Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Hôpital : pour l'opposition, l’avenir de l’hôpital vaut bien plus que ce genre de jeux politiciens

Publié par vierzonitude sur 16 Juin 2018, 08:55am

On peut se poser légitimement la question : mais où est donc passée l'opposition municipale, à propos de l'hôpital et de la mobilisation qu'il suscite ? Pour le savoir, Vierzonitude a interrogé Franck Piffault, conseiller municipal de l'opposition, sur les prises de position de la députée Nadia Essayan qui appartient, comme lui, au Modem, sur la marche blanche de ce samedi

Hôpital : pour l'opposition, l’avenir de l’hôpital vaut bien plus que ce genre de jeux politiciens

Quelle est votre position à propos de ce qui se passe en ce moment à l'hôpital de Vierzon ?
Comme tous les Vierzonnais, je suis inquiet pour l’avenir de l’hôpital et notamment pour certains services comme la maternité. Je suis né à la maternité de Vierzon donc j’ai un lien tout particulier avec ce lieu.  Mais il est vrai que l’on est dans un contexte où la gestion des hôpitaux change avec des contraintes financières de plus en plus lourdes.

On peut contester le mode de financement actuel, la fameuse T2A (tarification à l’activité). Ce mode de financement va d’ailleurs être remis à plat par le gouvernement. Mais malgré tout, la contrainte budgétaire est bien là.

Ce qui est difficile c’est d’envisager un mode de fonctionnement différent pour les hôpitaux. Il faut travailler sur un projet médical pour l’hôpital et on n’est pas forcément habitués à fonctionner ainsi. On était plus habitués à un mode de financement déconnecté d’une certaine réalité médicale. Ces changements sont lourds et importants et il faut les expliquer.

 

La députée a annoncé qu'elle ne participerait pas à la marche blanche pour l'hôpital de Vierzon. Ce qui a déclenché un flot de critiques notamment d'un médecin de Vierzon ? Comment réagissez-vous à cela ?
Cette marche blanche devrait ne pas être politisée. Elle fait l’objet d’une récupération du Parti Communiste et cela lui enlève une certaine légitimité. Le maire de Vierzon essaye d’en faire un élément de revanche consécutivement à sa défaite aux législatives 2017 contre Nadia Essayan.


Je pense que cette marche aurait eu plus de poids si elle était restée à l’initiative des personnels de l’hôpital et qu’elle ne soit pas devenue un instrument contre le gouvernement. Ce n’est pas le propos car quel que soit le gouvernement, les problèmes financiers de l’hôpital auraient entraînés ce genre de difficultés.

En adoptant une attitude contre la députée, Philippe Brée et certains élus de la majorité municipale communiste se trompent de combat. Ils auraient plus intérêt à travailler de concert avec Nadia Essayan. Pour l’avenir de l’hôpital, il faudrait plutôt travailler sur une grande union, sans vouloir tirer profit politiquement de cette situation. Philippe Brée n’est plus élu, car il a démissionné de tous ses mandats. Il a certainement perdu la perception de l’action politique. Et donc, il ne doit pas avoir pris conscience de l’implication pleine et totale de Nadia Essayan sur l’hôpital et ce, dès le début de son mandat. Je pense qu’il pourrait la rencontrer et je l’encourage à œuvrer avec elle plutôt que de formuler une critique pas objective de son action.

 

L'intersyndicale a accroché une banderole "Merci Mme La députée", c'est bien sûr ironique. Comment expliquez-vous ce fossé entre les syndicats de l'hôpital et la députée Nada Essayan ?
Oui c’est plus un signe de désespoir qu’une réelle attaque contre Nadia Essayan. D’autant que Nadia est fortement concernée par ce qui se passe à l’hôpital. Dès 2014 elle avait été à l’origine de la création du comité de soutien à l’hôpital. Et n’oublions pas qu’à titre personnel, son mari, Alain Essayan travaille à l’hôpital et œuvre à 100% pour son avenir.

Nadia Essayan reste à l’écoute des personnels de l’hôpital et elle peut être une médiatrice et un relais pour le renforcement du projet médical auprès du président de la Commission médicale d’établissement. En plus, Nadia Essayan est interlocuteur incontournable auprès de l’ARS ou de la Ministre de la Santé Agnès Buzyn qu’elle a encore rencontré le 12 juin. Les personnels de l’hôpital savent qu’ils peuvent compter sur son implication pleine et totale. Et elle est à leurs côtés et son action qui n’est pas forcément visible est tout aussi importante que de participer à une marche blanche.


