Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Les Misérables rue Victor-Hugo, une logique toute vierzonnaise

Publié par vierzonitude sur 20 Avril 2015, 09:00am

Les Misérables rue Victor-Hugo, une logique toute vierzonnaise

Les dernières photos dataient de juin 2014. Du coup, comme les volets étaient ouverts dimanche 19 avril, on a jeté un cil. Et bien, c'est pareil ! Rien n'a changé ou alors en pire. C'est toujours les Misérables rue Victor Hugo, ou du Zola, ça dépend. Entre les façades en bois et les maisons pourries, la rue Victor-Hugo acquiert ses lettres de noblesse avec facilité...

Les Misérables rue Victor-Hugo, une logique toute vierzonnaise
Les Misérables rue Victor-Hugo, une logique toute vierzonnaise
Les Misérables rue Victor-Hugo, une logique toute vierzonnaise

C'est étonnant de trouver du Zola rue Victor-Hugo. Bah, les volets étaient ouverts, laissant voir l'extrême souci immobilier que ce propriétaire peut avoir de ses biens. Il faut dire que ce n'est pas nouveau que cet immeuble soit à l'abandon mais personne ne s'y intéresse. Alors que certains immeubles du centre-ville sont frappés du sceau de l’infamie immobilière, rachetés manu-militari et démolis sur pied au nom de la dignité, celui-là pourrit tranquillement. Qui se soucie de la rue Victor Hugo, franchement, on se soucie à peine de la rue Maréchal-Joffre qui compte encore 21 commerces ouverts, ce n'est pas pour s'intéresser à des rues qui ne se voient pas... Plus ça va, et moins ça va. Encore un article anxiogène vont s'offusquer certains mais Vierzonitude a essayé de passer rue Victor-Hugo les yeux fermés, cela n'a pas empêché les immeubles d'être toujours aussi pourris... Les photos ci-dessous datent de juin 2014.

Les Misérables rue Victor-Hugo, une logique toute vierzonnaise
Les Misérables rue Victor-Hugo, une logique toute vierzonnaise
Les Misérables rue Victor-Hugo, une logique toute vierzonnaise
Les Misérables rue Victor-Hugo, une logique toute vierzonnaise
Les Misérables rue Victor-Hugo, une logique toute vierzonnaise
Les Misérables rue Victor-Hugo, une logique toute vierzonnaise
Les Misérables rue Victor-Hugo, une logique toute vierzonnaise
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bezant 20/04/2015 10:25

C'est le Président de la République qui l'a dit (hier sur Canal+) : "Madame Le Pen parle comme un tract du Parti communiste des années 1970". Voilà sans doute pourquoi elle a autant de succès à Vierzon en général et dans les quartiers autrefois bastions du PCF en particuliers (Chaillot) !... Inutile donc au secrétaire général du PCF d'exiger des excuses alors que la preuve éclate désormais à chaque élection !

en passant 14/06/2014 16:32

on ne sait meme pas ce que sont venus faire ceux qui ont taggé des A narchie dans ces murs... déjà délabrés...
tout cela est fini.
oublié... à qui appartient cela?... on imagine très vite d'anciennes vies passer par ici ... des rires d'enfants... des projets... des gens qui ont parlé ici ... et puis ... plus rien... juste la mort... l'oubli. rien.
le maire s'en fout... oui je sais on lui reproche bien des choses... mais a t il jamais vraiment honnetement sincèrement exprimé de l'inquiétude et de la passion pour cette ville qui devrait être la sienne? a priori non... juste des calculs et des mots politiciens de temps à autre... pas de révolte, pas d'envie... juste des grandes diatribes prédigérées depuis tant d'années par le pc et recyclés suivant le nom du premier ministre du nouveau gouvernement en place... rien rien rien pour sa ville... pour les lieux ... rien de vraiment local, humain, proche... il promettait de la proximité à peine élu de justesse... mais l'avons-nous vu en ville depuis? est-il vraiment là quand on essaie de le joindre ? non.

Archives

Articles récents