Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Joss : supporter les Prédateurs, c’est un vrai sport !

Publié par vierzonitude sur 8 Mai 2019, 05:40am

Vierzonitude se met aux couleurs des Prédateurs. Samedi 11 mai, les Vierzonnais joueront le match retour de la finale de Nationale 1. En cas de victoire, les Prédateurs seront sacrés champions de la N1 et surtout, ils monteront d'un cran, en Elite.

Nous avons questionné Joss, la fervente supportrice qui un jour a rencontré un tonneau en fer et un bout de bois qui ont forgé sa légende. Quel est son état d'esprit, son impatience, sa façon d'appréhender les jours qui restent de la finale de samedi , Lisez c'est que du bonheur.

 

En tant que supportrice active et fan à tout crin, comment vis-tu cette dernière ligne droite vers une probable montée en Elite ?

Je ne le vis pas très bien, en fait, quand il n’y a plus d’enjeu c’est facile, mais là je stresse tellement, en vérité j’ai très peur mais en même temps, je suis très excitée et je ne tiens plus en place depuis samedi. Les supporters de samedi vous le confirmeront, pendant le retour de Reims, j’étais à fond et pas fatiguée, même après un match si intense. Je vais essayer de ne plus y penser mais ça va être compliqué, j’ai déjà la boule au ventre.

Son premier maillot de supportrice !

Son premier maillot de supportrice !

Comment as-tu vécu le match aller, samedi, à Reims ?

Le match aller à Reims était un bon entraînement et un bon test pour la semaine prochaine, ça n’était pas prévu que j’y aille mais je ne le regrette pas. J’avoue maintenant que je ne l’ai même pas regardé, j’étais fixé sur mon tambour et le tableau d’affichage, j’ai trouvé le temps affreusement long, je n’avais qu’une envie, que ça s’arrête, c’est bizarre non ! J’ai cru que mon cœur allait s’arrêter.


 

Pour une supportrice, le temps sera long jusqu'à samedi soir non ?

Le temps va être évidemment très long mais en même temps, j’ai tellement peur que je vais profiter de ces quelques jours pour me détendre, j’en ai besoin avant samedi ! Je vais aussi essayer de récupérer ma voix. Samedi prochain, il faudra tout donner, c’est un vrai sport d’être supporter. 

Il y a 3 ans an , une poignée de supporters à Reims défaite 8-5 mais quelle belle soirée avec la Team du moment !

Il y a 3 ans an , une poignée de supporters à Reims défaite 8-5 mais quelle belle soirée avec la Team du moment !

Comment vas-tu préparer cette finale des finales ?

Je vais essayer de ne plus y penser et reposer ma voix et mon cœur, je vais aller me défouler un peu en allant  marcher et sinon rien de spécial tout se fera naturellement.


Quel est ton état d'esprit, là, tout de suite ?

J’ai peur et oui c’est la vérité, ceux qui me connaissent bien le savent, j’ai une boule au ventre qui grossit rien que d’y penser. 


Comment es-tu devenue supportrice des Prédateurs ?

Je suis devenue supportrice grâce a ma sœur et à mon neveu Tony Dacosta qui jouait au club.  Elle me disait toujours :  viens voir un match des Prédateurs, je suis sûre que tu vas adorer. Un samedi soir, je suis venue voir un match et j’ai découvert ce sport et c’est devenu pour moi une vraie passion. Je suis devenue fan et mes enfants aussi, ça tombait bien, je suis revenue et revenue, j’ai commencé par tenir la buvette les soirs de matchs. Jusqu’au soir où il y avait trop de monde dans cette petite buvette,  je suis montée regarder le match dans les tribunes, il y avait un vieux tonneau en fer et un bout de bois , j’ai commencé à taper et à crier, le match d’après, je me souviens que j’allais à la buvette quand Py (NDLR : Pierre Yvon Gomez) m’a arrêté et m’a dit : "toi, c’est là haut maintenant !" Et voilà comment tout a commencé.

On était trente supporters à l’époque et maintenant on est, euh 300, mais chuttt. Après ça, j’ai commencé à suivre l’équipe en déplacement, et d’autres ont suivi, Luisa, Hélène, Céline, Manu, Claire, et plein d’autres parents, peu importait l’endroit où on allait, on avait qu’un seul but : encourager notre équipe ! 

