Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


300.000 euros, la facture du Front de gauche pour les élections régionales

Publié par vierzonitude sur 11 Janvier 2016, 22:07pm

"Le déficit à combler est de 300.000 euros au niveau du Centre-Val de Loire, dont environ 66.000 pour la fédération d’Indre-et-Loire et 70.000 pour celle du Loiret", explique la République du Centre. C'est le résultat de la campagne des régionales pour le Front de gauche (dont la tête de liste était le député-maire de Vierzon), un Front de gauche qui n'a même pas accouché d'un petit 5% qui lui aurait permis de se faire rembourser ses frais de campagne. Apparemment, la Fédération du P.C du Cher n'a pas besoin de faire rentrer de l'argent dans ses caisses, Vierzonitude n'a pas vu de souscription dans ce sens. "Les factures (des imprimeurs en particulier) doivent être réglées « pour la fin du mois », indique Christian Foiret, trésorier de la fédération. Car les comptes de campagne doivent être déposés le 12 février", précise le journal local. "Sympathisants et adhérents ont contribué (rappelons que les dons sont déductibles à hauteur de 66 % des impôts sur le revenu). Christian Foiret a calculé qu’environ la moitié de la somme manquante a déjà été collectée. Si les dons ne suffisent pas, la fédération n’aura d’autre solution que le recours à l’emprunt.

Dans l'HUmanité : "C’est ainsi que, hier matin, Jean-Michel Bodin, qui pilotait la liste Front de gauche « Rassembler avec l’humain au Centre » avec Delphine Bertrand et Nicolas Sansu, le maire communiste de Vierzon, a insisté, lors d’une conférence de presse à Tours, sur « l’injustice démocratique de cette situation, qui exclut une famille de pensée de l’hémicycle régional pour six ans ». Avec un peu moins de 5 %, la liste n’a pu ni se maintenir ni fusionner, mais espère bien se faire entendre. Pour l’heure, elle a décidé de débattre et de lancer une souscription, afin de couvrir les frais de campagne (qui ne seront pas remboursés, les 5 % légaux n’étant pas atteints)." Une injustice démocratique... Mais ne sont-ce pas les électeurs qui décident ? Pour le P.C, ne pas être élu s'appelle une injustice démocratique. Et le contraire, une dictature.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ils ne 12/01/2016 00:31

ils ne servent à rien ... qu'ils fassent faillite! au moins ils pourront se plaindre du patronat des électeurs qui les a mis à la porte!

Archives

Articles récents