Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


L'avenir du pôle handicap de Vierzon est compromis

Publié par vierzonitude sur 4 Juin 2015, 07:09am

Le pôle handicap, rebaptisé "Cluster" (pôle de compétitivité) Aghir (Autonomie Gérontologie Handicap Innovation Recherche) arrive à bout de souffle. Son avenir est compromis du moins sous cette forme. Le label régional "cluster" avait été décerné par l'État en 2011 grâce aux projets portés par le pôle handicap, créé par la communauté de communes de Vierzon en 2007.

Comme toujours, dans ce genre d'initiatives, la meilleure volonté du monde ne remplace pas l'argent. Aussi, comme toutes les structures associatives qui dépendent de fonds publics, le pôle handicap de Vierzon est soumis également à cette règle européenne stricte et difficilement tenable : 50% de fonds publics, 50% de fonds privés.

Équilibre respectée en 2014 mais intenable pour l'avenir. Le modèle économique n'est plus adapté. L'idée des décideurs serait de passer à une autre forme juridique. Si l'on en juge par le site internet du Cluster Aghir de Vierzon, plusieurs initiatives ont permis d'être mises sur pied, d'autres se sont arrêtées en route.

L'ascenceur aquatique Solobain (Vierzon), qui permet aux personnes handicapées de descendre dans une piscine, ou le logiciel de diagnostic Nerios (Bourges), permettant de répondre à des mises aux normes d'accessibilité ont vu le jour. La remorque Handivan (une société vierzonnaise) elle, n'est malheureusement plus fabriquée. La société a été placée l'an dernier en liquidation judiciaire. La gérontologie ayant aussi toujours été un axe de travail prioritaire sur Vierzon, grâce aux recherches avancées du docteur Leroux, pouvait-on lire, entre autre, dans la presse locale.

La question est simple : ce pôle handicap a-t-il encore un avenir à Vierzon ? Et si oui, de quelle façon, avec quels moyens financiers ? Et pourtant, de l'avenir, on lui en promettait, il devait même tirer l'innovation et l'initiative par le haut. Il faudrait, en plus des fonds publics, impliquer financièrement, les entreprises qui bénéficient du Cluster.

La future structure reste à mettre en place. Evidemment, cette transition passe par une rupture des contrats de travail en cours (deux ou trois). L'avenir du Cluster se jouera prochainement, lors d'une prochaine réunion des décideurs. Les dés sont jetés.


Le pôle industriel "Handicap Autonomie" de Vierzon
13 février 2012

A partir des spécificités industrielles locales, la communauté de communes de Vierzon dans le Cher a monté un pôle de compétences sous forme de "cluster", c'est-à-dire de “grappe” d’entreprises spécialisées dans l’autonomie, le handicap et la gérontologie.
De tradition industrielle, le bassin d’emploi de Vierzon a subi de plein fouet les mutations sur ses marchés traditionnels au cours dernières décennies. En 2006 les élus, s’interrogeant sur les axes de développement susceptible d’utiliser les compétences techniques disponibles parmi les entreprises existantes, ont commandé à un cabinet conseil une importante enquête marketing sur les potentiels du territoire.
Un pôle pour structurer les partenariats et accompagner les projets innovants

Le cabinet conseil a conclu que le tissu industriel local avait les atouts nécessaires pour accéder à un marché porteur : celui du handicap, de la gérontologie et de la gériatrie. Le centre hospitalier de Vierzon et l’université d’Orléans ont été, de part leurs activités, les éléments déclencheurs pour la création et à la structuration du pôle Handicap Autonomie, en soutien et en apport d’expertises auprès des élus et des partenaires.
La communauté de communes de Vierzon a donc décidé de créer en 2007 le pôle Handicap Autonomie, en lui dédiant des locaux et en prenant en charge le salaire d’un agent territorial détaché pour son animation. Les objectifs conférés par les élus sont d’accompagner des entreprises locales et régionales dans le développement de la filière : en apportant de l’ingénierie aux porteurs de projets innovants et en les aidants à monter leur dossier de financement, par exemple auprès d’Oseo ou auprès des collectivités territoriales. Très vite, l’animateur du pôle, François Clergeot, a travaillé avec l’université d’Orléans à la mise à disposition d’étudiant(e)s en alternance sur ces nouveaux métiers, en adéquation avec le besoin des qualifications particulières au sein des entreprises (licence Pro DPI, génie mécanique et productique, ergonomie, mécatronique…).
Le pôle Handicap Autonomie a aussi accueilli des stagiaires en master d’ergonomie de la motricité de l’université d’Orléans, qu’il a mis à disposition des entreprises ayant ponctuellement besoin de cette compétence. Il a également travaillé avec le centre hospitalier et l’hôpital de La Noue de Vierzon (gérontologie-réadaptation fonctionnelle) et avec les associations de personnes handicapées pour vérifier la validité des matériels que les entreprises projetaient de fabriquer. Avec l’aide de l’Etat (par le biais, à l’époque, de la DRTEFP, aujourd’hui Direccte - direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi), la communauté de communes a réuni une enveloppe de 195.000 euros fléchés sur les investissements dans le cadre du plan local de revitalisation économique et 200.000 euros de fonctionnement sur trois ans.
Le label Cluster de la Datar a donné un sérieux coup de pouce

En 2010, les élus ont appuyé la candidature conjointe du pôle Handicap Autonomie et du centre hospitalier de Vierzon, sur la seconde vague d’appel à projet "Grappe d’entreprises" initié par la Datar, permettant en janvier 2011 au territoire et à ce projet d’être lauréat et retenu, en tant que "grappe d’entreprises "ou “cluster”.
Ce cluster Autonomie, Gérontologie, Handicap, Innovation et Recherche (Aghir), bénéficie d’une aide de 140.000 euros du Fonds national pour l’aménagement et le développement du territoire (FNADT) sur trois ans. Ce qui lui donne les moyens de fédérer les acteurs et les entreprises qui travaillent sur les mêmes marchés, dans le cadre d’actions collectives, de mutualiser les compétences et de découvrir des opportunités de commercialisation. C’est ainsi, par exemple, qu’un fabriquant de piscines de Vierzon a créé, dans la dynamique du cluster Aghir, en partenariat avec l’université d’Orléans, un dispositif innovant permettant l’accessibilité des bassins des piscines publiques aux personnes en perte d’autonomie (projet Solobain), une opportunité qui lui a permis de se diversifier sur cette thématique et de prévoir l’embauche de six personnes supplémentaires.
D’autres entreprises ont créé une filiale spécialisée dans le matériel pour faciliter la mobilité de personnes handicapées, comme par exemple l’industrialisation d’une remorque adaptée au transport des fauteuils roulants (projet Handivan). D’autres enfin se sont créées ex nihilo sur une idée innovante, comme un logiciel permettant de réaliser des diagnostics d’accessibilité des bâtiments publics (projet 2A0)…
En 2011, le cluster Aghir, l’une des rares grappe sur cette thématique en France, compte plus d’une trentaine d’entreprises, de partenaires et d’adhérents, dans l’industrie (prototypage, plasturgie, assemblage, mécatronique, robotique, machines spéciales, domotique, bâtiment, …), le médical ou médico-social ou les ressources technologiques, et une dizaine de projets industriels et de services en voie de réalisation. François Clergeot, lui, a désormais quitté la fonction publique pour devenir salarié de l’association de gestion du cluster Aghir, qui prendra sa future résidence dans le tout nouveau parc technologique de Sologne, au sein d’un espace Innovation et Recherche, partagé avec plusieurs structures accompagnant l’Innovation.

Jean-Luc Varin / Agence Traverse pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents