Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Cinq ans que la ville réfléchit à un lieu pour rendre hommage à Max Albizzati

Publié par vierzonitude sur 3 Octobre 2020, 10:24am

"Là où il y a une volonté, il y a un chemin", dit cette citation sans vraiment savoir à qui l'attribuer. En l'occurrence, en l'absence de toute volonté, la ville n'a même pas trouvé un chemin, depuis 2015, à baptiser du nom de Max Albizzati, entre autre premier adjoint de Jean Rousseau de 1990 à 2008, chef d'entreprise du bâtiment qui a construit une grande partie des logements aujourd'hui détruits dans les quartiers périphériques. C'est Mary-Claude Grison au nom d'une des deux oppositions, qui a remis une pièce dans la machine en demandant, jeudi soir lors du conseil municipal, où en était l'hommage à Max Albizzati à travers un lieu dans la ville.

Le lieu est en cours de recherche en lien avec la famille, c'est a réponse officielle. Et ça traîne... Rappelons qu'en février 2015, la majorité, celle-ci, avait voté une délibération pour dénommer "rue Max Albizzati" la voie partant de la route de Bonègue et desservant la partie haute de la phase II du Parc technologique de Sologne." Sauf que cette voie ne menait nulle part, c'est une impasse qui dessert le parking à poids-lourds du centre routier qui ne se fera jamais.

De plus, le centre routier était un projet contesté par Max Albizzati ! La voie Max Albizzati devait être discutée au conseil municipal du lundi 9 février mais, la délibération avait été retirée. Ni le moment, ni le lieu n'ont été bien choisis. Une impasse au fin fond d'un obscur centre routier. C'est vrai que c'est de l'hommage ! Normal, les camarades se gardent les bons emplacements pour honorer les leurs. Fernand Micouraud, maire communiste pendant onze ans de 1978 à 1989, et c'est mérité, a donné son nom à l'ancienne place de l'Intendance, Max Albizzati, premier-adjoint pendant 18 ans, laisserait une vague trace dans une zone industrielle desservi par des poids-lourds. 

Mais promis, la ville réfléchit. Au moins jusqu'en 2027 !

Cinq ans que la ville réfléchit à un lieu pour rendre hommage à Max Albizzati

De plus, le centre routier était un projet contesté par Max Albizzati ! Pas fous les élus, en faisant avaler cette couleuvre à l'opposition, impossible pour elle de contester à l'avenir le centre routier. La voie Max Albizzati devait être discutée au conseil municipal du lundi 9 février mais, la délibération a été retirée. Ni le moment, ni le lieu n'ont été bien choisis. Une impasse au fin fond d'un obscur centre routier... C'est vrai que c'est de l'hommage ! Normal, les camarades se gardent les bons emplacements pour honorer les leurs. A l'heure où Fernand Micouraud, maire communiste pendant onze ans de 1978 à 1989, et c'est mérité, a donné son nom à l'ancienne place de l'Intendance, Max Albizzati, premier-adjoint pendant 18 ans, laisserait une vague trace dans une zone industrielle desservi par des poids-lourds. La classe !

Extrait de la délibération retirée du conseil municipal :

"Dans le cadre des travaux d’aménagement prévus sur la 2ème phase de la ZAC Parc Technologique de Sologne, la communauté de Communes a réalisé une voirie interne pour desservir les lots à construire et le futur projet de centre routier.

Afin de faciliter les démarches administratives des futurs occupants, il est nécessaire de procéder à la dénomination de cette nouvelle voie.
La voie concernée serait celle qui traverse ledit Parc Technologique de Sologne, phase II, qu'elle souhaite aujourd'hui voir dénommée Max ALBIZZATI.../...

Il est proposé au Conseil municipal :

- de dénommer « rue Max ALBIZZATI » la voie partant de la route de Bonègue et desservant la partie haute de la phase II du Parc technologique de Sologne."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lusor 03/10/2020 14:02

Je propose le tronçon situé entre la rue Patrick Raynal et la rue Robert Cocu.

Cereus 10/02/2015 16:32

Rien d'incohérent puisqu'il y a déjà une impasse Karl Marx à Vierzon. Il conviendrait d'ailleurs de réserver aux impasses tous ces noms d'individus plus ou moins recommandables et qui ont pour vertu (...) d'irriter passablement ceux qui ne partagent pas leurs visions du monde (ou plus exactement leur courte vue) et de faire rire ceux qui ne connaissent pas Vierzon et son florilège de voies qui sont dédiées à ces grands hommes sans qui l'humanité (sans jeu de mot) ne serait qu'un troupeau égaré. Un vrai bastion du trouduculisme en somme.
En attendant, nous pouvons espérer que le temps viendra où chaque commune baptisera ses rues, places etc en fonction de l'histoire locale dans le respect de toutes les sensibilités. Il n'est pas encore interdit de rêver.

Bezant 10/02/2015 11:42

Pourquoi ne pas appeler "Max Albizzati" la partie de chemin des Millards qui desservait son entreprise ? Depuis qu'il est coupé par l'autoroute, c'est-à-dire depuis 1989, il n'est plus cohérent que le chemin des Millards porte toujours le même nom de part et d'autre de l'autoroute alors que celle-ci l'a définitivement séparé. Cela clarifierait les choses pour les GPS et respecterait l'histoire de cette entreprise jadis florissante.

Archives

Articles récents