Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


La seule vertu de cette vidéo doit être un sursaut physique des Vierzonnais, pas que des images

Publié par vierzonitude sur 24 Février 2017, 20:47pm

La vidéo n'est disponible que les réseaux sociaux, pour l'instant, du moins on l'espère.

La vidéo n'est disponible que les réseaux sociaux, pour l'instant, du moins on l'espère.

"Il est temps de clamer haut et fort notre fierté d'être Vierzonnais(e). Cette vidéo nous présente Vierzon : ses couleurs, ses entreprises, ses commerces, ses artisans et ses loisirs... Si vous êtes fier(e) d'être Vierzonnais(e) partagez-la !" C'est le texte qui accompagne la fameuse vidéo réalisée par deux entrepreneurs Vierzonnais et l'Ocav, l'Office du commerce et de l'artisanat, en réponse à l'article du Figaro. Moins de deux minutes d'images d'un golf, de légumes, d'huîtres, de pain, du Beffroi, du lycée Brisson, de machines-outils, l'esplanade de la Française, le bowling, les Estivales, une pression dans un bar, des fleurs... Comme dans toutes les villes en somme. Un particularisme qui n'en est plus un.

"Il est temps de clamer haut et fort notre fierté d'être Vierzonnais(e)". Il n'y a pas plus fier d'être Vierzonnais que les Vierzonnais... et Vierzonitude, malgré le procès en négatitude qui lui est régulièrement dressé. Sauf qu'aimer une ville, ce n'est pas tomber en béatitude, c'est aussi mettre le doigt où ça cloche pour montrer ce qui doit aller mieux. Tant mieux si cette vidéo fait envie de venir à Vierzon. Tant mieux si cette initiative réveille les citoyens et secoue un peu les politiques, eux seuls capables de décider de changer en profondeur cette ville.

La réplique est rapide mais face à l'article du Figaro, face aux reportages sur la désertification commerciale de Vierzon, ces belles images ne viennent pas combler le vide qui existe. Elles comblent le déficit d'image mais combien de fois, a-t-on tenté de changer l'image de cette ville ? Combien d'initiatives ont tenté cette gageure ? Brel ? Les tracteurs ? Le National Palace ? Combien de fois a-t-on entendu depuis des décennies et des décennies que Vierzon était hyper bien placée au carrefour de deux axes ferroviaires et maintenant trois autoroutes ? Et qu'y-a-t-on gagné vraiment ? Rien, ou si peu. 

Il est temps non pas de se repaître de ce qui va si mal et de ce qui va trop bien, mais de faire bouger les lignes. Bien sûr que des sourires c'est agréable, doux et tendre. Bien sûr que Vierzon a des richesses mais combien de villes ont tout cela déjà ? Ce qu'il faut se demander c'est, que faire de Vierzon et pour Vierzon, afin que cette ville sorte des sentiers battus, qu'elle offre des spécificités que l'on ne trouve pas ailleurs. Qu'a-t-on fait des façades du site de la Société-Française ? Rien. Pourtant combien de villes possèdent ce genre de patrimoine ? Ce petit film a le mérite d'exister mais il ne fait que grossir la liste des autres films de promotion de cette ville. Alors, on va se le passer, le partager, et après, on se sera dit qu'on a fait quelque chose pour Vierzon. Mais c'est tout.

La réalité, colorée, souriante, grouillante, et l'autre réalité, triste, grise et vide, reprendront leur droit et se feront la guerre. Car au lieu d'opposer ce qui va bien à ce qui va mal, personne n'ose aujourd'hui regrouper des bonnes volontés pour faire que ce qui va mal aille bien. Il n'y a pas deux Vierzon, l'un qui meurt et l'autre qui vit, pas plus qu'il n'y a deux catégories de Vierzonnais, les optimistes et les pessimistes. Pourquoi essaie-t-on sans arrêt de monter les uns contre les autres ? Oui, Vierzonitude montre ce qui cloche, ce qui est bancal, ce qui est vide. Oui, Vierzonitude montre cela car plus Vierzonnais que Vierzonitude, il n'y a pas. Mais ce blog montre aussi autre chose de plus agréable. Aimer une ville, c'est cela aussi : mettre des coups de pied au cul.

