Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Thibault Lhonneur, élu LFI, directeur de Fakir, candidat aux régionales

Publié par vierzonitude sur 28 Avril 2021, 18:52pm

Thibault Lhonneur, élu LFI, directeur de Fakir, candidat aux régionales

En quoi a consisté votre participation au dernier film de Gilles Perret et François Ruffin  Debout les femmes ? 

Je suis producteur du film. Comme pour J'veux du soleil, je m'occupe de toute la production du film, à savoir son financement et son existence légale et administrative. Ce n'est pas toujours exaltant mais c'est nécessaire pour que le film soit au cinéma. Et on tient à ce qu'il y soit. C'est là où se font les débats et où la reconnaissance artistique est la plus forte.

Si le film avait pu sortir en mars dernier, comme c'était initialement prévu, j'aurais aussi assuré une partie de la tournée d'avant-première, en lien avec le distributeur Jour 2 Fête. On n'a plus qu'à attendre la réouverture des salles pour le faire... Enfin si ça rouvre !

 

Comment dirigez-vous de Vierzon, la revue Fakir de François Ruffin dont vous êtes le directeur ?

Actuellement, le télétravail occupe une grande partie de mon temps, et le développement de tous les outils numériques le facilite. Mais ce n'est pas tant lié à ma présence à Vierzon qu'à la pandémie. Et sinon, je fais comme tout le monde : je me déplace ! En train essentiellement, et je fais donc des allers-retours entre Paris, Amiens et Vierzon.

 

Vous êtes en troisième position sur la liste EELV pour les élections régionales. Pourquoi LFI a refusé une alliance avec le P.C et le P.S dont vous êtes pourtant partenaires au niveau municipal ?

C'est réducteur de dire qu'il s'agit d'une liste EELV quand huit formations politiques sont représentées et que 40% des candidats sont issus d'aucun parti politique. Et c'est cette implication citoyenne qui nous a aussi et surtout convaincu.

Remettons les choses dans leur contexte : on avait deux candidatures déclarées. Celle de Monsieur Bonneau, président sortant pour le Parti socialiste et Charles Fournier, vice-président sortant et EELV. Il est évident pour nous, et nous l'avons rappelé suffisamment, que nous ne souhaitions pas partir derrière une tête de liste PS.

Je rappelle à toutes fins utiles que François Bonneau a soutenu Manuel Valls à la primaire du PS, et que de ce fait, l'horrible bilan du quinquennat Hollande que notre camp politique vit encore et toujours comme une trahison, lui l'accepte sans souci. Rappelons quand même, au passage, que les licenciements actuels comme à Comatelec (NDLR : à Saint-Florent-sur-Cher) ne seraient pas aussi simples s'il n'y avait pas eu la loi El Khomri et son passage en force en 2016. Donc pour nous c'était impossible.

On a donc entamé des discussions avec EELV et le PCF qui avait lancé un appel dans lequel nous nous retrouvions et qui était clairement en opposition à la politique menée par François Bonneau. On avait cette envie et cet espoir d'avoir un axe écolo-coco nouveau et inédit. Malheureusement, le PCF a préféré rejoindre François Bonneau. Allez savoir pourquoi... Nous avons continué les échanges avec Charles Fournier et on a aujourd'hui une France Insoumise dignement représentée dans tous les départements. Et je me réjouis que pour le contingent du 18, Vierzon soit fortement présent !

 

Entre autre combat, vous vous êtes déclarés contre le projet Virtuo au parc technologique. Pourquoi vous opposez-vous, comme les élus EELV du conseil municipal à ce projet porté par le maire et le président de la communauté de communes ?

On a déjà eu l'occasion de le dire, et on va annoncer d'ici quelques jours le lancement d'une séquence sur ce sujet, mais il est évident que pour nous, ce projet est à l'exact opposé de ce que doit être désormais le développement des villes, des pays.

Virtuo coche tous les mauvaises cases : emplois difficiles, souvent sous-payés et incertains, déménagement du monde, artificialisation des sols, conception productiviste de l'économie. Ca ne correspond en rien à ce que la France Insoumise, et Jean-Luc Mélenchon portent. Et surtout, surtout, ça continue de faire croire qu'emploi et écologie sont incompatibles. C'est faux. C'est même avec la bifurcation écologique que les réserves d'emplois sont les plus importantes.

On parle quand même de quatorze hectares qui aujourd'hui pourraient très bien servir au développement de l'agriculture urbaine. Je ne dis pas que c'est simple à faire, sans doute même que de faire ce choix serait moins prolifique pour la communauté de communes, m'enfin, dans trente ans, on leur dira quoi aux gens ? Qu'on avait un terrain libre, prêt à donner de sa terre, et qu'on a préféré mettre des camions, de la tôle et du béton ?

