Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


CDD supprimé à l'hôpital : d'un coup, on ne convient plus donc c'est bye bye.

Publié par vierzonitude sur 3 Janvier 2019, 06:50am

CDD supprimé à l'hôpital : d'un coup, on ne convient plus donc c'est bye bye.

Cet agent, presque trentenaire, avec un enfant, a passé deux années dans un service de l'hôpital de Vierzon et plusieurs mois dans un autre en contrat à durée déterminée. Le 31 décembre, elle a été remerciée. Vierzonitude a cherché à savoir pourquoi et surtout, comment elle compte rebondir, comment on se retrouve sans emploi après presque trois ans de CDD.


Dans un service, "on a fait des pieds et des mains pour me récupérer en me disant que dans le service où j'étais, il n'y avait pas d'avenir, que là c'était pour un poste définitif donc plus intéressant. J’ai été pendant cinq mois, sur les deux postes. Je devais me former deux jours sur l'un qui m'était inconnu et le reste de la semaine, oublier pour reprendre mon poste que j’avais depuis un moment." 
 

Cet été, "je suis passée à plein temps sur l'autre poste. Les choses se sont compliquées, dites à l'oral depuis des mois, et cela s'est révélé que je ne pouvais plus compter dessus. Donc, soucis de planning, difficile de s’organiser tout d'un coup, surtout lorsqu'on a un enfant. On m'a fait regretté d'avoir signé par moment."

 

Vous étiez en contrat à durée déterminée à l'hôpital de Vierzon. Et vous venez d'être remercié. Au bout de combien de temps ?

Deux  de CAE (contrat d'accompagnement dans l'emploi) et 6 mois de CDD (contrat à durée déterminée).  Donc deux ans et demi à l'hôpital. J’y étais depuis août 2016. 

Vous a-t-on expliqué le motif du non renouvellement de votre contrat ?

On m'a dit que je n’avais pas le profil, au bout de plusieurs mois dans le même service, c'est peut être temps de s'en rendre compte. 

Savez-vous si vous êtes nombreux (ses) dans ce cas-là ?

Oui plusieurs CDD ont vu leur fin de contrat annoncé en décembre, cadeau de noël en avance. 

Dans le service où vous travailliez, votre absence va forcément avoir des conséquences...

Ou pas réellement, ils ont fait un avis de vacance de poste en interne donc quelqu’un va être enlevé de son service pour être mis à ma place. 

Pensez-vous pouvoir vite retrouver du travail et où ?

Oui, je le pense au vu de mes compétences que j'ai acquises et certains secteurs cherchent des secrétaires. Je m'oriente vers le privé maintenant. 

Votre non-renouvellement est lié, selon vous, à des mesures d'économie ou au simple fait qu'établissement n'avait plus besoin de vos services ?

La restriction a à voir là-dedans, c'est sûr mais on est comme des pions. On nous place où ils ont besoin et d'un coup, on ne convient plus donc c'est bye bye.  Mais on nous le dirait clairement qu'on n'est pas renouvelé suite aux soucis financiers de l’hôpital, on le comprendrait largement. Mais l'excuse, c'est qu’on n'a plus ce  profil pour travailler à l’hôpital, c'est limite. 

Comment est l'ambiance, du moins dans le service dans lequel vous étiez ?

Dans l'un, une équipe avec des problèmes mais qui elle a su m'intégrer,  une équipe soudée et bon enfant par moment. Pas forcément facile tous les jours, vu tout ce qu’on attend de ce service.

Pour l'autre, une petite équipe composée à la fois du personnel de l’hôpital et d'un cabinet privé, ce qui forme une équipe au top. J'ai travaillé toujours dans la bonne humeur, cela est agréable. On aurait pu croire que privé et public ne peuvent pas s’entendre. Mais au final, c'est tout le contraire, on partage nos problèmes et on trouve une solution tous ensemble. Faut juste composer avec l’humeur des médecins, ce qui n’est pas forcément drôle tous les jours. 

Et maintenant ?

J'ai postulé à plusieurs endroits en sachant que mon contrat s'arrêtait. Maintenant, j'attends les réponses. car j'ai toujours travaillé, donc je ne reste pas chez moi à ne rien faire. Et impossible, de toute manière, vue la conjoncture actuelle et ayant un enfant à charge...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents