Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Le Parisien parle du gendarme qui brigue un mandat à Vierzon

Publié par vierzonitude sur 27 Octobre 2019, 05:50am

Le Parisien parle du gendarme qui brigue un mandat à Vierzon

Le Parisien consacre un article aux... militaires qui se lancent dans l'aventure des élections municipales. L'article est intitulé "Ces militaires à l’assaut des municipales". Le quotidien explique : "Ils sont une quinzaine, pour la plupart retraités et sans étiquette, à briguer une mairie en mars 2020. Ils vantent les atouts de leur passé militaire pour gérer une ville."

Parmi les militaires interrogés qui briguent un mandat municipal, le Parisien a interrogé Christophe Doré, gendarme, ancien commandant de la compagnie de Vierzon. Le Parisien raconte que Christophe Doré, officier de gendarmerie de 47 ans, candidat (sans étiquette) à la mairie de Vierzon (Cher), a, lui, été reçu par le général Galtier, son grand patron, à Paris en juillet 2018.

« J'étais à Vierzon depuis trois ans, il fallait que je remplisse ma fiche de vœux pour ma prochaine affectation, explique-t-il. Je savais déjà que je voulais briguer la mairie, alors je n'ai demandé qu'un seul poste : Orléans, à quarante-cinq minutes de là. » Le général s'est montré conciliant. « Votre demande est très atypique, notre devoir est de vous aider », lui a-t-il répondu avant de le muter à Orléans. « Sinon, je me serais mis en disponibilité », précise Christophe Doré.

Le quotidien stipule que "la loi l'y autorise, pendant les six mois qui précèdent le scrutin, à condition d'en avoir informé au préalable sa hiérarchie." C'est désormais un droit mais avant 2005, il fallait demander l'autorisation aux supérieurs hiérarchiques.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JIM 27/10/2019 17:12

"Vierzon la rebelle" ? quelle belle expression pour se gonfler au-dessus de la triste réalité aux pieds pesants!
Une liste mi-"sans étiquette", mi-modem pas forcément sûr! Mais a priori, l'entourage du commandant Doré est assez novice en politique. Et un peu d'expérience des arguties administratives sera toujours la bienvenue; qu'elle soit étiquetée ou non, cela ne change rien! Et M.Athos ne connaît pas forcément les dernières nouvelles de la constitution de chacune des listes qui au final se présenteront en mars. Patience avant de compter les oeufs dans le cul de la poule et de jouer les contempteurs de l'avenir de Vierzon.
Au final, on se fiche que ce soit un parti ou non, ce qui compte c'est d'avoir un ensemble assez expérimenté (expérimenté en politique un peu, en gestion des finances, en créations d'activités économiques, culturelles et sociales) pour savoir faire fonctionner les services et interpréter les lois en faveur de la ville. (créer des zones franches en respectant les lois, rendre Vierzon attrayante pour les entreprises et les emplois!)
La critique au nom du "sans parti" est un trompe l'oeil. Manu Macron a été élu sur cette promesse mais on reproche souvent l'amateurisme de son équipe dans la gestion politique et sociale de ses mesures et de leurs conséquences. Alors, il faut aussi des élus qui connaissent intimement le pays et les citoyens électeurs. Sinon, on se retrouve avec des bourgeois gentilhommes élus du peuple mais ne connaissant que le nombril et les soucis de leurs castes sans avoir conscience des préoccupations des plus faibles et de ceux qui sont à la limite de devenir en difficulté pour financer leur vie et les dépenses ainsi que les soins obligatoires qui y sont liées.
C'est l'alchimie d'une équipe qui fait avancer les dossiers, c'est une tête de liste qui soit bienveillante et ouverte, connaisseuse de l'âme de la ville, patiente et régulière, persévérante et claire dans ses orientations. Cela doit rayonner sur l'équipe et peu à peu cela se retrouve aussi sur le décor, l'humeur et l'évolution d'une ville.

Athos 28/10/2019 00:08

Accepter sur la liste de Christophe Doré une partie des élus MoDem de l'opposition municipale pour leur expertise ou leur "expérience des arguties administratives", c'est ça que vous tentez de nous vendre ?

Je vous rappelle qu'on attend toujours leur recours annoncé avec tambour et trompette devant le tribunal administratif pour empêcher l'implantation du supermarché Aldi…

TOUTANVAG 27/10/2019 10:30

Vierzon la rebelle sous gestion militaire, je n'y crois pas. Ce ne serait plus Vierzon.

Athos 27/10/2019 10:24

A la lecture du Parisien, on comprend la difficulté de ces militaires à se présenter "sans étiquette" sans le soutien des partis politiques.

A Vierzon, Christophe Doré a commencé à travailler sur une liste début 2018 (voir avant), six mois avant d'être reçu par le général Galtier, son grand patron, à Paris en juillet 2018.

Franck PIFFAULT (Modem) a dit en juillet 2018 dans Le Berry "On est en train de constituer une liste avec Christophe Doré, on travaille avec lui depuis dix-huit mois. Sur cette liste, il y a aura des gens du MoDem, des marcheurs, des Républicains et des gens sans étiquette".

J'en conclu que Christophe Doré se présentera "sans étiquette", avec l'aimable participation sur sa liste du Modem et de LREM.

Ce double langage caractérise les hommes politiques. Durant ces vingt dernières années, j'ai rencontré pas mal d'élus, et parlementaires. Ce double langage est globalement toujours présent. On entend ainsi ce que l'on veut entendre. On croit comprendre que l'attaché parlementaire va reprendre contact avec vous et au final, il n'y a rien (sauf je le reconnais avec le sénateur Rémy POINTEREAU).


https://www.leberry.fr/vierzon-18100/actualites/municipales-2020-franck-piffault-designe-chef-de-file-a-vierzon-par-le-modem_13609604/

Athos 27/10/2019 14:56

Rectification, « Franck PIFFAULT (MoDem) a dit en juillet 2019 ... » et pas juillet 2018.

Archives

Articles récents