Je me souviens parfaitement de mon premier déplacement, c’était à Flammanville, et c’était juste mémorable ! C’est là que j’ai commencé à connaître les joueurs, de vrai fous pour certains mais j’ai découvert surtout une vraie famille dans ce club ! Je ne remercierai jamais assez ma grande sœur Dacosta Lucinda, de m’avoir fait connaître ce sport, ce club et de m’avoir offert mon premier maillot de supporter ! 

Joss : supporter les Prédateurs, c’est un vrai sport !

Une chanson, un slogan pour samedi ?

Un nouveau couplet a été écrit avec les supporters présents pendant notre trajet vers Reims, il a été posté sur la page du club pour que tout le monde puisse le chanter samedi, c’est sur l’air de "Ramenez la coupe à la maison " . J’espère qu’il plaira et sinon ce sera de la totale impro. Pas de pression et juste une phrase : Une finale ça ne se joue pas, ça se gagne ! Prédateurs Go Go Go ! 

 

Joss : supporter les Prédateurs, c’est un vrai sport !

Samedi, c'est la soirée de ta vie ?

Soirée de ma vie ? Euh presque, mais je suis l’équipe depuis huit ans et j’avoue que parfois j’ai l’impression que l’enjeu est bien plus important qu’une victoire, mais j’aimerais tellement vivre une montée en  Élite, ce serait comme un accomplissement  en quelque sorte alors oui, ce sera NOTRE soirée à tous les supporters qui suivent cette équipe depuis longtemps, à ceux qui les ont soutenu dans la victoire comme dans la défaite car la première saison en Nationale 1 a été compliquée, que des défaites mais les supporters étaient toujours présent jusqu’au bout et l’équipe nous l’a rendu au centuple ! Alors oui, ce sera LA soirée de ma vie avec la Team ! 


As-tu un porte-bonheur, un truc que tu as toujours avec toi quand tu vois jouer les Prédateurs ?

Je n’ai jamais eu de porte bonheur, j’ai seulement mon maillot de supporters que j’ai changé au fil des années mais je connais une personne qui a toujours un porte-bonheur (un peu particulier) dans sa poche mais chut je vous ai rien dit !

"Mon meilleur souvenir, Anglet et la montée en 1, week-end inoubliable, stress, pleurs de joie etc je n’ai même pas pu regarder les 10 dernières minutes tellement mon cœur battait fort !"

"Mon meilleur souvenir, Anglet et la montée en 1, week-end inoubliable, stress, pleurs de joie etc je n’ai même pas pu regarder les 10 dernières minutes tellement mon cœur battait fort !"

Anglet et l’année de la montée

Anglet et l’année de la montée

Je voudrais remercier Py (NDLR : Pierre-Yvon Gomez) qui m’a évité la buvette lol et Manu de m’avoir offert ce tambour, Luisa et Hélène, mes bras droits et mes fantastiques Tic et Tac pour ce week-end mémorable à Anglet,   tous les bénévoles qui font un travail de fou, Laurent, Stéphane, David, Nono qui passent beaucoup de leur temps au club et tous les autres que je ne peux malheureusement pas citer, qui font que le club est ce qu’il est aujourd’hui.

Et aussi de très  belles rencontres, Clo, Céline, Justine, Priscilla, Claire, Sylvie, etc., il y en a trop et il y en a des nouveaux à chaque nouveau déplacement.   Et évidemment, je remercie tous les joueurs, les anciens et les nouveaux qui nous ont fait tellement vibrer et qui  supportent ma voix et le tambour à chaque match. Merci pour tout, merci de nous faire rêver, Prédateurs un jour, Prédateurs pour toujours, quoi qu’il arrive ! 
#Predateursfamily#

Carpentier mars 2016

Carpentier mars 2016

Carpentier mars 2016 : De toute l’histoire de Carpentier, personne n’avait vu un tel public pour une seule équipe.

Carpentier mars 2016 : De toute l’histoire de Carpentier, personne n’avait vu un tel public pour une seule équipe.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents