Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Un raccourci qui prête à l'interprétation

Publié par vierzonitude sur 7 Septembre 2020, 13:12pm

Un raccourci qui prête à l'interprétation

C'est une petite phrase insidieuse, glissée dans la tribune du groupe Rassemblement des élus de gauche, progressistes et républicains, qu'on peut lire dans le dernier bulletin municipal de septembre-octobre : "La fin du précédent mandat a cependant été marquée par le confinement (et sur cette période d'ailleurs, il y a eu un recul significatif du nombre de décès à Vierzon par rapport à l'année précédente)." En quoi ce qui est écrit entre parenthèses est insidieux ? Parce que cette affirmation, sans doute vraie d'ailleurs, on ne la remet pas en cause, vient percuter le mot confinement, donc le mot virus. On comprend, dans ce raccourci, sans autre explication, que malgré le virus qui a engendré le confinement, il n'y a pas eu de décès supplémentaires à Vierzon. Mieux : il y en a eu moins, étrange non, se diront certains esprits retors.

Cette phrase, livrée brute, mériterait pourtant une analyse. Qu'il y ait moins de décès c'est un fait, cela signifie peut-être qu'en 2019, sur cette même période, il y en a eu beaucoup, un nombre important qui mérite donc une justification. S'il y a eu un nombre élevé de décès en 2019, cela peut expliquer qu'il y en ait eu moins en 2020, même en période de virus. Pourquoi d'ailleurs vouloir rattacher le confinement à cette précision ? Donne-t-on ce chiffre des décès chaque année dans le bulletin municipal ?

On a pu lire, sur les réseaux sociaux, foyers de toute la bêtise anti-masque, des chiffres de mortalité du... Québec (bas) pour tenter d'expliquer qu'en France le virus était un coup monté de l'Etat : moins de morts donc pas de virus. Normal. Pas de virus, donc "fausse pandémie" comme on a pu le lire sur des murs de Bourges. Fausse pandémie donc complot.

D'ailleurs, cette phrase n'est visible que dans la tribune du groupe politique en question : rien de ce genre dans l'édito du maire, rien non plus dans le reportage consacré en page 9 à la crise sanitaire. Cette phrase entre parenthèse mériterait un éclairage avec la publication des chiffres de la mortalité de 2019, celle de 2020 sur la même période,. Car en ces temps de brouillage en tous genres, où le port du masque est associé à une privation de la liberté individuelle, faisant fi du simple principe de précaution, est-il besoin de balancer ce genre d'affirmation brute de pomme ouvrant la voie à la simple interprétation ? Ce qui est d'ailleurs l'objet de ce post...

"C'est en effet la prudence qui doit gouverner, et non la peur." On peut être prudent et avoir peur, on peut aussi avoir peur et être prudent. D'autant que la peur, c'est le mantra des anti-masque, qui considèrent que le virus sert à instaurer la peur pour mieux contrôler le "peuple". Cela signifierait aussi que le virus, tel qu'il est, ne fait pas peur ? Une maladie reste une maladie, que ce soit la grippe, la grippe aviaire ou le Covid 19, il n'y a rien d'agréable à choper ce genre de saloperie. Mais, n'ayons pas peur, restons prudents : il y a eu un recul significatif du nombre de décès à Vierzon par rapport à l'année précédente. Ouf !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents