Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Koyo veut rassurer ses actionnaires en baissant le nombre d'intérimaires

Publié par vierzonitude sur 20 Décembre 2017, 08:30am

Voilà un titre, dans la presse locale, qui n'a pas du plaire à nos élus vierzonnais : "Koyo doit redevenir un site rentable à Vierzon pour rassurer les actionnaires". Car ce que l'on a pu lire, sur cette entreprise phare de Vierzon, va à l'encontre des ambitions de créations d'emplois de la communauté de communes. Etrangement, avant de lire l'article, qui aurait pu se douter que pour que Koyo soit rentable, il fallait que l'entreprise "dégraisse", pas comme au bon vieux temps de Nadella ou de Timken mais quand même. 

L'entreprise de la route de Foëçy emploie actuellement deux cent cinquante salariés, dont soixante-dix intérimaires. Mais il faut rassurer les actionnaires, du coup, "le volant actuel d’intérimaires a vocation à fondre car, selon le directeur du site vierzonnais, Koyo doit tourner avec cent quatre-vingts à cent quatre-vingt-dix salariés."

Entre 60 et 70 personnes de moins sans que cela n'émeuve personne. Ce ne sont pas des licenciements secs, mais des emplois intérimaires qui sont surtout des emplois qui comptent sur le bassin de Vierzon. On lit aussi que les propriétaires japonais de Koyo sont "des industriels, pas des financiers".

Ouf, ça rassure. Car des industriels qui veulent rassurer des actionnaires en supprimant plusieurs dizaines d'emplois intérimaires ce n'est pas la même chose que des financiers qui veulent supprimer plusieurs dizaines d'emplois intérimaires pour rassurer les actionnaires.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lénine 20/12/2017 13:26

TOYO est une des 2 branches de JTEKT ( l'autre branche est TOYODA spécialisé dans la machine-outil). JTEKT emploi 43.000 personnes dans 27 pays. On ne voit surement pas de la même façon l'usine de Vierzon (27.000 habitants- 250 salariés ici) selon que l'on est sous le ciel berrichon ou, à Tokyo, à la tête d'un empire industriel...
Bien sûr, c'est triste pour l'emploi à Vierzon mais la gauchosphère locale peut bien hurler, elle n'y changera rien.
A propos, lors de la dernière revente de l'usine locale, combien de repreneurs s'étaient-ils manifestés, à part TOYO??????

Archives

Articles récents