Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Le Vierzonnais Sofiane Guitoune va aux J.O de Rio comme réserviste

Publié par vierzonitude sur 13 Juillet 2016, 15:00pm

"Les listes des équipes de France féminine et masculine de rugby à 7 pour les Jeux Olympiques de Rio ont été dévoilées. Chez les hommes, les cadres habituels font partie du groupe (Barry, Bouhraoua, Candelon, Lakafia, Vakatawa), et Frédéric Pomarel, l'entraîneur, a intégré le quinziste Sofiane Guitoune dans sa composition, en tant que réservistes. Chez les filles, Caroline Ladagnous, Fanny Horta seront les cadres de cette équipe, en quête de podium.

"Maintenant, il faut regarder devant, digérer au plus vite ces émotions et poursuivre notre travail, ne pas s'éloigner de notre objectif pour toutes celles qui vont rester. C'est maintenant qu'il faut qu'on pense au groupe plus qu'au reste", a déclaré la capitaine Fanny Horta, sur le site internet de la FFR. "Une annonce de groupe n'est jamais quelque chose de simple à vivre puisqu'il y a malheureusement toujours des déçus dans les choix. La dure réalité du sport de haut niveau éclate à la face de tous. Cependant, l'annonce lance officiellement la dernière ligne droite alors maintenant, plus que jamais, il faudra tous faire preuve de solidarité, détermination, précision dans le travail afin d'être â la hauteur du privilège d'être dans ce groupe et de représenter la France pour les Jeux olympiques, les premiers de l'histoire du rugby à 7", a dit de son côté son homologue masculin, Terry Bouhraoua."

Le Vierzonnais Sofiane Guitoune va aux J.O de Rio comme réserviste

L’international français et le Vierzonnais sort d’une petite saison avec seulement 12 matches joués avec l’Union Bordeaux-Bègles. Non retenu pour la tournée du XV de France en Argentine, il prépare depuis un mois les Jeux Olympiques avec le Seven. Sans détour, il évoque son avenir avec les Bleus mais aussi son départ au Stade toulousain.

Comment se passe votre préparation avec l’équipe de France à 7 ?

Sofiane GUITOUNE: Ça va, même si les trois premières semaines ont été difficiles physiquement. La première a été particulièrement compliquée : ça faisait plus d’un mois que je n’avais pas joué au rugby ! En tout cas, ça fait du bien d’être ici ; je ne m’attendais pas du tout à être dans cette liste. Puis, il y avait un souci avec mon club (l’UBB, ndlr), qui ne me libérait pas pour le Seven…

Vous pensez avoir la chance de partir à Rio ?

S.G: Maintenant que je suis ici, j’ai envie d’aller jusqu’au bout ! Je suis un compétiteur. La liste tombe vers le 11 juillet. C’est à moi de m’imposer. J’espère bien donner un mal de crâne au coach ! Une compétition comme ça, ça donne envie. Aux JO, tout le monde peut battre tout le monde, on l’a vu avec l’Espagne qui a gagné contre les Samoa pour le repêchage.

Vous n’avez pas été trop déçu de voir le XV de France partir sans vous en Argentine ?

S.G: Ça fait bizarre, c’est sûr. Je joue à XV donc le XV de France, c’est un objectif, un rêve. Porter ce maillot c’est exceptionnel. Maintenant, concernant cette tournée, je dois passer à autre chose… La Coupe du monde aussi a été frustrante : je fais un match pas trop dégueulasse, j’attends de rejouer et ça ne vient pas. Je suis revenu en club en ayant faim ! Pourtant, vous avez peu joué avec l’UBB cette saison.

Comment l’expliquez-vous ?

S.G: Je vais vous dire ce que j’en pense parce que je n’ai eu aucune explication. Ça s’est joué quand j’ai annoncé mon départ pour Toulouse la saison prochaine. Mais je ne m’en veux pas de ce choix. A chaque match cette année, j’ai fait mon maximum, j’ai été un bon élève je crois… Sur le terrain ou en dehors, dans les vestiaires, vis-à-vis des potes, ça s’est bien passé. En fait, le rugby est professionnel mais pas jusqu’au bout ! Regardez François Trinh-Duc aussi…

Comment avez-vous vécu cette période ?

S.G: Ça a été une saison très frustrante. C’était dur, parce que il n’y avait pas forcément de dialogue avec le manager (Raphaël Ibanez, ndlr), il n’y a jamais eu de discussion entre nous. Seul Émile Ntamack est venu me voir pour mon dernier match. D’ailleurs, c’est lui qui a fait le forcing pour que je joue.

Commenter cet article

micka 11/07/2016 12:28

Il vient surtout de rentrer au stade toulousain !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents