Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Collectif anti-plateforme : ne pas jeter son combat aux orties aussi facilement

Publié par vierzonitude sur 24 Décembre 2020, 14:14pm

Collectif anti-plateforme : ne pas jeter son combat aux orties aussi facilement

Le combat du collectif Vierzon nord, hangars et tout camion, c'est non, contre le projet de plateforme logistique de 88.000 mètres carrés, sur le parc technologique, est mal compris car il met en perspective des soucis écologiques et des emplois. Renoncer à cette plateforme, ce ne serait pas faire en sorte que l'écologie triomphe, ce serait faire en sorte que l'emploi soit vaincu. Or, au nom de l'emploi, même à Vierzon, peut-on tout se permettre ? L'emploi a toujours été au cœur des préoccupations municipales, avec plus ou moins de succès,  avec plus ou moins d'arrière pensée électoraliste.

Souvenez-vous des 1.000 emplois promis par le tandem Rousseau-Albizzati entre 1990 et 2008. Malgré l'absence de concrétisation de ces 1.000 emplois, l'illusion leur a permis de durer dix-huit ans à la tête de la ville de Vierzon. Doit-on faire la même chose avec le projet de plateforme logistique qui promet des emplois, certes, mais quel genre d'emplois ? Combien existe-t-il de travailleurs pauvres qui ont un emploi mais dont ils ne peuvent pas en vivre décemment ? Est-ce cela que l'on veut à Vierzon ? Peut-on, au nom de l'emploi (pour 2023 rappelons-le), mettre de côté des considérations telles que la pollution, l'augmentation du trafic de poids-lourds ? Car si le problème des poids-lourds était réglé dans cette ville, ça se saurait.

Combien de projets vierzonnais se sont terminés en échec ? Vous souvenez-bous de la Rotonde, cette galerie commerciale en plein centre-ville, l'équivalent de l'Orée de Sologne, qui a fini en friches et squattées ? Quelles promesses non ? Et n'oublions pas le Forum république, cette inutilité commerciale que les élus de l'époque ont voulu à tout prix créer sans penser que cette construction déséquilibrerait à jamais le commerce de centre-ville ? Comment ? En ouvrant un supermarché qui a signé la mort de Monoprix. En précipitant le départ de Monoprix, remplacé par les Galeries, elles-mêmes remplacées par Gifi... Pour finalement tout détruire pour une place minérale sans âme...

Le Forum république n'aurait jamais dû être construit. Il émanait d'une idée des années 1970 mais qui n'avait plus cours à la fin des années 1980-début 1990. seulement, il fallait du béton et une grande réalisation pour justifier l'action municipale de l'époque. Le Forum n'a même jamais été terminé... 

L'Orée de Sologne aussi est un échec. Une promesse aussi non tenue de la part de promoteurs qui avaient à cœur de bétonner sans tenir compte de la réalité de la ville dans laquelle ils s'installaient. Les commerces de l'Orée de Sologne sont des commerces de proximité qui paient trop chers de loyer et qu'il faut replacer en centre-ville. Encore un espoir déçu. 

Parlons du site LFM.... Ou la folie de la périphérie. La preuve : on y trouve un Aldi qui fait fermer un Leader Price et bientôt une chaîne de boulangerie qui fera fermer combien de boulangeries ? le site LFM qui a coûté plus d'un million d'euros pour le déplacement d'une concession et d'une clinique vétérinaire qui auraient de toute façon trouvé à se déplacer et un supermarché discount. Sacré bilan.

On parle aussi du centre routier, qui n'a de centre routier que le nom et qui n'est qu'un vaste parking pour un restaurant. Et quand un collectif met en garde contre le projet d'une plateforme logistique, on le bat froid parce que cela entraverait l'emploi. Mais combien d'emplois promis et perdus toutes les réalisations mentionnées ci-dessus ont été à l'origine ? Au Vieux-Domaine, la logistique n'a vraiment démarré qu'avec la société Combronde. Combien d'argent public injecté dans la construction d'une branche ferroviaire et combien pour la rénover alors qu'elle n'avait jamais servi ?

Alors, le combat du collectif est légitime car les exemples d'échecs ne manquent pas. Seulement, il faut que les majorités successives marquent leur territoire avec des réalisations qui se voient. A chaque ouverture de restaurant, d'hôtel, nos élus comptabilisent les emplois dans leur propre bilan. Mais pas un mot quand Courtepaille a fermé par exemple, quand Plus a fermé, quand les commerces de Vierzon ont fermé laissant des salariés sur le carreau. 

Y-aura-t-une mobilisation aussi intéressée pour les huit salariés de Leader Price et le magasin qu'elle ne l'a été pour les Galeries, enjeu électoral ? Sûrement pas. Alors, avant de jeter aux orties le combat du collectif, il faut débattre, peser e pour et le contre et admettre des vérités qui ne sont pas toutes bonnes  entendre. On ne peut faire le procès d'un collectif qui lutte contre un projet sous prétexte que cela mettrait en péril des emplois; rappelons qu'ils n'existent pas encore et qu'il faut être bien ch'ti pour ne pas promettre...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lev 26/12/2020 11:55

L’avenir se prépare dans un parc technologique pour favoriser la re localisation des emplois, pas dans un parc logistique qui organise la production à bas coût dans des pays où les ouvriers sont surexploités

Bruno 25/12/2020 21:18

mete-thenioux ,il faut surement un décodeur pour transcrire vos informations mais je ressens toujours dans vos propos du mépris vis a vis de ce qui se fait a Vierzon .

mete-thenioux 25/12/2020 17:37

***le courte paille mis en place par caphotel/caprestaurant entreprise orleanaise saran qui a des entrepots indentique a ceux qui veulent etre implanter a vierzon est la societe DERET qui a installer en lieu est place une pizzeria signorriza

Techno 25/12/2020 08:54

Il faut comparer ce qui est comparable... et regarder les choses de façon objective et lucide.

Sur l'aspect mirage et/ou échec : parle-t-on d'une vague idée ou d'un investissement public incertain ? Non. L'investissement public a déjà eut lieu à travers l'aménagement de la zone. Il s'agit maintenant d'un projet porté par un investisseur privé, qui s'il investit va tout faire pour qu'effectivement une entreprise occupe l'immobilier.

Sur les emplois peu qualifiés : c'est intéressant de viser des emplois qualifiés et très qualifiés. Ok, mais vous faites quoi de la main d'oeuvre vierzonnaise existante ? vous comptez réussir à transformer en ingénieur, cadre ou technicien tout les chomeurs et gens aux RSA ? Et c'est quoi cette vision élitiste de l'emploi ? pour vous il y aurait des emplois nobles et des emplois honteux ? c'est honteux pour vous de travailleur dans la logistique ? alors j'espère que vous êtes cohérent avec vous même , et tout ceux qui sont dans le collectif aussi, en n'achetant pas sur internet, ni dans les supermarchés et en achetant uniquement local sur tout vos bien de consommations ? car malheureusement, dès que vous achetez un produit qui vient d'une autre région, vous aurez bien besoin de transport et de plate forme logistique.

Archives

Articles récents