On ne voit  et on n'entend aucun conseiller de l'opposition sur le sujet de l'hôpital. Pourquoi cette absence souvent mal interprétée ?
Nous n’avons pas été silencieux sur ce sujet. Mais on n’est pas forcément relayé – par exemple personnellement je n’ai pas été autorisé à intervenir en présence des représentantes du personnel qui étaient venus s’exprimer sur cette question lors du dernier Conseil communautaire.

 

J’ai été blessé par une telle attitude et j’ai compris que le sujet chercher a être totalement récupéré politiquement. Malgré tout, on a toujours soutenu des actions et des positions, les motions, émanant d’élus de toute sensibilité.  Seulement l’action passe aussi d’autres moyens que les déclarations de bonnes intentions ou des prises de positions dans la presse.

 

Clairement, vous souhaitez le maintien des services de l'hôpital de Vierzon, maternité, bloc opératoire, chirurgie. Pourquoi ne le dites-vous pas ?
On l’a déjà dit ! Et ce n’est pas en le serinant sans arrêt que cela fait bouger les choses. Il faut travailler sur un vrai projet médical ce qui a été insuffisamment fait à ce jour. Ceux qui crient le plus fort contre les risques de disparition de certains services à l’hôpital ne font pas les choses qu’ils devraient pour vraiment obtenir gain de cause. 

 

Assisterez-vous à la marche blanche de samedi, vous et des membres de l'opposition ?
Pour des raisons professionnelles, je ne serai pas à Vierzon samedi. Chacun des membres de l’opposition est libre de participer ou non à cette marche, tout en sachant qu’elle est très fortement récupérée politiquement. C’est regrettable car l’avenir de l’hôpital vaut bien plus que ce genre de jeux politiciens, au-delà des étiquettes. Il est temps d’adopter des comportements politiques différents.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SIMON 17/06/2018 11:53

Puisque le MODEM ultra minoritaire veut dépolitiser les enjeux locaux il serait instructif de sonder « EN MARCHE « on ne les entend pas , alors qu’ils sont la nouvelle majorité de Vierzon et que les décisions finales dépendent exclusivement de leurs dirigeants

SIMON 17/06/2018 11:46

Puisque le MODEM ultra minoritaire veut dépolitiser les enjeux locaux il serait instructif de sonder « EN MARCHE « on ne les entend pas , alors qu’ils sont la nouvelle majorité de Vierzon et que les décisions finales dépendent exclusivement de leurs dirigeants

Ouais 16/06/2018 23:13

ça sent quand même un discours bien trop au-dessus de la réalité quotidienne des vierzonnais... et pourtant, je ne suis pas du tout pour la cgt. L'opposition fait une énorme erreur de communication, il faut y aller pour se montrer aussi présent et fort que les autres.

SIMON 16/06/2018 18:15

simultanément à la marche de Vierzon , notre députée était en train d'inaugurer des terrains de tennis à ST Doulchard ! qui peut cautionner pareil mépris ! on a une opposition en dessous de tout.

Citoyen 16/06/2018 17:29

La recuperation politique n'est pas la ou on le croit... les elus tous bords confondus etaient a l'arriere du cortege , pas devant.

Une petite musique commence a se faire entendre sur un calcul tres cynique de l'opposition municipale : si la mat et le bloc ferme, sansu coule avec...

Il faut tirer les vers du nez pour que du bout des levres il soit dit qu'ils sont contre la fermeture.

J'espere que derriere ce flou et ce manque d'implication criant ne se cache pas ce pari politique au combien cynique...

Moi même 16/06/2018 16:25

C est l absence de l opposition et de notre deputee qui politise le mouvement . Une fois de plus la parole etait ouverte a TOUS les acteurs politiques! Une magnifique marche en tout cas, organisée par des SOIGNANTS !

Anne 18/06/2018 18:10

Je suis désolée Albert mais vous vous méprenez! Pour faire partie de l'intersyndicale je peux vous affirmer que la marche était une initiative des soignants uniquement.
Parlez de ce que vous connaissez et affirmez ce que vous avez vérifié mais arrêtez de tout mélanger.

Albert 16/06/2018 18:02

Faux cette marche était organisée par une intersyndicale menée par la CGT avec derrière Sansu qui tente de la récupérer politiquement ! Et comme le dit Mr Piffault ce n'est pas uniquement en "gueulant" qu'on aboutit à quelque chose et l'action de notre députée Mme Essayan a sans doute plus d'impact auprés des autorités sanitaires que cette marche ; Et si vous comparez les actions pour le maintien de Case , il ne faut pas oublier le rôle à l'époque de la CGT et les grèves qu'elle a alimentée qui la rend aussi responsable de la fermeture du site ! ...mais il est vrai que les français ont la mémoire courte ...

Archives

Articles récents