Donc on continuera de s'opposer et de soutenir les oppositions à ce sujet. On jouera notre rôle d'élu : proposer et contre-proposer des solutions aux désaccords existants. C'est la démocratie hein, tout va bien, c'est normal.


Le 1er mai, vous invitez les citoyens à fêter le départ anticipé d’Emmanuel Macron. Pourquoi utiliser la fête du 1er mai pour cette manifestation ?

Arf, on a hésité sur le fait de faire ou non cet évènement le 1er mai. Il y a un évènement qui existe sur les réseaux pour le 13 mai et on s'était dit que de le faire dès ce samedi à Vierzon, ce serait bien mais on s'y est pris tard du coup, ça n'aura pas lieu samedi. On sera simplement présent à 10h30 place de la Résistance avec nos copains et copines des syndicats pour la journée des travailleurs, et c'est déjà très bien.


Votre engagement aux régionales avec EELV, votre opposition au projet Virtuo, ne sont-ils pas incompatibles à votre participation au sein d’une majorité comme celle à laquelle vous appartenez ?

La politique, ce ne sont pas des forces monolithiques qui s'affrontent, et tant mieux. Ce sont des compromis, des alliances ou de l'adversité en fonction des configurations électorales, du mode de scrutin, des forces en présence, bref, c'est mouvant.

Si on était parti EELV/LFI à la municipale, aurions-nous réussi à faire une liste complète ? Je ne le pense pas. Et quel aurait été le résultat pour Vierzon ? Sans doute une droite en tête au premier tour. Et on ne le souhaitait pas. Se rassembler était donc nécessaire. Mais le rassemblement n'est pas non plus l'alpha et l'oméga de tous les scrutins sinon, il n'existerait pas tant de partis politiques.

Aussi, une fois que l'on a dit cela, notre présence au sein de la majorité se justifie. On continue donc d'apporter un regard et une volonté qui manquent et qui interpellent. Qui pose le problème de l'écologie aujourd'hui dans les choix qui sont faits ? C'est nous. Qui demandent à ce qu'il y ait un travail plus important sur la démocratie locale ? C'est nous. Et c'est utile pour tout le monde, pour chaque force politique au sein de la majorité. Et franchement, on ne divorce pas d'avec son conjoint dès la première divergence.


Quels sont les combats locaux que vous avez envie de mener ?

Ils sont multiples. Déjà, il va y avoir toute la séquence électorale qui est un combat éminemment local : les régionales, la présidentielle et la législative. Et on va s'y mettre à fond.  On doit convaincre les gens d'aller aux urnes déjà, et ensuite de voter pour nos idées. Ce n'est pas rien.

Notre objectif est clai r: Jean-Luc Mélenchon doit être le prochain Président de la République, il est aujourd'hui le seul dans notre espace politique en capacité de battre Macron et Le Pen. Qui peut le nier?

Politiquement, il y a le combat contre Virtuo. Je crois encore qu'il est possible de faire autrement. Les lois sont faites pour être défaites, les décisions contredites. Donc on va batailler sur ça. Et comme dit plus haut, on annoncera une séquence sur nos réseaux très prochainement. Enfin, avec la France Insoumise, on réfléchit à des mobilisations citoyennes. Ca reste notre obsession, quel que soit le sujet : faire avec les gens, par les gens, pour les gens. Sans les gens, nous ne sommes rien. Il n'y a chez nous qu'un seul héros : le peuple.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

LoL 08/05/2021 15:36

C'est mieux que rien!!, et comme je le dis souvent, un ptit'Thibault vaut mieux qu'un grand moche !! :-))

Edouard 30/04/2021 11:32

Le début d'une carrière de politicien professionnel ?

oups! now! 28/04/2021 23:23

"quand huit formations politiques sont représentées et que 40% des candidats sont issus d'aucun parti politique." : lesquelles? des formations de gauche encore plus à gauche. et les 40% de citoyens neutres, on sait bien qu'ils sont des faire-valoir des encartés dans les partis leaders de liste.
"Jean-Luc Mélenchon doit être le prochain Président de la République": lequel? le Mélenchon qui a un parti digne d'une armée mexicaine avec des déclarations à tort et à travers, inquiétantes pour la sécurité des français ( désarmons la police , dit Lfi en substance) , pour l'unité du pays, ( lfi défend une vision archipélisée, avec des revendications minoritaires s'arrogeant des droits majoritaires), le Mélenchon si républicain et ouvert qui gueule sur la police en disant qu'il est LE peuple, LA république? le Mélenchon des excès et du fantasme de la sixième république comme panacée universelle?

un autre 28/04/2021 19:20

Au moins, il s'exprime bien.

Archives

Articles récents