Au lieu de se grouper, de se liguer contre la fatalité, au lieu d'accepter ses difficultés pour mieux les combattre (insécurité, vide commercial, mauvaise image...), on tente par tous les moyens de faire croire que tout cela n'existe pas, qu'il n'y a qu'une seule réalité valable, celle que les élus, les Bisounours et les oui-ouistes ont envie de voir. Or, les belles images de la vidéo n'effaceront pas les détails d'un centre-ville qui se rétrécit. Cette vidéo avec sa bonne volonté n'effaceront le bilan réel du Figaro. Il faut des actes en plus, des actes politiques, citoyens. Des actes vraiment forts.

Faut-il pour croire à cette bonne volonté ne plus se promener rue Joffre ? Ignorer la rue des Ponts ? Fermer les yeux devant les vitrines vides ? Se détourner du Forum république ? La seule vertu de cette vidéo doit être un sursaut physique des Vierzonnais, une envie véritable de redonner à cette ville le goût d'être Vierzon. Et non pas d'opposer à une réalité dérangeante à une réalité arrangeante. Cette vidéo ne devrait être qu'un début. Tout reste à faire.

Commenter cet article

Les Amis de Jacques 25/02/2017 00:04

On va nous traiter de rabat-joie, voire de pervers, mais nous sommes de moins en moins convaincus de l’abnégation des auteurs de cette vidéo. Nous gardons l’intime conviction qu’il s’agit de propagande commanditée par un candidat aux législatives. Nous vous livrons ci-après nos pistes de réflexion.

La propagande est l'action de diffuser, de propager, de faire connaître, de faire admettre une doctrine, une idée, une théorie politique. Par exemple de faire croire qu’à Vierzon, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, que Vierzon est la plus belle, que Vierzon est la mieux achalandée, que Vierzon ne connait pas l’insécurité, que Vierzon ne connait pas le chômage, que les Vierzonnais sont unanimement heureux..
Son but est d'influencer l'opinion publique, de modifier sa perception d'évènements, de personnes, de produits, de convertir, de mobiliser ou de rallier des partisans. Pour résumer, son but est de faire choisir à l’électeur vierzonnais le bulletin du député sortant avant de l’introduire dans l’urne, ce candidat étant présenté comme le meilleur pour Vierzon tant son action aurait fait de cette ville un paradis d’Eden.
La propagande prend la forme de campagnes de diffusion d'informations , parfois par vidéo.

La propagande, en tant que stratégie de communication d'un parti, d'un pouvoir politique est à la puissance civile ou militaire ce que la publicité est au secteur des biens marchands. La propagande est donc publicité en faveur du pouvoir politique.

La propagande moderne exploite les connaissances et les techniques de la psychologie et de la communication. Elle privilégie la manipulation des émotions, au détriment des capacités de raisonnement et de jugement. Ainsi, dire que les habitants de Vierzon sont fiers d’être Vierzonnais utilise l’émotion de fierté d’avoir la chance d’appartenir à quelque chose de grand, de beau, d’unique.

La propagande est le terme officiel en France pour désigner les programmes et professions de foi dans les campagnes électorales.
Dans le sens commun, la propagande correspond à la désinformation mise au service d'une cause politique ou d'intérêts particuliers.

Les techniques de propagande ne sont pas l'apanage des dictatures, on les trouve également dans les démocraties, sous le nom de communication politique. D’où le recours à des cabinets conseils en relations publiques et communication comme se désignent eux-mêmes les créateurs de la vidéo sur leur site internet respectif.

Michelon 24/02/2017 22:09

En tous cas, ils n'ont pas lésiné sur la musique du bonheur. Limite Ukulélé.
Ces gens la sont bien réels et plus que certains.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents