Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Le phénomène des villes en décroissance, comme Vierzon, difficilement reconnu car peu fédérateur...

Publié par vierzonitude sur 24 Janvier 2018, 09:02am

En gros, parler de la décroissance des villes comme ce qui arrive à Vierzon, n'est pas fédérateur, ni porteur politiquement. Du coup, on met le problème sous le tapis, on attend et quand on se réveille, il est trop tard.

Le site lagazettedescommunes.com (voir ci-dessus), publie une enrichissante enquête, non pas sur les causes directes de la désertification commerciale, mais sur la difficulté des pouvoirs publics à admettre qu'il existe un problème ! Un comble tout de même. Pire, explique cette enquête : "Quant aux élus locaux, qui gouvernent les collectivités via des coalitions, mettre en avant la thématique de la décroissance ne serait pas particulièrement fédérateur." Vierzon est un modèle du genre. A force de ne pas parler du problème (la désertification de la rue Joffre accélérée par une politique de regroupement des commerces avenue de la République...), on se retrouve, trop tard, devant un mur sans solutions pertinentes.

"Le sujet de la décroissance des villes reste politiquement compliqué. Dans le programme revitalisation de centres-bourgs, on voit bien que les stratégies adoptées par les collectivités visent toujours à attirer des familles, et non à prendre en compte la problématique du vieillissement. Il nous faut trouver les arguments politiques pour convaincre de développer une politique autour de ces territoires » a expliqué l’experte"

Pour Michel François Delannoy, chargé de mission projets territoriaux complexes à la Caisse des dépôts et consignations, qui supervise le programme Centre-ville de demain proposé par la CDC, « il faut passer de la gestion de crise au développement de projet territorial. Mais on bute sur des équations très dures, par exemple sur la dédensification : on veut démolir, requalifier, mais comment tenir les équations financières ? entretenir ces espaces dédensifiés demande plus de dépenses. Si on n’apporte pas une réponse basée sur la solidarité financière entre territoires, on restera bloqué » conclut-il.

Du coup, à Vierzon, par exemple, on se retrouve dans Vierzon même, avec de vastes espaces toujours vides, des périmètres en friches qui ternissent l'image de la ville et qui ne permettent pas de densifier le centre-ville. A côté de cela, on continue de s'étendre alors que la superficie de Vierzon par rapport à son nombre d'habitants devrait se resserrer. La thématique de la désertification commerciale à Vierzon reste un tabou. A Vierzon, on loue la moindre ouverture de commerce son déménagement, jamais on insiste sur la fermeture des autres. Qui pourtant génère la situation que l'on connaît. Sans compter les emplois perdus depuis des années.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

J 24/01/2018 12:52

A Vierzon, on a trouvé la solution....on démoli tout ce qui ne sert à rien. De cette façon, il n'y aura plus de commerces abandonnés, mais de grandes places avec des tas de cailloux !

Archives

Articles récents