Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


L'initiative d'Hyper U de Vierzon évoquée dans Le Monde

Publié par vierzonitude sur 4 Février 2020, 06:05am

"A Vierzon (Cher), c’est Christelle Berger, mère d’une ­petite fille autiste et présidente, elle aussi, d’une association de parents – Espoir pour mon futur –, qui a convaincu sans difficulté les responsables du magasin où elle a ses habitudes", lit-on dans le Monde daté du mardi 4 février qui consacre un article intitulé Chez Super U, un « moment calme » pour les clients autistes.

"Depuis mai 2019, tous les mardis en ­début d’après-midi, la musique est éteinte, les annonces supprimées et un seul néon sur trois fonctionne dans le point de vente. Les employés communiquent par leurs téléphones portables professionnels. Des plans sont distribués aux clients pour éviter les allers-retours bruyants avec les chariots et permettre aux personnes atteintes de troubles autistiques de mieux se repérer et d’optimiser le temps de leurs achats."

Le Monde rappelle : "Sensibilisée par l’exemple de Vierzon, la députée ­MoDem Nadia Essayan (2e circonscription du Cher) a déposé en septembre 2019, un projet de loi instaurant l’obligation « au minimum une heure par semaine », d’un moment calme dans tous les supermarchés et hypermarchés français. La parlementaire espère voir son texte examiné et adopté courant 2020."

Depuis un mois, les 1 600 magasins de l’enseigne Super U mettent en place deux heures hebdomadaires de silence, avec lumière tamisée. "Une initiative destinée à faciliter la vie des personnes atteintes de troubles du spectre autistique (TSA). Simplement agaçant ou fatiguant pour beaucoup de clients, le brouhaha des magasins de la grande distribution est générateur de stress et d’anxiété pour les autistes, particulièrement sensibles à la lumière et aux bruits", écrit encore Le Monde.

"Du coup, une partie des 600 000 adultes touchés (rapport 2018 de la Cour des comptes) renoncent à pousser leur chariot dans les supermarchés et hypermarchés. Quant aux proches – 100 000 enfants sont atteints de ces troubles –, ils se retrouvent à faire leurs courses seuls ou à toute vitesse, pour éviter une crise en plein magasin et les regards ds autres chalands."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Moi 04/02/2020 12:14

Enfin une très bonne initiative pour le respect de ces personnes qui sont également des consommateurs ne l'oublions pas!. Afin de pas faire fuir les autres clients, il faudrait que tous les magasins qui font cela,préconisent les même jours et heures en affichant ces consignes en gros cela sur leurs panneaux d'horaires à l'entrée du magasin et sur leur site internet ,évitant ainsi que les autres clients ne viennent pas avec des enfants turbulents ou en bas âges déranger pendant ce laps de temps alloué (cris , chahuts et pleurs).
Il ne faut pas oublier pour cela ,les autres handicaps (vue paralysie etc..) , pour accéder correctement et sans peine dans tous ces magasins à l'avenir, car nul n'est à l'abri d'en y échapper un jour dans sa vie!.
Cela a un coût c'est vrai, mais la sécurité, et la liberté de chacun de bouger sans contrainte en vaut bien la chandelle pour une société plus humaine, et les bâtiments de demain (trottoirs des villes compris) devront être pensés et construits pour résoudre définitivement ces problèmes tellement négligés envers ces personnes qui n'ont demandé que de vivre comme toute personne valide payant également pour certains leurs impôts.

Archives

Articles récents