle

La maison des projets fermée est un formidable succès. La rupture de la concession d'aménagement avec la Sem Territoria porte en elle un bilan ultra positif. Les 7,5 millions d'euros dépensés ont changé le visage du centre-ville. Et les vessies que les élus nous font prendre pour des lanternes, c'est cadeau !

La ville peine à assumer l'échec de son recours à la Sem Territoria pour régler la question de l'aménagement du centre-ville. C'est plus fort qu'eux, les élus doivent ripoliner cet échec en mettant la cause de l'arrêt de la concession d'aménagement sur le dos des autres, et en particulier, comme toujours, sur le gouvernement qui ne tiendrait pas ses promesses financières. Le maire adjoint à l'urbanisme y voit un bilan positif là où il n'y a qu'un écran de fumée. La plaisanterie aura quand même coûté 7,5 millions d'euros selon la presse locale. Pour quels résultats ? 

Dès 2014, la Sem Territoria avait bouffé la grenouille en ayant acheté tous azimuts des immeubles vétustes qu'elle a été incapable de restaurer dans leur totalité. Ce genre de business a coûté les yeux de la tête à la société d'économie mixte et la mairie a dit stop, dès 2014, à toute autre opération d'investissement. L'action de la Sem Territoria aura donc duré non pas six ans mais quatre...

La vile met au crédit de la Sem, c'est un peu facile, la réhabilitation de la place du Marché au blé. La société d'économie mixte a surtout servi de portefeuille, tout a été géré par la ville, y compris les concertations avec les riverains, concertations qui n'ont servi à rien. S'ajoute l'acquisition et la démolition du Moana et la création du parking.En revanche, rien pour refaire le mur décrépi... Dans une autre vie. On compte aussi, selon la presse locale, 436.000 euros d'études urbaines qui ont dû être sûrement indispensables mais dont personne n'en a vu la couleur.

Mais surtout, la Sem a craqué plus de deux millions d'euros dans des acquisitions parfois hasardeuses. La ville va devoir en racheter une partie, une autre a trouvé acquéreur mais à un prix nettement inférieur au prix d'achat (rue du Gros caillou...) Alors, effectivement, si tout cela ressemble à un succès, on est en droit de se poser des questions... Bien sûr, les élus ne vont pas dire que leur choix n'était pas le bon, allons... Alors, ils repeignent les murs d'une autre couleur. Et passent à autre chose. Pour l'instant, le plan de rénovation urbaine est merveilleux, mais qu'en dira-t-on si les sommes promises n'arrivent pas. Ben, ce sera la faute des autres, comme toujours.  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marre 20/11/2016 15:42

Si si, cela a changé quelque chose ce beau bilan, je paye plus d' impôts locaux et foncier depuis cette date ,avec bien sûr, sans l'augmentation de mon salaire à cause de la conjoncture actuelle!!

Archives

Articles récents